Orgasme et moi : le "C'est pas sorcier" du cul, un an après

"'Orgasme et moi', c'est un peu le 'C'est pas sorcier' du cul." Un an après, Brut est retourné voir la créatrice de ce compte Instagram pas comme les autres…

Charline, créatrice du compte Instagram Orgasme et moi, ce qui a changé en 1 an

Charline est la créatrice du compte Instagram Orgasme et moi, qui parle de sexualité avec pédagogie, afin de déconstruire les idées reçues et tabous. Brut l’avait rencontrée en 2019, voici ce qui a changé pour elle cette année.

Elle a déconstruit sa propre peur d’être jugée

Charline se moque aujourd’hui de sa peur de l’époque, le jour où elle a fait le premier interview pour Brut, fin 2019 : “C’était, ‘le jour où je vais montrer ma tête, le jour où ma communauté va se rendre compte, bah voilà, de mon physique, à quoi je ressemble, ils vont tous partir en courant !’” L’influence sexo avait la crainte de ne pas correspondre à l’image que l’on peut se faire des personnes qui parlent de sexe, qui sont censées être selon son expression “des meufs bonnes sur la marché de la bonne meuf”, qui auraient donc dans l’imaginaire collectif une plus grande légitimité de parole, car elles auraient pu acquérir de l’expérience grâce à leur physique.

Elle a pu rencontrer ses abonnés en vrai

Le premier meet-up a eu lieu à Paris. “On va s’asseoir tous ensemble et on va commencer à réfléchir sur comment on peut améliorer l’éducation sexuelle, que ce soit ce que moi je fais au quotidien sur Instagram, ou que ce soit pour donner des pistes aux institutionnels, ou pour d’autres projets éditoriaux, essayons de travailler ensemble sur toutes les pistes à explorer et à améliorer”, explique Charline.

Elle a rendu son compte plus inclusif

Alors qu’auparavant, elle parlait des “femmes fontaines”, Charline parle aujourd’hui des “émissions fontaines”, la capacité pour une personne qui a un vagin de squirter. “Les identités de genre, c’est beaucoup plus complexe qu’une simple binarité homme, femme”, explique Charline. L’inclusivité est un sujet sur lequel elle continue à apprendre, et à se former.

Charline rappelle l’objectif de l’aventure Orgasme et moi : “De l’éducation bienveillante, inclusive, libre, pouvoir dédramatiser la parole autour de la sexualité"

avatar
Brut.