retour

3 mouvements qui ont précédé #MeToo

Avant #MeToo, ces 3 mouvements ont essayé de lever le voile sur le tabou et l'ampleur des agressions sexuelles.

Ces campagnes contre les violences sexistes pré-#MeToo

En Amérique latine, en Afrique du Sud ou en Inde, on n’a pas attendu la déferlante #MeToo pour dénoncer le harcèlement, les agressions et les crimes sexuels.

Tout le monde connaît le mouvement #MeToo, ce regroupement de plaintes pour harcèlement, agressions et crimes sexuels contre les femmes. Il a débuté en 2017, après les premières révélations sur les agissements du producteur Harvey Weinstein. Mais dès 2009, des initiatives similaires avaient déjà commencé à voir le jour. En voici plusieurs.

Les « escraches » du Brésil

À partir de 2015, on a commencé à voir émerger en Amérique latine ce qu'on appelle des « escraches », des campagnes de dénonciation publique des violences de genre. Tout a commencé au Brésil, avec le hashtag #MeuPrimeiroAsséido, « mon premier harcèlement ».

Think Olga, une ONG qui défend les droits des femmes, a lancé une campagne en ligne après qu'une enfant de 12 ans qui participait à MasterChef Junior a reçu des tweets injurieux incitant à la pédocriminalité et la comparant à des actrices pornographiques.

Des milliers de femmes et de jeunes filles ont ensuite partagé leurs histoires de harcèlement et d’agression, en utilisant le hashtag en signe de solidarité. Il a finalement été traduit en espagnol et s'est répandu dans toute l’Amérique latine.   

EndRapeCulture en Afrique du Sud

Lancé par des étudiantes, la campagne dénonçait la culture du viol au sein des universités. Les agresseurs et criminels sexuels qui n’ont jamais eu de sanction ont été pointés du doigt. #EndRapeCulture a contraint les universités à travers le pays à nommer des équipes de travail  pour lutter contre la violence sexuelle sur les campus. 

PinkChaddi en Inde

En 2009, Le jour de la Saint-Valentin, des femmes et des hommes ont envoyé des sous-vêtements roses - des « chaddis » - au responsable du mouvement d’extrême droite hindou Sri Ram Sene. Une campagne Facebook a été créée la même année, après que Sri Ram Sene a attaqué de jeunes femmes et de jeunes hommes car il estimait qu’ils violaient les valeurs traditionnelles indiennes.

L'objectif principal de #PinkChaddi était de lutter la police des moeurs et de répondre à la violence de genre

08/01/2020 20:06mise à jour : 09/01/2020 09:20
  • 153.7k
  • 33

26 commentaires

  • Baboune S.
    02/02/2020 03:52

    Bonjour est ce quil existe une reseau me too pour denoncer une maltraitance dans un menage où la fille est abusé par son(faux) beau pere, surement depuis jeune Et il y a un bebe de 2 an au milieu et reconnu par son beau pere en plus poir avoir l'emprise sur la fille et toucher les aides de l'etat pour l'enfant.

  • Man B.
    12/01/2020 04:09

    Un peu hétéro comme réflexion mais je trouve que la femme et l'homme c'est d'une telle harmonie ... mais on a bon gonfler les muscles ç'a toujours été les femmes qui mène la danse en coulisse si je puis dire! Ce n'était peut-être pas mieux avant mais je trouve ça quand même triste de voir ce que devient cette association?! Le mariage est devenu une exception ,50 % des famille en France son monoparentale et il y a encore un long chemin avant la parité totale... pas étonnant que tout le monde y perd ses repères.. et la frustration génère la violence , je veux juste rappelé que c'est ensemble femme et homme que l'on arrive à changer les choses alors les féministes pour moi c'est comme les matchos seul ils vont vite mais ensemble on peut aller plus loin

  • Maud P.
    11/01/2020 12:27

    Malheureusement il y a des tordu partout..... J approuve se qu elles font... Bravo.... Ici à Paris rien que dans le métro... il y a des porcs avec des mains baladeuses.. Des propos déplacé s...... Il y en a marre !!!!!!!!!!!! Il y a des poupées gonflables pour tous ses frustrés...!!!!!! Une femme n est pas un jouet...

  • Sandra H.
    10/01/2020 22:47

    HONTE À CES HOMMES SI NOMBREUX ... go in Hell

  • Laurent K.
    10/01/2020 09:58

    Encore du féminisme extreme quoi

  • Hélène R.
    10/01/2020 08:46

    Ça vole haut ! Merci à tous. J'ai passé un moment à bien rire!!!

  • Ellie X.
    09/01/2020 20:01

    regarde cest trop chouette ! (Lis pas les comms ça deprime)

  • Fousseny T.
    09/01/2020 14:09

    Je suis un homme mais feministe

  • Pol L.
    09/01/2020 10:19

    Le retour des mythos et leurs histoires invérifiables 😂

  • Saycille P.
    09/01/2020 07:45

    C est drole comme le féminisme dérange...

  • Esao R.
    09/01/2020 06:26

    Que chacun protège ses arrières et les propagandes devient lassant à la fin 🙄

  • Jean-Pierre P.
    09/01/2020 00:07

    La responsabilité également aux publicitaires, au cinéma qui ont créé l'image de la femme objet ..

  • Christine V.
    08/01/2020 23:27

    En France il n'y a pas une seule femme. Qui n'a pas été harcèle au moins une fois , c'est dans le monde entier malheureusement.

  • Pamela F.
    08/01/2020 23:16

    Allô allô 👋 et tu veux te

  • Jo G.
    08/01/2020 22:19

    Il ne faut exagérer la culture du viol n'existe pas par contre il y a beaucoup de malades mentaux

  • Jean M.
    08/01/2020 22:14

    Heureusement y a foot OK je sor🤣

  • Anas K.
    08/01/2020 22:08

    Monde de merde peuplé de dégénérés esclaves de leur b*te

  • Babeth C.
    08/01/2020 21:39

    De vrais p'tits soldats

  • Michel O.
    08/01/2020 21:18

    Il faut dire qu'avec le président qu'ils ont elles ont du boulot sur la planche

  • Jeremy S.
    08/01/2020 21:04

    Sa fait peur toute cette violence faite aux femmes.

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.