En Écosse, le Parlement vote la gratuité des protections périodiques

Pendant ce temps-là, le Parlement écossais vient de voter à l'unanimité l'accès universel et gratuit aux protections périodiques. Une première mondiale.

Écosse : la gratuité des protections périodiques votée par le Parlement

Les députés écossais viennent de voter à l’unanimité pour un accès gratuit aux protections périodiques pour toutes les femmes. Une loi unique au monde.

Désormais, après vote du Parlement, les protections périodiques sont gratuites pour toutes les femmes d’Écosse. Des tampons et des serviettes seront mis à disposition gratuitement dans les toilettes des établissements publics, tout comme le papier toilette. Deux parlementaires sont à l’origine de cette proposition de loi : Monica Lennon et Alieen Campbell.

Un accès pour toutes les femmes

« Nous faisons en sorte de ne pas nous contenter de nous attaquer à la pauvreté menstruelle. Nous nous battons aussi pour la dignité des règles et pour soulever le débat et la discussion sur ce que cela signifie d’avoir ses règles. Et nous pouvons aider de nombreux autres pays dans le monde à faire en sorte que les droits des femmes et l'égalité des genres puissent avancer de cette manière », a déclaré Alieen Campbell.

Déjà, en 2018, le gouvernement écossais avait appliqué cette mesure aux lycées et universités, puis aux bibliothèques et aux centres de loisirs en 2019. « Le principe du projet de loi est qu'il prévoit un accès universel. Donc, où que vous soyez, quoi que vous fassiez, vous devriez avoir accès aux produits. Les femmes choisiront ou non d'avoir accès à ces produits, car le principe de la législation est de garantir que chaque femme puisse avoir accès à ces produits », explique Alieen Campbell.

11 millions d’euros par an

Au Royaume-Uni, une femme sur dix n’a pas les moyens de se procurer des produits menstruels. Après plus d’un an et demi de travail sur cette loi, le Parlement écossais a estimé à 11 millions d’euros le budget annuel consacré aux protections périodiques gratuites. En France, la distribution gratuite de protections périodiques est expérimentée dans plusieurs collèges et lycées, ainsi qu'auprès des femmes en situation précaire.

avatar
Brut.
26 novembre 2020 07:30