retour

Des protections périodiques gratuites pour toutes les femmes ?

Alors que l'Écosse a adopté la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes, en France, la pauvreté empêche 1,7 million de femmes de s'en procurer quand elles en ont besoin. "Pourquoi ces trucs-là, ce n'est pas remboursé par la sécu ?"

Le coût des règles

Au cours de sa vie, une femme dépense entre 8.000 et 23.000 euros en protections périodiques.

« Avoir ses règles est normal. L’accès libre et gratuit aux tampons, aux serviettes et aux options réutilisables devrait être normal aussi. La dignité, quand on a ses règles, n’est pas quelque chose de radical ou d’extrême, c’est simplement la bonne chose à faire. » Le 25 février, les mots de Monica Lennon, députée du Parti travailliste écossais, ont fait mouche. L’Écosse est en effet le premier pays au monde à avoir adopté la gratuité des protections périodiques.

En France, un quart de la population a ses règles tous les mois

La législation garantira l’accès gratuit et universel aux protections périodiques à toutes les personnes qui en auront besoin, et imposera aux écoles, aux collèges et aux universités de mettre gratuitement à disposition des protections périodiques dans les toilettes. L’objectif : lutter contre la précarité menstruelle, qui touche plus de 500 millions de femmes dans le monde.

En France, un quart de la population a ses règles tous les mois. L’accès aux protections périodiques est un problème pour 1,7 million de femmes, notamment pour celles qui vivent dans la rue. Corinne Masiero, actrice et ancienne sans-abri, se souvient. « Quand t'as tes règles et que tu n'as pas le droit d'acheter des trucs, tu vas chouraver des serviettes, machins et tout. Mais parfois, tu n'as pas eu le temps ou tu n'as pas pu, comment tu fais ? Tu te mets des journaux, des machins… On n'en parle jamais de ça, pourquoi ces trucs-là, ce n'est pas remboursé par la sécu ? »

Jusqu’en 2016, les protections périodiques étaient taxées comme les produits de luxe

Tampons, serviettes, coupes menstruelles, culottes lavables… Au cours de sa vie, une femme dépense entre 8.000 et 23.000 euros en protections périodiques. Ces frais concernent aussi les médicaments, les soins gynécologiques et les vêtements tachés. Pour lutter contre la précarité menstruelle, certaines associations organisent des collectes et militent pour un remboursement complet des protections hygiéniques.

« L’objectif ou le but de l’association, c’est que plus aucune femme n’ait besoin de dépendre de dons pour gérer ses règles correctement. Et évidemment, à terme, que ce sujet ne soit plus tabou », explique Tara Heuzé, Fondatrice de l’association Règles élémentaires. Jusqu’en 2016, les protections périodiques étaient taxées à 20 %, comme les produits de luxe.

04/03/2020 14:11mise à jour : 04/03/2020 14:54
  • 315.5k
  • 1.4k

201 commentaires

  • Françoise B.
    16/03/2020 13:41

    Des serviettes gratuites pour des femmes ou des étudiantes qui fument, sortent et boivent... et n’ont soit disant pas les moyens de se procurer des protections. Arrêtez l’assistanat, pensez plutôt à trouver des traitements pour ces femmes et ces jeunes filles qui souffrent le martyre chaque mois quand elles sont réglées

  • Dominique B.
    14/03/2020 00:48

    Tout ce qui concerne la santé devrait être gratuit pour tout le monde et partout dans le monde .

  • Ké V.
    09/03/2020 08:36

    Les femmes sont toujours là à ce plaindre il faut tout leurs donner, le même salaire que nous et les même privilèges mais par contre il faut continuer à être galant et fermer sa geule sinon on crie aux femmes battus.

  • Garfield L.
    08/03/2020 23:38

    Merci

  • Lo C.
    08/03/2020 19:16

    C est vrai qu un paquet de 30 tampons a 1euro 60 a Auchan, Carrefour,c est super chér. Bien plus chér que le forfait telephone, qu un kfc et des nouvelles fringues achetées toutes les semaines, hein!!!

  • Déborah B.
    08/03/2020 17:32

    ouuuh cet accent :s

  • Zad B.
    08/03/2020 10:55

    Les protections feminines et masculines sont un business en or pour l'industrie pharmaceutique et en cas de dérapage (mst ou grossesse involontaire) c'est carrément le jackpot !!! Pourquoi voudriez-vous qu'ils les rendent gratuit ?? Pour rappel, il n'y a si longtemps les préservatifs étaient donnés quasiment à chaque coin de rue... Maintenant environ 13 € la boîte de 10 (sans latex). Ça n'a l'air de rien mais c'est un budget élevé pour un jeune étudiant ou une personne précarisée...

  • Jean L.
    08/03/2020 08:47

    Purée il y a un groupe de gens qui combat pour l'humain d'abord. Les femmes sont majoritaires et vont vers les groupes qui les exploitent. Mesdames pensez y aux prochaines elections. Lirerez vous

  • Lina B.
    08/03/2020 01:55

    Mashallah ptn

  • Djami D.
    08/03/2020 00:10

    Je pense que pour que cette initiative soit bonne il faudrait qu’elle soit cadrée. Je ne suis pas pour la gratuité des serviettes à toutes les femmes, elles devraient seulement l’être pour les femmes à faible revenus. Par ailleurs je suis pour la gratuité des serviettes en milieu scolaire.

  • Cindy A.
    07/03/2020 15:49

    Certains progressent tout de même! Bravo à l'Ecosse de permettre en même temps aux mentalités d'évoluer! 👏

  • Francois S.
    07/03/2020 09:46

    sacrée combat.

  • Marie-Emilie S.
    07/03/2020 07:27

    allons vivre là-bas

  • Laurence E.
    06/03/2020 22:44

    L accès à la dignité devrait être gratuite ! Le soutien de l autre éternel sujet

  • Tatiana D.
    06/03/2020 14:11

    C’est bien, mais c’est jetable dommage !

  • René S.
    06/03/2020 13:40

    et en plus, un petit trou à chaque extrémité, deux élastiques banales, et voilà un masque contre le coronavirus !

  • Onyva O.
    06/03/2020 09:23

    Ci-après une conversation sur le sujet : - il faut savoir que tampons et serviettes hygiéniques sont des produits issus des pesticides et de la chimie ... (cancer etc ...). La meilleure protection pour les règles est la coupelle de lune ou moon cup, lavable et réutilisable, 25€ à l'achat et tranquille pour plusieurs années. Qui fait la pub pour cela ? Les infirmeries des lycées en parlent-elles ? Les pharmacies ? Les actions sociales enfance et jeunesse ? Les parents ? - En effet la coupe en silicone est une alternative valable aux protections- coton. cependant j’y mettrai des bémols. Adolescentes nous connaissons mal (et c’est un problème je te l’accorde) notre anatomie intérieure. Faute d’avoir une mère ou l’amie éclairée sur le sujet ainsi qu’un manque cruel d’enseignement officiel ou alors très lacunaire sur le corps et son fonctionnement. En outre, à l’adolescence, les flux sanguins sont abondants : la coupe s’avère alors inadéquate. De plus, la coupe nécessite d’être vidée, stérilisée tout au long de la journée. Ce qui n’est guère commode car la plupart des femmes sont actives et loin de leur domicile..... Il existe aujourd’hui des serviettes et des tampons périodiques en coton biologique. A chacune d’essayer et d’adopter ce qui lui convient le mieux. - perso la stérilisation était 1 fois le cycle terminé et un bon lavage à l'eau claire entre les poses. Les femmes vont aux toilettes et cela peut se faire à ce moment là. Des tampons et serviettes en coton bio sont un peu plus chers et de toutes façon inaccessibles pour celles dont les frigos sont vides ... alors entre utiliser des produits issus de la chimie en direct accès avec mes parties intimes, et avec mon sang, et une coupelle que j'utilise proprement sans passer par des obligations de stérilisation à outrance venant de normes bureaucratiques, je choisis ce qui ne me rendra pas malade. Sur le fait des règles abondantes cela dépend des personnes, qu'elles soient âgées ou jeunes. De plus la coupelle permet de ressentir les moments où le sang coule car le flux n'est pas permanent. Je vais jusqu'à dire que cette coupelle permet de se réapproprier son identité féminine par la connaissance de son propre flux. D'accord sur le manque d'apprentissage de ce que sont nos corps, aussi bien à l'école qu'à la maison ! j'ai participé à des réunions femmes sur ce sujet et en conclusion des hommes nous ont dit qu'ils feraient identiquement des réunions sur ce sujet en tant qu'hommes car ils ne connaissent que peu leur propre corps et encore moins celui des femmes ... je pense que les structures qui évoquent la menstruation doivent indiquer toutes les solutions pour les menstrues, de la serviette et du tampon classiques à ce qui est bio et à ce qui est en silicone. Car ce qui manque c'est justement cette information qui nous permettrait de faire nos proches choix lorsque l'on a 12 ans ....

  • Yoann M.
    06/03/2020 07:08

    En france rien que les transport public payer avec les impots qui est un bien publics sont payant au pays bas c est gratuit les bus la france est la 5eme puissance mondiale mais c est des crevard

  • Viviknky G.
    06/03/2020 04:12

    👏👏👏👏👏👏👏

  • Stéphanie L.
    05/03/2020 22:17

    La gratuité des cups aussi !

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.