Manifestations en Chine : des Français de Shanghai racontent

"Je ne m'attendais jamais à vivre des manifestations en Chine…" De nombreux Chinois ont bravé l'interdit ce week-end pour manifester contre la politique zéro Covid menée depuis bientôt 3 ans. Français, Maud et Thomas vivent à Shanghai. Ils racontent comment on en est arrivé là.

“S’il y avait eu un incident, on aurait fait quoi ?”


“Je m’attendais jamais à vivre des manifestations en Chine, c’est pas autorisé.” Maud est française et vit à Shanghai. Ce week-end, le pays a été paralysé par des manifestations contre les fortes restrictions de la politique zéro Covid, qui dure maintenant depuis 3 ans. Le point de départ, un incendie dans un immeuble à Urumqi, la capitale du Xinjiang. “À cause des barricades, les pompiers n’ont pas pu accéder à temps pour éteindre les flammes. Donc en fait, on voyait l’eau et la lance à incendie qui frôlait les flammes, et ils ne pouvaient pas rentrer. Les gens se reconnaissent dans ces victimes d’Urumqi, ils se disent ‘Ça pourrait nous arriver à nous, nous aussi quand on était confinés notre porte était bloquée, on ne pouvait pas sortir, s’il y avait eu un incident, on aurait fait quoi ?’”, explique Thomas, français habitant aussi à Shanghai.
Covid : 26 millions d’habitants à Shanghai sont toujours confinés


“Ils prennent le risque de se faire arrêter”


“Le gouvernement dit : ‘zéro covid’. Les gens en ont marre en fait, ça fait trois ans qu’il y a beaucoup de restrictions mais en fait, on n’en voit pas le bout. Et donc en fait, samedi soir, des jeunes surtout se sont réunis pour justement manifester. Ils avaient des feuilles A4 blanches vierges pour montrer leur impossibilité de communiquer, il n’y a pas de dialogue”, ajoute Thomas.
Quand on entendait parler du Covid pour la première fois, il y a 2 ans


Une situation d’autant plus difficile pour les Chinois face aux risques qu’ils prennent pour manifester. “Il faut savoir qu’en Chine, il y a la reconnaissance faciale et des caméras partout. À Shanghai, il est très facile après d’identifier les gens. Donc ils prennent le risque de se faire arrêter, s’ils n’ont pas été arrêtés sur place. Il y a eu aussi des slogans contre le gouvernement et contre la politique zéro Covid parce que les gens n’en peuvent plus.”
Covid : quel test choisir avant les fêtes de fin d'année ?


Des règles anti-covid contraignantes


Mais quelles sont réellement les restrictions mises en place en Chine? “On a besoin d’un test PCR pour entrer dans les lieux publics, les centres commerciaux, les restaurants, pour aller travailler. Partout où vous allez, vous présentez votre QR Code vert”, explique Maud. D’autant plus, les habitants doivent faire un test PCR tous les deux jours.
Vaccins anti-Covid : pourquoi sont-ils sortis si vite ?


“Dernièrement, Shanghai est devenue sous cloche, c'est-à-dire que si vous sortez de la ville de Shanghai vous êtes confinés pendant 56 jours chez vous. Donc c’est plus seulement quand vous revenez de l’étranger. Et si par malheur, il y a un cas positif dans l’endroit où vous étiez, vous êtes confinés chez vous, donc on vit tout le temps dans cette incertitude…”, conclut la Française.
Le port du masque en Asie de l'Est : d'où vient cette habitude ?


avatar
Brut.