Qui est l'oligarque russe Konstantin Malofeev, proche des Le Pen ?

Si Marine Le Pen entretient d'aussi bonnes relations avec Vladimir Poutine, c'est en grande partie grâce à cet oligarque russe. Mais au fait, qui est Konstantin Malofeev ?

Le FN a obtenu un prêt de 9 millions d’euros de la part d’une banque russe


Konstantin Malofeev est un oligarque russe, ultra-orthodoxe et proche de la famille Le Pen. Après avoir travaillé dans une banque d’investissement, il crée Marshall Group, un puissant fonds d’investissement en Russie. “Il est l’un des investisseurs de rostelecom, le premier groupe de télécommunications en Russie et il a monté un média qui s’appelle Tsargrad, qui est clairement un média conservateur voire chrétien orthodoxe radical dans sa ligne éditoriale” décrit Raphaël Tresanini, journaliste d’investigation, qui a travaillé sur le documentaire Front national : l’oeil de Moscou en 2015. Au début des années 2010, les proches de l’oligarque rencontrent à plusieurs reprises les cadres du FN. “Il est tout à fait conscient que la Russie est perçue avec méfiance par la plupart des pays européens et il cherche des relais” précise le journaliste.
Pourquoi les oligarques russes sont ciblés par les pays occidentaux


En 2014, il réunit plusieurs leaders de l’extrême droite européenne à Vienne, en Autriche. En mars de la même année, la Russie annexe la Crimée. “Le seul parti politique à valider cette annexion en France, c’est le FN” déclare Raphaël Tresanini. Un mois plus tard, le micro-parti de Jean-Marie Le Pen obtient un prêt de 2 millions d’euros de la part des proches de Konstantin Malofeev puis le FN obtient un prêt de 9 millions d’euros de la part d’une banque russe. Entre 2011 et 2017, Marine Le Pen se rend 4 fois à Moscou et à un mois de la présidentielle de 2017, elle est reçue par Vladimir Poutine. Depuis le début de la guerre en Ukraine, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national (RN), tente de se détacher dans ses déclarations de la Russie. Le FN a jusqu’à 2028 pour rembourser le prêt : “Ce n’est pas un don qui a été fait. C’est un prêt, et un prêt, ça a des conséquences. Cette créance tant qu’elle n’est pas payée complètement, à un moment, il faudra rendre des comptes” conclut Raphaël Tresanini.
Voir le portrait de l’oligarque russe Roman Abramovitch, propriétaire du club de Chelsea


avatar
Brut.