7 questions très simples sur les jets privés.

On ne montera sans doute jamais à bord mais on peut quand même se poser des questions dessus. 7 questions très simples sur les jets privés.

En 1 heure de vol, un jet privé peut émettre 2 tonnes de CO2

“Jet”, à la base, c’est un mot anglais qui désigne les avions à réaction. Aujourd'hui, par extension, on parle de “jets” ou de “jets privés” dans le langage courant pour désigner les avions d'affaires ou avions de luxe, qu’ils soient à réaction ou non. Il y aurait selon les chiffres de l’AMSTAT en 2017 plus de 22 000 jets d'affaires dans le monde. C’est presque autant que le nombre d'avions commerciaux. En juillet 2022, les jets d’affaires représentaient 1 vol sur 10 en Europe et le nombre de vols dans ces avions aurait augmenté de 36% en Europe entre 2021 et 2022. Le boom des jets privés dans les années 2000

Quelles différences entre un jet privé et un avion de ligne ? Outre la taille et l'aménagement, il peut y avoir une différence de vitesse : les jets les plus rapides dépassent les 1100 km/h, alors qu’un avion de ligne vole généralement autour de 800 à 900 km/h. Pour ne pas perturber le trafic, ils doivent voler à des altitudes différentes, soit plus haut, soit plus bas que les avions de ligne. Les jets privés peuvent appartenir à des chefs d’État ou à des gouvernements pour leurs déplacements. Il y a aussi ceux qui sont possédés par des personnes fortunées, soit directement, soit via une entreprise. C’est le cas d’acteurs, comme John Travolta ou Harrison Ford, de chanteuses, comme Lady Gaga, Céline Dion, ou Taylor Swift ou encore de très riches propriétaires d’entreprises, comme Jeff Bezos, Elon Musk, Bernard Arnault, Vincent Bolloré, Martin Bouygues… Ils trackent les milliardaires et leurs émissions de CO2

avatar
Brut.