Béluga perdu dans la Seine, orque, requin bleu… Que se passe-t-il ?

Alors qu’un béluga s’est lui aussi retrouvé dans la Seine, notre journaliste a cherché à comprendre si ces phénomènes étaient nouveaux.

“Ce sont des animaux qui sont strictement protégés par la loi”

Fin juillet, un requin bleu découvert à proximité de Hyères est décédé quelques jours après … Même destin pour le béluga qui s’est perdu dans la Seine et a été euthanasié le 10 août. Le 17 mai, c’est une orque qui avait été repérée dans le même fleuve, elle aussi retrouvée morte le 30 mai. Pour Brut, notre journaliste a posé des questions au vétérinaire Cyril Hue, afin de savoir s' il existait un lien scientifique entre ces événements. Voici ses réponses. Orque morte dans la Seine : ce que l’on sait

Que ce soit l’histoire de l’orque et du béluga, c’est un concours de circonstances. Ce qu’on peut dire déjà au sujet de ce béluga, c’est que les espèces arctiques, les espèces polaires qui fréquentent nos côtes ou qui arrivent sur nos côtes, vivants ou morts, ce sont des événements qu’on retrouve annuellement.” Pour lui, même si ces évènements sont régulièrement documentés, il n’y a pas nécessairement “d’augmentation de ce type”. “On est un petit peu plus vigilant, on a plus de connaissances et donc on les retrouve plus facilement.” Il précise aussi que les animaux arrivants dans ses rivières ne sont “pas nécessairement condamnés : tout dépend de l’espèce et de son état physique”. Ce petit garçon remonte les lourds déchets jetés dans la Seine

avatar
Brut.