5 choses à savoir pour mieux comprendre son chat

Vous parlez à votre chat ? Pas de souci. Mais le comprenez-vous ? 5 choses à savoir pour mieux comprendre son chat, de ses miaulements, à ses ronronnements.

“Il faut faire attention avec les ronronnements”


“Je ne suis pas sûre qu’on puisse dire que les chats aiment qu’on leur parle comme des petits bébés.” Chaque personne ayant des chats a pour habitude de parler avec eux avec une voix un peu plus aiguë, comme l’on pourrait parler avec un enfant. Pourtant, ce n’est pas cette voix en particulier qui les fait réagir, mais plutôt le fait qu’on l’utilise uniquement avec eux, comme l’explique Charlotte de Mouzon, éthologue. “En tout cas, ce qu’on dit, c’est que lorsque les chats ont entendu leur humain qui parlait en ‘discours adressé au chat’, donc avec une voix un peu plus aiguë, les chats étaient plus réceptifs. On va capter l’attention du chat différemment, et c’est certainement renforcé par le fait que lorsqu’on parle comme ça, finalement, notre chat vient et réagit peut-être un peu plus, ce qui nous, nous renforce et nous donne encore plus envie de parler comme ça.”
Le chat viverrin, un félin très à l'aise dans l'eau


Leur envie de caresses… ou non


Pour elle, il y aussi d’autres aspects sur lesquels on comprend mal les chats. Notamment par rapport à leur comportement et leurs réactions. “Par exemple, je caresse mon chat et il me lèche la main, il y a beaucoup de gens qui vont imaginer que c’est un bisou alors qu’en réalité, pour le chat, c’est une manière pacifique et gentille de dire: ‘S’il te plaît, stop, là, je n’ai plus envie que tu me caresses.’ Souvent, ce qu’on va observer, c’est que le chat va augmenter la communication quand l’humain ne comprend pas. Donc si par exemple le chat lèche la main et je ne comprends pas, je pense que c’est un bisou et je continue à caresser mon chat”, ajoute-t-elle.
Pourquoi la langue des chats est râpeuse


“Après, il va mordiller la main juste, la prendre comme ça mais sans faire mal, donc on va se dire: ‘Bon, bah, rien de grave.’ Et puis si on continue à caresser, au bout d’un moment, le chat étant incompris, il va mordre plus fort et il va faire l’apprentissage, au fil du temps, que c’est la seule manière finalement de faire arrêter l’interaction.”
Les dangers de l'obésité chez les chats


Les miaulements et ronronnements


Et concernant les miaulements? “C’est vrai, les chats ne miaulent quasiment qu’à l’attention des humains. Le petit miaulement classique, le meow, c’est une très bonne façon d’attirer l’attention de l’humain. S’il vient et qu’il communique de façon visuelle et qu’on ne comprend pas nécessairement ce qu’il est en train d’essayer de nous dire comme il peut, le miaulement, ça va être un signal qui va être plus clair et donc qu’on pourra peut-être mieux capter.”
Plutôt que d’adopter un animal, ils sont devenus famille d’accueil


“Le ronronnement, qui est la vibration d’un os qu’ils ont dans la gorge entre les cordes vocales, ça peut être émis dans le cadre du bien-être, mais ça peut aussi être émis en cas de douleur ou en cas de peur ou de stress. A priori, le ronronnement aurait des vertus réparatrices, donc c’est vrai que lorsqu’ils sont malades ou qu’ils ont une douleur, ils vont avoir tendance à ronronner. Donc il faut faire attention: si le chat ronronne en étant les yeux fermés, détendu, en s’étalant sur le canapé, a priori, c’est plutôt qu’il est dans un état émotionnel positif. Par contre, si le chat ronronne en étant un petit peu renfrogné, en remuant un peu le bout de la queue, en ayant peut-être les pupilles un peu dilatées, là, on peut se dire que l’état émotionnel est peut-être un peu moins positif”, conclut Charlotte de Mouzon.
Des chatons sauvés de justesse par des éboueurs


avatar
Brut.