Grève en ligne : ces activistes poursuivent leur combat pour le climat

Ils sont confinés, chacun dans leur pays, mais ils sont décidés à poursuivre leur combat. Voici le message de ces jeunes activistes pour le climat.

Contre le réchauffement climatique, des manifestations en ligne


Pour les jeunes militants écologistes confiné, la grève de l'école se poursuit sur Internet.


L’épidémie de Covid-19 a entraîné le confinement de la population dans de nombreux pays. Pour autant, les adolescents engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique n’arrêtent pas la mobilisation : ils militent depuis chez eux. La grève de l'école se poursuit ainsi sur Internet, de nombreux jeunes postant des photos d'eux avec des slogans tous les vendredis. Des militantes célèbres, comme Vanessa Nakate ou Jamie Margolin, donnent le ton. Morceaux choisis.


Jamie Margolin – États-Unis


J’ai décidé de faire la grève pour le climat en ligne parce que je savais qu’il était important de maintenir l’élan de notre mobilisation. Et de s'assurer que tout le monde comprenne que le mouvement des jeunes pour le climat n’a pas disparu.


Je me bats dans mon pays pour arrêter la construction de nouvelles infrastructures d’énergies fossiles, plus d’énergies fossiles.


Vanessa Nakate – Ouganda


Nous devons aller sur Twitter, sur Instagram et sur Facebook pour faire savoir aux gens que le changement climatique n’est pas en vacances, que le changement climatique est là. Il n’a pas pris de pause, il n’est pas en quarantaine. Il est ici et il détruit la vie de gens comme il l’a toujours fait.


Je fais la grève dans mon pays car je veux du changement, je veux un futur meilleur. Je veux un futur meilleur pour les générations à venir et la justice pour ceux dont les vies ont déjà été détruites par la crise climatique.


Mon message pour les jeunes autour du monde, en particulier pour les activistes, c’est de continuer à réclamer des actions.


Selin Gören – Turquie


Je fais la grève en ligne pour le climat parce que même si nous faisons face à une autre crise en ce moment, la crise climatique n’attend pas, et nous n'attendrons pas non plus.


Je demande au Parlement turc de mettre en œuvre l’accord de Paris sur le climat. Car pour résoudre une crise, il faut d’abord reconnaître qu’il s’agit d’une crise.


Nous sommes tous dans le même bateau. Même s’il peut sembler que nous sommes séparés, nous sommes ensemble en esprit. Notre combat se poursuit.


Arshak Makichyan – Russie


Je participe à la grève du climat en ligne parce qu’on doit montrer que cela nous tient à coeur.


Ridhima Pandey – Inde


Nous avons détruit, nous avons exploité notre Terre-Mère au-delà du réparable. Cette période de confinement pour les humains est une période de guérison pour notre Terre-Mère.


Élisa d’Erceville – France


Ceux qui ont le pouvoir de changer, les adultes, ils n’agissent pas. C’est à nous, jeunes, de nous bouger. Et de faire en sorte qu’ils agissent et de les forcer à agir.


Youna Marette – Bruxelles, Belgique


Nous avons le sentiment que nous ne sommes pas entendus, mais nous devons vraiment continuer à nous battre, continuer à le faire avec un grand sourire et espérer le changement. Repensons ce qui est possible et faisons-le tous ensemble.


Julieta Itzcovich - Argentina


Nous réussirons à traverser la crise climatique si nous sommes solidaires. Nous avons déjà fait tellement et nous avons amorcé une vague de changements inarrêtable.


avatar
Brut.