Incendies dans les Landes : pourquoi la forêt brûle ?

Le massif des Landes est ravagé par les feux. Voici l’histoire de cette forêt, un territoire qu'on appelait autrefois le "Sahara français".

“Si les forêts brûlent, le carbone sera dégagé dans l’atmosphère et il fera encore plus chaud”

“Le feu a toujours existé dans les Landes. Ce sont surtout dans les zones où il y a du pin que les incendies sont les plus ravageurs. Aujourd’hui, on est dans un dérèglement climatique, et évidemment, la forêt brûle” explique José Cubéro, historien et auteur de La Lande, le pin, le feu. Dans les Landes, une grande partie de la forêt qui brûle est une forêt industrielle. C’est une monoculture intensive destinée à produire du bois et du papier. Composée uniquement de pins, elle est moins résistante face aux flammes qu’une forêt diversifiée. Avant le 18e siècle, les Landes étaient couvertes de marécages, de forêts mixtes, de dunes et de pâturages. Seuls quelques bergers habitent alors cette région inhospitalière. Pour observer les moutons et progresser sur les sols marécageux, ils se déplacent avec des échasses. Mais dès le 19e siècle, l’État français décide d’exploiter ce territoire surnommé le "Sahara français". Ils essaient de planter du riz, des arachides, du tabac, et même d'introduire des dromadaires, mais cela se solde par des échecs. 1 an après les incendies, l'Australie continue de panser ses plaies

En 1857, sous Napoléon III, une loi oblige les communes et les propriétaires à planter des pins maritimes afin d'assécher les marécages, stopper l'avancée des dunes, approvisionner en bois l'Empire et les papeteries et exploiter la résine des pins. L’exploitation de la résine ralentit dans la 2e moitié du 20e siècle en raison de la concurrence de pays à la main-d'œuvre moins chère et de l'arrivée sur le marché de dérivés du pétrole. En 1949, un feu fait 82 victimes et ravage 52 000 hectares, soit plus de 10 fois la taille actuelle de Bordeaux. Dès 1950, la forêt est replantée, presque uniquement avec des pins, malgré les risques d'incendies. En 1999 et 2009, deux grandes tempêtes dévastent la forêt landaise. Encore une fois des pins sont replantés. En juillet 2022, de nouveaux incendies touchent la région. Face aux risques, la préfecture avait ordonné des travaux d’aménagement en urgence, mais ils n’ont jamais été faits. “Ce sont des réserves à carbone alors si les forêts brûlent, le carbone sera dégagé dans l’atmosphère et il fera encore plus chaud” alerte José Cubéro. Partout dans le monde, des vagues de chaleur engendrent des incendies

avatar
Brut.