L'épidémie de coronavirus fait chuter la pollution en Chine

Coronavirus : ces images satellites montrent une chute spectaculaire de la pollution en Chine.

En Chine, le coronavirus provoque une chute spectaculaire de la pollution

Sur des images de la NASA, on constate une chute spectaculaire du taux de dioxyde d’azote en Chine entre janvier et février 2020.

Une diminution de la pollution de l’air liée à l’épidémie de coronavirus ? Sur des images publiées par la NASA, on constate une chute spectaculaire du taux de dioxyde d’azote en Chine entre janvier et février 2020.

Une diminution de 25 % des émissions de CO2

Ce polluant majeur est produit par les véhicules automobiles, les centrales électriques et les installations industrielles. Si le Nouvel an chinois provoque chaque année un ralentissement de l’activité industrielle dans le pays, la NASA affirme que cette tendance n’explique pas à elle seule ce phénomène.

L’agence américaine avance que l’épidémie de coronavirus serait en partie responsable de cette baisse des émissions. Cette épidémie frappe la Chine depuis fin 2019 et a officiellement tué près de 3.000 personnes dans le pays. Les mesures de confinement prises par le gouvernement pour stopper l’épidémie auraient eu un effet considérable sur la pollution de l’air : elles auraient provoqué une diminution de 25 % des émissions de CO2 entre le 25 janvier et le 8 février 2020.

Les vols domestiques ont, eux, baissé de 70 %

L’utilisation de charbon dans les centrales électriques est à son plus bas niveau depuis quatre ans. En janvier, les vols domestiques ont, eux, baissé de 70 % par rapport au mois précédent. Un des résultats les plus spectaculaires : le taux de dioxyde d’azote au-dessus de la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, placée en quarantaine le 23 janvier 2020. Le Président Xi Jinping a cependant demandé à ce que des mesures soient prises pour limiter l’impact de l’épidémie sur la croissance chinoise.

avatar
Brut.
3 mars 2020 16:22