L'histoire des lions mangeurs d'hommes du Tsavo

Deux fauves attaquant des hommes pour les dévorer... Ces scènes ont semé la terreur en 1898, dans l’actuel Kenya. Voici la mystérieuse histoire des lions mangeurs d’hommes du Tsavo.

Les terrifiant lions mangeurs d'hommes du Tsavo

En 1898, sur le chantier d’un pont au Kenya géré par les colons britanniques, plusieurs ouvriers ont été ont dévorés par deux lions. 35 personnes auraient trouvé la mort.

Une ombre saisit un corps, le traîne hors de sa tente et le dévore. En quelques mois, cette scène se répète des dizaines de fois. Les coupables ? Deux animaux sauvages au comportement inhabituel : des lions mangeurs d’hommes. Nous sommes en 1898, en pleine expansion coloniale en Afrique.

Deux lions sans crinière qui dévorent leurs victimes

Les Britanniques ont entamé la construction d'un chemin de fer reliant l'océan Indien au lac Victoria afin de faciliter l'exploitation des ressources de la région. Depuis mars 1898, ils tentent d'ériger un pont pour franchir la rivière Tsavo dans l'actuel Kenya.

Pour cela, ils emploient majoritairement des ouvriers venus d’Inde. Les conditions sont difficiles : travail éreintant, chaleur, maladies… Mais une autre menace plane. Les équipes sont férocement et systématiquement attaquées par deux lions sans crinière, qui s'adonnent à un comportement rare : ils dévorent leurs victimes.

Des ouvriers sont traînés hors de leur tente à la nuit tombée

Des témoignages de l’époque mentionnent alors entre 28 et 135 morts. Ces attaques se répètent  pendant de longs mois. Des ouvriers sont traînés hors de leur tente à la nuit tombée. « Je me souviens très bien d'une nuit particulière où les bêtes ont saisi un homme depuis la gare et l'ont amené près de mon campement pour le dévorer. Je pouvais les entendre croquer les os. Le bruit de leur ronronnement affreux emplissait l’air. Il est resté dans mes oreilles pendant plusieurs jours » relate le soldat britannique John Henry Patterson dans un livre, The Man-Eaters of Tsavo: And Other East African Adventures.

Face à l'impossibilité de repousser les deux lions, la construction du pont est stoppée. Le Lieutenant-Colonel John Henry Patterson décide alors de s'en charger personnellement. Il se lance dans une traque à mort. Il part à la recherche de leur tanière, met en place des pièges, crée de postes de chasse… Le 9 décembre 1898, après plusieurs semaines, il finit par tuer le premier lion. 20 jours plus tard, il abat le second.

Hollywood s'empare de l’histoire

Le chantier est relancé et se termine quelques mois plus tard. Après avoir servi d'ornement de sol, les dépouilles des lions sont vendues au Field Museum de Chicago. Puis Hollywood s'empare de l’histoire, et plusieurs films contribuent à la transformer en mythe.

Récemment, des scientifiques ont cherché à expliquer le comportement des lions en examinant leurs dents, leur peau et leur squelette. Parmi les hypothèses retenues : des maladies dentaires et la réduction du nombre de proies habituelles dans la région. Selon une étude de 2009 publiée dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), les deux lions du Tsavo auraient dévoré environ 35 personnes.

avatar
Brut.
9 janvier 2020 07:26