L'impact de la cigarette sur l'environnement

Elle expose des travailleurs précaires, dont des enfants, à des pesticides dangereux et représente 5 % de la déforestation mondiale. Voici l'empreinte environnementale de la cigarette. 🚬

Quel est l'impact écologique de la cigarette ?

La fumée dégagée par l'ensemble des cigarettes représente 0,2 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. C'est presque autant qu’un pays comme Israël.

Si les effets du tabagisme sur la santé humaine sont largement connus, l'ampleur de son impact environnemental est totalement ignorée. La fumée dégagée par l'ensemble des cigarettes représente pourtant 0,2 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. C'est presque autant qu’un pays comme Israël ! Côté mégots : 845.000 tonnes de déchets sont produits chaque année, l’équivalent du poids de 3.755 statues de la Liberté.

La culture du tabac responsable de 5 % de la déforestation mondiale.

Au niveau de la production, on sait que la culture du tabac est responsable de 5 % de la déforestation mondiale. Les arbres sont coupés pour faire pousser les plants de tabac, mais aussi comme combustibles. 11,4 millions de tonnes de bois sont nécessaires chaque année uniquement pour faire sécher les feuilles de tabac. Cette fois, c'est 50.666 fois le poids de la statue de la Liberté… Il faut ensuite de nouveau couper du bois pour fabriquer le papier et les paquet : 15 paquets de cigarettes, c'est un arbre coupé.

La quantité d'eau nécessaire pour cultiver le tabac est également problémaique. Un plant de tabac nécessite en effet 10 fois plus d'eau qu'un plant de pommes de terre. Et fumer 20 cigarettes par jour pendant 50 ans entraîne l'épuisement de 1,4 million de litres d'eau.

90 % de la production concentrée dans les pays en développement

Chaque année, 6.000 milliards de cigarettes sont fabriquées. 90 % de cette production est concentrée dans des pays en développement. Au Malawi par exemple, 80.000 mineurs travailleraient aujourd'hui dans les champs de tabac. Ils sont exposés à des pesticides dangereux, comme le DDT, interdit dans la plupart des pays développés en raison de son impact environnemental et sanitaire élevé. Ces pesticides peuvent provoquer des anomalies congénitales, des tumeurs ou des troubles neurologiques.

Au Kenya, 26 % des travailleurs du tabac présenteraient des symptômes d'empoisonnement par les pesticides. Dans son ensemble, l'industrie du tabac consomme chaque année autant d'énergie que la construction de 2 millions de voitures. En 2015, elle aurait émis l'équivalent d'environ 8,76 millions de tonnes de CO2, soit 3 millions de vols transatlantiques.

avatar
Brut.
12 mai 2019 08:34