Les terrasses chauffées et leur impact sur l'environnement

Bientôt la fin des terrasses chauffées ? C’est ce que vient de décider la ville de Rennes et ce que certains écologistes réclament à Paris. Voilà pourquoi.

Les terrasses chauffées : faut-il les interdire ?

*Le bilan carbone d'une terrasse équipée de quatre braseros au gaz, allumés à pleine puissance pendant huit heures, serait équivalent à celui d'un trajet de 350 km en voiture. *

En période de froid, les chauffages d'extérieur sont fréquemment utilisés dans les terasses. Rien que dans le quartier des Halles à Paris, près des trois quarts des terrasses en sont équipées, selon un recensement mené en 2017 par une association locale.

Ces chauffages restent allumés plusieurs heures par jour, pendant plusieurs mois. Ils consomment ainsi une quantité importante d'électricité ou de combustibles fossiles. D'après Jean-Marc Jancovici, fondateur du cabinet de conseil Carbone 4, le bilan carbone d'une terrasse équipée de quatre braseros au gaz, allumés à pleine puissance pendant huit heures, est équivalent à celui d'un trajet de 350 km en voiture.

Certains propriétaires craignent des pertes économiques

À Paris, cela fait plusieures années que l'interdiction des chauffages extérieurs est demandée par des associations et des élus écologistes. Mais certains propriétaires s'y opposent car ils craignent des pertes économiques. Romain Deconquand, gérant d'une brasserie parisienne, est persuadé que se séparer des braseros le priverait d’une partie de sa clientèle : « Si j'ai pas ça, j'ai moitié moins de place, donc moitié moins de chiffre, moitié moins de rendement, moitié moins de personnel. »

Pour des raisons écologiques, la ville de Rennes a récemment décidé d'interdire les terrasses chauffées à partir de janvier 2020. La même mesure sera appliquée à Namur, en Belgique, à partir de 2020. Stéphanie Scailquin, échevine de l'Urbanisme de la ville de Namur, est convaincue que les clients resteront : « Si on va dans d'autres villes, à Budapest, aux Pays-Bas, il y a des terrasses où il n'y a pas de chauffages d’extérieur. Il y a des plaids, des couvertures, et ces terrasses sont animées, elles sont occupées, les clients sont là. »

avatar
Brut.