Les trains de nuit font leur retour en Europe

Paris - Vienne en une nuit sans prendre l'avion ni la voiture, ce sera bientît possible. En Europe, les trains de nuit font leur retour. 🚆

Europe : le retour des trains de nuit

Au mois de décembre, plusieurs compagnies européennes ont dévoilé le lancement prochain de lignes transfrontaliÚres. Ce projet annonce le retour des trains de nuit en Europe.

Le 8 décembre 2020, quatre compagnies européennes ont annoncé la création de six grandes lignes transfrontaliÚres. Elles devraient progressivement ouvrir entre 2021 et 2024. « Ouvrir de nouveaux trains de nuit, ça fait partie de la solution pour permettre aux gens de se déplacer de maniÚre plus écologique », affirme Lorelei Limousin, chargée de campagne Climat de Greenpeace Europe.

Les vols en avion sont devenus moins chers

Au dĂ©part de la SuĂšde, des liaisons nocturnes Stockholm - Hambourg et Malmö - Bruxelles sont prĂ©vues pour 2022. En France, Paris-Nice et Paris-Tarbes sont Ă©galement Ă  l’étude pour 2022. Il y a quelques annĂ©es, des trains de nuit avaient Ă©tĂ© supprimĂ©s par les gouvernements et les compagnies ferroviaires en Europe. Ça a Ă©tĂ© le cas de l’Allemagne, de la France, et du Danemark.

La compagnie allemande DB a arrĂȘtĂ© son dernier train de nuit 2016. Cette annĂ©e, en France, la SNCF ne maintenait plus que deux lignes nationales. Les trains de nuit Ă©taient pourtant largement rĂ©pandus au XXe siĂšcle.

« Nous en sommes arrivés là parce que les vols en avion sont devenus moins chers et que les compagnies de train de chaque pays ont travaillé chacune dans leur coin et n'ont pas réfléchi à la coopération transfrontaliÚre », estime Peter Cornelius, activiste du réseau Back-on-Track.

Les trains de nuits sont plus Ă©cologiques

La cause de ce dĂ©clin s’explique aussi par des Ă©quipements vieillissants, une frĂ©quentation en baisse sur plusieurs lignes et des problĂšmes de rentabilitĂ©. « Durant la derniĂšre dĂ©cennie, l’aviation et l’industrie automobile ont investi massivement pour promouvoir des maniĂšres individuelles de se dĂ©placer d’un point A Ă  un point B. Maintenant, nous devons prendre en compte ce qui est le mieux pour la sociĂ©tĂ© », affirme Lorelei Limousin.

Face Ă  la crise climatique, le train de nuit est prĂ©sentĂ© comme une alternative moins polluante. « Si les gouvernements aident les gens Ă  passer de l’avion au train, ce sera moins destructeur pour le climat et l’environnement », indique la membre de Greenpeace. Selon la compagnie OBB, Vienne-Bruxelles en train de nuit Ă©met 10 fois moins de CO2 que le mĂȘme trajet en avion.

avatar
Brut.
11 décembre 2020 07:24