Quel pays possède la meilleure performance environnementale ?

Quel pays possède la meilleure performance environnementale ? Voici les résultats d'un classement réalisé par les universités de Yale et de Columbia...

Connaissez-vous l’Indice de performance environnementale ?

Cet indice concerne les États. Pour l'obtenir, de nombreux indicateurs sont pris en compte. Entre autres : la qualité de l’air et de l’eau, la gestion des déchets ou la protection de la biodiversité.

Quel pays possède la meilleure performance environnementale ? C’est la question posée par l’Indice de performance environnementale, créé par les universités de Yale et de Columbia. Elles ont ainsi mis au point un classement de 180 pays à partir de cet indice.

Pour l'obtenir, de nombreux indicateurs ont été pris en compte. Entre autres : la qualité de l’air et de l’eau, la gestion des déchets, la protection de la biodiversité, les politiques de lutte contre le réchauffement climatique…

Le Danemark en tête, de bonnes performances pour le Royaume-Uni

Le Danemark émerge en tête pour l’année 2020. Si le pays mène des politiques ambitieuses sur la plupart des indicateurs, c’est surtout grâce à la réduction de ses émissions de CO2 qu’il arrive en tête du classement. Depuis 20 ans, le Danemark a en effet divisé de moitié ses émissions et ambitionne de les réduire de 70 % d’ici à 2030.

Le Royaume-Uni occupe la quatrième place du classement. Depuis 10 ans, le pays a connu une nette progression. Malgré un mauvais score en matière de régulation de la pêche et de protection de sa biodiversité, ses bons résultats sont liés à la décarbonisation de l’économie anglaise grâce à la sortie du charbon et au développement de l’éolien. Le Royaume-Uni est le leader mondial de l’éolien en mer.

La catastrophe environnementale de l’administration Trump

Les États-Unis sont quant à eux situés à la 24ème place du classement, loin derrière les autres pays, avec un indice de développement similaire. Cela est dû à des facteurs comme la mauvaise gestion de l’eau et des déchets, mais surtout à la contribution des États-Unis au réchauffement climatique.

Le pays est le deuxième émetteur de CO2 le plus important et possède l’un des pires taux d’émissions par habitant au monde. Selon les auteurs du classement par ailleurs, la suppression de nombreuses réglementations environnementales par le gouvernement Trump pourrait faire dégringoler les États-Unis bien plus bas dans les années à venir.

L’Inde et le Libéria : les mauvais élèves

L’Inde se classe de son côté 168ème sur 180. Sur des indicateurs de santé environnementale comme la qualité de l’air, de l’eau ou le traitement de déchets, le pays est en très mauvaise position. Alors que l’Inde est le deuxième pays le plus peuplé du monde, la pression démographique couplée aux objectifs de développement économique en font le pays d’Asie du Sud le plus mal classé après l’Afghanistan.

Le Libéria est dernier du classement. L’impact environnemental de ce pays d’Afrique de l’Ouest est très élevé : déforestation de la forêt tropicale, pollution de l’eau des rivières, exploitation des ressources naturelles…

Une bonne performance environnementale demande des investissements conséquents et une gouvernance solide

Comme la majorité des pays arrivant à la fin du classement, le Libéria est un pays très pauvre. Les auteurs expliquent que le développement économique est un avantage indéniable pour la mise en place d’investissements dans la santé publique et les infrastructures environnementales. Ainsi, une bonne performance environnementale demande à la fois des investissements conséquents et une gouvernance solide.

« L’analyse des facteurs qui sous-tendent le classement EPI 2020 montre clairement que le développement durable exige non seulement la prospérité économique pour générer les fonds nécessaires aux investissements dans les infrastructures de santé publique et environnementales, mais aussi une gestion prudente de la pollution et des ressources naturelles liées à l’industrialisation et à l’urbanisation », résume l’organisation responsable de l’Indice de performance environnementale dans un communiqué.

avatar
Brut.
10 juin 2020 08:58