Tour Eiffel : des arbres centenaires bientôt abattus ?

Près de la Tour Eiffel à Paris, des arbres centenaires pourraient être abattus pour laisser place à un projet immobilier. Voici pourquoi cela fait débat.

“On a une mairie qui se prétend écologique mais qui fait un projet très anti-écologique”

“On est au pied de la tour Eiffel et ici, vous voyez un magnifique marronnier d'Inde et cet arbre, comme une vingtaine d'autres arbres autour de la tour Eiffel, va être abattu dans le cadre d'un projet de la ville de Paris” explique Philippe Khayat, représentant de France Nature Environnement Paris (FNE) et de SOS Paris.

Selon Philippe Khayat, si ces arbres centenaires vont être abattus, c’est pour laisser la place à un projet immobilier qui devrait notamment comprendre des bureaux pour le personnel de la tour Eiffel et un bâtiment commercial dont un restaurant et une boutique.

Certains arbres dateraient même du 19e siècle.

“On a une mairie qui se prétend écologique, mais qui nous fait un projet qui est vraiment très anti-écologique, puisqu'on va abattre plein d'arbres, détruire de grandes parcelles de pleine terre…”

Dans l’ensemble de ce quartier de Paris 42 arbres doivent être coupés, dont une vingtaine aux abords directs de la Tour Eiffel.

Les eaux usées de l’entreprise Lafarge se sont déversées dans la Seine. Un “véritable scandale écologique” selon la Mairie de Paris.

“Il faut plusieurs décennies pour que de jeunes arbres apportent les bénéfices des arbres adultes”

En parallèle, selon la Mairie de Paris, 222 nouveaux arbres doivent être plantés dans le quartier dans le cadre du projet global du Champ-de-Mars. Un argument qui ne convainc pas l’association FNE Paris.

“Ca ne nous va pas du tout parce que les arbres qu'on plante, il y en a beaucoup qui meurent, parce que les conditions actuelles sont beaucoup moins favorables pour le développement des arbres qu'il y a plusieurs décennies, et en plus, il faut plusieurs décennies pour que ces arbres soient matures et apportent les bénéfices que les arbres adultes que nous avons déjà nous apportent” affirme Philippe Khayat.

De son côté, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Maire de Paris en charge de l'urbanisme (PS) a déclaré : “Oui, c’est vrai qu’il faut préserver les arbres de grandes tailles parce qu’un arbre de même essence jeune n’a évidemment pas du tout la même capacité d'absorption de carbone et n’a pas du tout les mêmes vertus environnementales.

Mais ça correspond aussi à la réalité d’un cycle de la vie de l’arbre, pour que dans 100 ans, dans 150 ans il y en ait d’immenses à Paris, il faut aussi en replanter de jeunes. Il y a aussi des arbres qui peuvent être dans un état qui justifie qu’on les coupe”.

Découvrez quel impact sur l’environnement ont les terrasses chauffées à Paris et ailleurs en France.

avatar
Brut.
29 avril 2022 20:39