À Aulnay, ces jeunes aident les habitants à faire le plein

Dans le quartier d’Aulnay-sous-Bois, des jeunes aident les conducteurs à accéder à la station-service en organisant la circulation.

“Heureusement qu'ils sont là”

“Là, je les décale de la file, sinon ils bloquent le passage et il y en a qui sont garés et ils ne peuvent pas sortir.” Djibril fait partie de ces quelques jeunes du quartier d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, qui aident bénévolement les conducteurs de la commune à se servir du carburant à la station-service. Cela fait suite à la pénurie de carburant qui paralyse la France depuis une semaine, et où les conducteurs peuvent difficilement faire leur plein. Certains emplois sont devenus prioritaires à la pompe, notamment les services médicaux. “Nous on est là pour la bienveillance, que tout le monde mette son carburant tranquillement. (…) On fait passer les voitures deux par deux, comme ça tout le monde a le même temps d'attente. Généralement, le temps d'attente, c'est quoi? C'est 20 minutes. Sinon ça fait des 1h, 2h, 3h…”, décrit le jeune homme. Quand un taxi veut de l’essence en pleine pénurie de carburant

“Dès qu'on est arrivés l'autre fois, plus de bagarres, plus d'histoires. La dernière fois, ça se disputait, on a géré. Plus d'histoires, plus de bagarres, c'était vide”, explique Biff, un autre jeune. “T'as vu, là, t'entends pas de klaxons, t'entends rien”, ajoute Féfé. Pour les jeunes hommes, c'est un véritable plaisir de rendre service aux conducteurs de la commune. “On fait ça bénévolement pour les habitants du quartier et pour les gens. On voit que la première fois qu'on l'a fait, ils nous ont beaucoup remerciés. Et voilà, ça nous a fait plaisir, en fait. Nous, ça nous fait plaisir d'aider les gens”, renchérit Ben. “J'ai dit : ‘Heureusement qu'ils sont là.’ C'est superbe, franchement, c'est magnifique. Moi aussi, je suis à côté, j'ai mon dépôt, c'est superbe. Franchement, bonne organisation”, les félicite un habitant d'Aulnay-sous-Bois. Gaz, carburants, moutarde… D'où viennent les pénuries ?

avatar
Brut.