Amaury est en grève de la faim pour pouvoir prendre le train

Handicapé, Amaury ne peut pas prendre le train car sa gare n’est pas adaptée. Pour se faire entendre, il a décidé d’entamer une grève de la faim.

“J’ai décidé de me lancer dans une grève de la faim pour faire valoir mes droits”

Il y a un an, Amaury a reçu “une interdiction d’une agent SNCF de prendre le train en gare de Le Thor vue que la gare n’est pas accessible aux personnes handicapées”. Pourtant, le jeune homme en fauteuil roulant explique qu’il existe “la loi de 2005 qui permet de rendre les transports en commun accessibles à toutes les personnes handicapées”. Ce qu’il réclame : c’est que la montée à bord des trains soit rendue accessible aux personnes handicapées “sans avoir besoin d’une tierce personne”. “A 32 ans être accompagné, j’appelle pas ça être indépendant” explique Amaury. Handicap : l’accessibilité des transports publics en question

“Malgré la sollicitation de plusieurs élus, aujourd’hui ça reste sans réponse. Lundi 6 juin, j’ai décidé de me lancer dans une grève de la faim pour faire valoir mes droits. Je ne lâcherai pas, j’ai un mental d’acier” ajoute le jeune homme. Durant sa grève de la faim, Achraf, un ami, est passé le voir : “Il y a d’autres personnes qui sont confrontées à ces mêmes problématiques dans d’autres gares, dans toute la France. Comment ça se fait qu’on oublie les petites communes ? Le monde rural doit être défendu, quoi qu’il en coûte”. Contactée par Brut, la SNCF se félicite qu’un accord ait été trouvé entre Amaury et la région Sud quelques heures après notre tournage. La région va prendre en charge par taxi les déplacements d’Amaury jusqu’à la première gare adaptée tant que les premiers travaux ne seront pas réalisés. Vivre avec 2 enfants atteints d'un handicap dans un logement inadapté

avatar
Brut.
8 juin 2022 17:32