retour

Brut a appelé le numéro vert du site IVG.net

Tenter de dissuader une femme d'avorter, c'est un délit. Et pourtant, voilà ce qui arrive quand on appelle le numéro vert d'IVG(.)net, l'un des sites les mieux référencés quand on veut s'informer sur l'IVG…

Ce qu’il y a derrière le numéro vert du site IVG.net

Brut a contacté le numéro vert d’information du site IVG.net. Trouvées en quelques clics sur internet, ces coordonnées ont mené la journaliste, Laurène Gris, vers une interlocutrice au discours biaisé.

« Sur le coup, vous allez être soulagée, vous allez être dans les bras de votre chéri, il va vous faire des câlins, mais ça, on s’en fiche. Ce qui est important, c’est l’après. Comment vous allez vivre ça, le soir, à la nuit tombée, les cauchemars, la nuit, etc.. Le matin, lorsque vous verrez un bébé dans une poussette. » Voici les mots adressés à Laurène Gris, journaliste pour Brut, lorsqu’elle a appelé le numéro vert indiqué sur le site IVG.net en se faisant passer pour une femme désireuse d’avorter.

« Je pense que c’est une bêtise »

« C’est en voyant l’échographie que vous allez savoir la différence entre votre raison, votre cœur et vos émotions », a poursuivi l’intervenante d’IVG.net. Et d’ajouter « Je pense que c’est une bêtise (de ne pas regarder l’échographie, NDLR). Moi, je m’occupe beaucoup des femmes en post-IVG. Vous faites ce que vous voulez, vous êtes complètement libre, je vous donne mon avis. »

Ce numéro vert existe depuis 2008. Il y aussi une page Facebook associée qui compte plus de 100.000 abonnés. On y trouve de nombreux témoignages de femmes qui disent regretter d’avoir subi une IVG. Malgré les promesses d’anonymat et de neutralité données par les sites comme IVG.net, le discours n’est pas neutre.

Ce que dit la loi

En 2017, IVG.net et d’autres sites similaires étaient déjà dans le viseur du gouvernement. Ce dernier a donc proposé un texte de loi visant à étendre le délit d’entrave à l’IVG au numérique. Ce texte a, depuis, été voté. Désormais, diffuser en ligne des informations biaisées sur l’avortement ou dissuader une femme de recourir à une IVG est un délit.

C’est Laurence Rossignol, ancienne ministre des Droits des femmes, qui a porté la loi. Laurène Gris l’a rencontrée et lui a fait écouter son enregistrement. « Il y a une frontière qui a été posée par la loi, la frontière consiste à dire qu’il est interdit de faire des allégations mensongères dans le but de dissuader une femme de recourir à l’IVG. On s’est rendu compte que la loi avait eu un effet dissuasif incontestable », assure Laurence Rossignol.

Depuis cette législation, les organismes de ce type ne tiennent plus de discours mensongers pour dissuader les femmes de recourir à l’IVG. En revanche, ils insistent beaucoup sur de potentielles conséquences psychologiques.

Un numéro vert géré par le Planning familial

Dans un mail, Marie Philippe, fondatrice du site IVG.net affirme : « Nous sensibilisons les femmes de façon complète sur l’IVG et les sensibilisons sur les conséquences possibles de l’IVG. Notre motivation n’est pas religieuse ; elle consiste à agir pour le respect de la femme dans son être intégral car trop souvent, l’IVG est un droit des femmes… utilisé pour les hommes ! Nous sommes pour un ‘nouveau féminisme’ qui prend en compte la personne tout entière de la femme et ses désirs profonds. »

En 2015, le gouvernement a créé son propre numéro vert, confié au Planning familial. Cette association historique de 60 ans s’est battue et continue de se battre pour les droits des femmes, notamment pour le droit à l’avortement.

« Ce numéro est essentiel parce que ce n’est pas si simple de pousser la porte d’un Planning familial et de pouvoir parler d’avortement. Pendant le confinement, le numéro vert a beaucoup été appelé parce qu’on a eu une inquiétude assez rapide à ce sujet-là. Et les femmes s’excusaient d’appeler. Ça montre bien qu’il y a toujours cette culpabilité, cette peur de déranger », déplore Sarah Durocher, coprésidente du planning familial.

14/12/2020 13:34
  • 2.4M
  • 1.4K

868 commentaires

  • Coraly B.
    18/10/2021 15:38

    Ouais enfin avortement jusqu'au neuvième mois c'est hard.

  • Bou B.
    27/06/2021 21:15

    Alix Espenel

  • Tiana L.
    18/06/2021 10:08

    Ivg un droit des femmes utilisé pour les hommes.

  • Julie T.
    18/06/2021 10:06

    Jai aujourd'hui deux magnifique filles mais après ma première fille malgres la pilule en retour de couche je suis tombé enceinte et je ne pouvais tous simplement pas assumer un deuxième enfant aussi vite et aussi jeune jai donc décider d'avorter a 21 ans la gynécologie qui mas fais l'échographie a été horrible javais demander a ne pas voir l'écran car je savais que je ne le voulais pas et elle a laisser l'écran tourner vers moi quand a la fin jai confirmer mon souhait d'avorter elle m'as regarder et m'as dis "super vous aller tuer votre bebe" aujourd'hui a 34 ans cette phrase me hante encore je ne regrette pas mon avortement car ce n'étais tout simplement pas le moment mais cette phrase m'as briser a l'époque et je ne le souhaite à personne certains gynécologue n'ont pas la pédagogie ni la neutralité qu'on leur demande dans ces cas là javais juste besoin d'écouter d'accompagnement et de compréhension je n'ai rien eu de tout ça bref tout ca pour dire que quand une femme est sur d'elle je suis outré qu'on puisse la démonter et la faire culpabiliser

  • Lina L.
    17/06/2021 16:56

    C ta décision ou non tu comprends ?

  • LénaIris M.
    16/06/2021 09:21

    C'est leurs travail psychologique qui demande ça , ils voient si vraiment vous voulez avorter ou si vous hesitez encore , ça fait juste parti de leurs boulot

  • Veronique A.
    16/06/2021 07:37

    Honte totale. Guillaume Meurice avait déjà eu affaire à cette folle. (Pas d'autres mots, désolée !). Tout ce que je souhaite, à défaut d'un licenciement pour propos nauséabonds (J'ai bien conscience que je ne suis pas une magicienne ! ), c'est que les filles et femmes en demande d'accompagnement pour un avortement n'appellent pas ce numéro et se voient renseignées de façon professionnelle (Pas comme elle, donc !) et empathique (Pas comme elle, non plus !)...

  • Jess M.
    15/06/2021 22:13

    Pour moi il y a rien de choquant sur les paroles de cette dame ! Je suis ni pour ni contre jai moi-même dû faire un choix pour mon 3iem , jai annuler le rdv pour avorter à la dernière minute. choix que je ne regrette absolument pas ! Car tout mon entourage voulez que je le face y compris le papa qui voulais que je le face sens réfléchir car il ne le voulais vraiment pas. Mon loulou a 2 ans edemi aujourd'hui , et sont papa et fou de lui cest sont fils et il ma également remercier pour ne pas l'avoir écouter car cest toute ça vie !Et j'ai également 3 personne de mon entourage qui elle on fait de choix d'avorter. Et aujourd'hui 2 sur les 3 le regrette . Donc biensur quil faut être honnête , et prévenir de ce qui va arriver mais sens faire culpabiliser pour autant la personne.

  • Leïlie A.
    15/06/2021 21:33

    Et vous voudriez qu’on vous dise quoi? Fonce ma grande avorte tu as raison? Il faut bien prendre conscience que l’avortement n’est pas un moyen de contraception !

  • Naomie C.
    15/06/2021 18:09

    Exactement j ai avorté il y a peu ils ont oublié de me faire descendre au bloc donc j ai accouché seule dans la salle de bain d un foetus de 13 sa et quelques ... Et aucune considération . Quand je leurs ai fait remarqué que après la prise des cachets je devais être opéré dans les 3-4 heures et que la j étais restée 8h sans aucune visite aucune nouvelle , on m a juste répondu il n y avait pas de place . Bizarrement apres ça j'ai énormément saigné et la 30 minutes après j étais au bloc ... Et en plus on nous decourage la démarche

  • Dominique V.
    14/06/2021 16:57

    Si on doit faire des lois pour que des femmes ne culpabilise pas c'est qu'il y a un problème....faites ce que vous voulez mais autant ceux qui sont pour on le droit de s'exprimer , autant ceux qui sont contre doivent pouvoir le dire

  • Michelle P.
    13/06/2021 07:25

    Cette bonne femme, qui lui décrit un avenir sombre après l'IVG va t elle l'aider matériellement à élever cet enfant non désiré ??

  • Mélodie M.
    12/06/2021 14:21

    Si une femme veut des enfants dans sa vie, c'est également son choix et si elle n'en veut pas également.

  • Mélodie M.
    12/06/2021 14:15

    Et puis bon c'est facile de juger sachant que c'est majoritairement les femmes qui ont en charge la contraception... À méditer...

  • Mélodie M.
    12/06/2021 13:57

    Chaque femme est libre de son corps. Personne que ce soit l'entourage ou pas n' à le droit de conseiller/décider/obliger ou de forcer la femme dans son choix. Si elle veut avorter, elle avorte, si elle veut le garder, elle le garde car au final c'est elle qui en souffre , c'est son corps et cela lui appartient.

  • Céline M.
    10/06/2021 19:25

    J'ai avorté.. je culpabilise pas et ne regrette pas... C'était la meilleure chose à faire dans ma situation ! Donc n'écoutez que vous !!! Il n'y a que vous qui savez ce que vous pouvez faire, subir, encaisser etc !!

  • Carmen P.
    08/06/2021 14:29

    A mon avis, ce que j'y ai compris...c'est qu'elle explique juste les suites psychologiques possibles et elle met donc en garde la personne sur celles ci, elle dit de bien réfléchir et donne des pistes de réflexion c'est tout. Je ne comprends pas pourquoi cela serait dérangeant, après chacun voit et fait son choix en toute connaissance de cause

  • Noëmie M.
    27/05/2021 11:15

    C'est un scandale..

  • Adeline C.
    22/05/2021 21:03

    Je suis tombée sur la page Facebook l ivg vous hésitez venez en parler. Que des témoignages de femmes ayant regretté. A ce demander si certains n étaient pas écrit par les personnes qui tiennent la page!.Il y avait même un texte choquant écrit comme si c était un fœtus qui s exprimait"oh maman pourquoi me fais tu ca?j ai peur j ai mal je sens une lame qui me coupe..."Ce texte etait à vomir. Faire culpabiliser les femmes.Il y avait aussi un lien vers une marche qui revendiquait le droit a la vie.Etvils essaient de faire passer cette page Facebook pour une page neutre aidant écoutant les femmes voulant avorter

  • Laetitia B.
    11/05/2021 13:44

    Presque pas orienté le discours Honteux 😡😡

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.