Ces enseignants manifestent contre le manque de personnel médico-social

Ces professeurs se sont réunis pour dénoncer le manque de personnel de leur établissement. Brut y était.

"On est dans un département sinistré pour nos élèves"

On a régulièrement des élèves qui sont dans des situations de mal logement, dans des squats ou qui sont sous des coups d'expulsion de leur logement parce qu'ils n'ont juste pas les moyens de payer leur loyer. Mais ça, c'est des choses qui doivent être réglées par des gens formés pour, par une assistante ou un assistant social.” Brut a retrouvé plusieurs professeurs devant la direction des services départementaux de l'Éducation nationale à Bobigny. S’ils se réunissent aujourd’hui, c’est avant tout pour protester contre le manque de personnel médico-social dans leur établissement. “Il nous manque une assistante ou un assistant social sur l'établissement depuis maintenant deux ans”, explique Claire Manchon, professeur de mathématiques. Témoignage : ces professeurs exercent leur droit de retrait

Même si plusieurs postes sont ouverts, ils ne sont pas pourvus. “Personne ne candidate”, explique la jeune femme femme. “Nous, on répond que tout simplement, quand il y a une crise de recrutement dans un secteur d'activité, c'est qu'il faut revaloriser ce secteur d'activité. Par exemple, le salaire d'un assistant social à l'Education nationale, c'est 1 500 € et c'est absolument pas attractif pour les personnes qui sont diplômés.” Le problème concernerait également d’autres établissements en Seine Saint Denis. “Juste en recensant plusieurs syndicats on a déjà dix établissements, collèges, lycées qui manquent, soit d'ass soit d'infirmiers, soit de psy dans leurs établissements.” De plus en plus d'enseignants démissionnent aux États-Unis

avatar
Brut.