Chronologie du premier jour de l'invasion russe en Ukraine

Le 24 février 2022, la Russie envahit l'Ukraine. Depuis la déclaration de guerre, retour sur cette journée, heure par heure.

04h00 : Vladimir Poutine déclare officiellement la guerre à l’Ukraine

Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie déclare dans la nuit : “J'ai pris la décision d'une opération militaire. Ceux qui tenteraient d'interférer avec nous, et plus encore de menacer notre pays, notre peuple, doivent savoir que la réponse de la Russie sera immédiate et conduira à des conséquences que vous n'avez encore jamais connues.”

04h48 : l’ambassadeur de l’Ukraine à l’ONU réagit quelques minutes plus tard

Quelques minutes plus tard, à l’ONU, l’échange est tendu entre Sergiy Kyslytsya, ambassadeur de l’Ukraine à l’ONU, et Vassily Nebenzia, ambassadeur de la Russie à l’ONU.

Sergiy Kyslytsya, ambassadeur de l'Ukraine à l'ONU, s’adresse à Vassily Nebenzia, l’ambassadeur de la Russie à l’ONU : “Il y a 48 minutes, votre président a déclaré la guerre à l'Ukraine. Maintenant, j'aimerais demander à l'ambassadeur de la Fédération de Russie de dire officiellement qu'au moment où je vous parle, ses troupes ne sont pas en train de bombarder des villes ukrainiennes, que ses troupes ne sont pas en train de pénétrer sur les territoires ukrainiens. Vous avez un smartphone, vous pouvez appeler Lavrov tout de suite.”

L’ambassadeur de l’Ukraine à l’ONU ajoute : “C'est trop tard, mes chers collègues, pour parler de désescalade, c'est trop tard. Le président russe a déclaré la guerre en vidéo. Voulez-vous que je vous montre la vidéo de votre Président ? Monsieur l'ambassadeur, dois-je le faire, maintenant, ou pouvez-vous confirmer ? Je demande à chacun d'entre vous de tout faire pour mettre fin à cette guerre.”

05h52 : Volodymyr Zelensky, le président ukrainien, instaure la loi martiale dans tout l’Etat

Volodymyr Zelensky, Président de l'Ukraine s'exprime publiquement : “Chers Ukrainiens, ce matin, le président Poutine a annoncé une opération militaire dans le Donbass. La Russie a mené des frappes sur nos infrastructures militaires, sur nos postes-frontières. Des explosions ont été entendues dans Soumy de nombreuses villes d'Ukraine. Nous instaurons la loi martiale dans tout l’Etat.”

“Aujourd'hui, nous avons besoin que vous, que chacun d'entre vous reste calme. Si possible, restez chez vous, s'il vous plaît. Nous travaillons. L'armée travaille. Ne paniquez pas, nous sommes forts, nous sommes prêts pour tout et nous allons nous battre, parce que nous sommes l’Ukraine. Gloire à l'Ukraine.”

Dans la nuit, les bombardements russes sur l’Ukraine ont commencé

Dans différentes villes du pays, à Dnipo, Ivano-Frankivsk, ou encore Tchougouïv, les bombardements par l’armée ont commencé. A Tchougouïv, une habitante rescapée d’un bombardement raconte : “La maison est complètement détruite, il n'y a plus de fenêtres, pas de portes. Une porte s'est même envolée, même le plancher a été complètement arraché. J'ai eu beaucoup de chance, je dois avoir un ange gardien très fort pour être restée en vie.”

10h30 : “L’Ukraine se défend et ne renoncera pas à sa liberté quoi qu’en pense Moscou”

Volodymyr Zelensky, Président de l'Ukraine, fait de nouvelles déclarations publiques : “Tous ceux qui ont une expérience de combat et qui peuvent rejoindre l'armée de l'Ukraine doivent venir immédiatement. Nous avons déjà commencé à distribuer des armes. Afin de protéger nos terres, nous continuerons à les délivrer à tous ceux qui en veulent, qui sont prêts à protéger notre souveraineté.”

“L'Ukraine se défend et ne renoncera pas à sa liberté, quoi qu'en pense Moscou. La Russie a violemment et suicidairement attaqué notre État dans la matinée, tout comme l'Allemagne fasciste l'a fait pendant la Seconde Guerre mondiale.”

13h40 : Emmanuel Macron parle de “tournant dans l’histoire de l’Europe”

Emmanuel Macron, Président de la République française : “Cette nuit, la Russie a engagé une attaque militaire massive contre l'Ukraine. En refusant la voie diplomatique, en choisissant la guerre, le président Poutine n'a pas seulement attaqué l'Ukraine, il a décidé de bafouer la souveraineté de l'Ukraine. Il a décidé de porter l'atteinte la plus grave à la paix, à la stabilité dans notre Europe depuis des décennies. Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l'agression dont elle se rend coupable. Mes chers compatriotes, les événements de cette nuit sont un tournant dans l'histoire de l'Europe et de notre pays.”

Un peu partout, les manifestations anti-guerre se multiplient

A Londres, des manifestants descendent dans la rue et crient : “Arrêtez Poutine ! Arrêtez-les tous !”. Ils réclament la fin de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. A Berlin, des manifestants sont aussi présents. “Je suis originaire de Russie, mais ce qu'a fait ce pays est un crime.” raconte l’un des participants de la manifestation de Berlin. A Beyrouth, des manifestations anti-guerre se tiennent également : “Nous ne voulons pas qu’une Troisième Guerre mondiale se produise. Poutine, prenez vos troupes et retournez chez vous.”

19H40 : Joe Biden annonce de nouvelles sanctions économiques sur la Russie

Joe Biden, Président des États-Unis, déclare : “Cette agression ne peut pas rester impunie. Si c'était le cas, les conséquences pour l'Amérique seraient bien pires. Poutine est l'agresseur. Poutine a choisi la guerre. Et maintenant, lui et son pays vont devoir en assumer les conséquences. Aujourd'hui, j'autorise de nouvelles sanctions fortes et de nouvelles limitations à ce qui peut être exporté vers la Russie. Cela aura un coût considérable pour l'économie russe, à la fois maintenant et à long terme.”

De l’ukrainisation voulue par Lénine à l’invasion par Poutine, voici 5 dates pour comprendre la guerre entre l’Ukraine et la Russie. Enseignante-chercheuse sur les conflits armés des sociétés post soviétiques, Anna Colin Lebedev a répondu à 6 questions simples sur la crise entre la Russie et l’Ukraine.

avatar
Brut.
24 février 2022 21:28