retour

Comment Lionel enseigne la liberté d'expression à ses élèves

Lionel aussi est prof d'histoire-géo. Lui aussi enseigne à ses élèves la liberté d'expression à travers les caricatures. Et il continuera à le faire. Brut l'a rencontré à Conflans-Sainte-Honorine lors de l'hommage à Samuel Paty.

Hommage à Samuel Paty : témoignage d’un professeur

Il y a plusieurs jours, un professeur des Yvelines a été victime d’un attentat terroriste. Ce drame relance le débat sur la liberté d’expression. Brut est allé à la rencontre de Lionel, un professeur d'histoire-géo.

Il tentait d’enseigner la liberté d'expression. Le 5 octobre, Samuel Paty, un professeur d’histoire-géographie dans un collège des Yvelines, a été décapité en pleine rue.

Plus tôt dans le mois, il avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression. Son assassinbat a choqué la France. De nombreux citoyens, dont des professeurs, tiennent à lui rendre hommage. Lionel est lui aussi professeur d’histoire-géographie. Il témoigne.

« Le but d’un débat, c’est pas que tout le monde soit d’accord »

« Je pense que l’erreur serait de dire que finalement, notre liberté d’expression, on doit la limiter », assure Lionel. Selon lui, limiter la liberté d’expression signifierait perdre sa liberté pédagogique. Les professeurs d’histoire-géographie-EMC évoquent très régulièrement des sujets potentiellement sensibles, puisqu’il s’agit de sujets de société. « Que ce soit ancien ou présent, il faut amener les élèves par le biais de notre liberté d’expression et leur montrer que l’on est dans un pays où l’on peut s’exprimer librement, mais qui a évidemment un cadre », poursuit-il.

Lui aussi a montré les caricatures de Charlie Hebdo à ses élèves. Leurs réactions ont été variées. Certains ont trouvé les images inacceptables, d’autres ont été choqués, certains ont parlé de blasphème. « Mais en France, il n’y a plus de blasphème », rappelle Lionel.

Il explique à ses élèves pourquoi le délit de blasphème a disparu en France

Dans ces cas-là, il explique à ses élèves pourquoi le délit de blasphème a disparu en France. L’objectif de ce cours est de mener un débat entre les élèves et le professeur. Les adolescents apprennent ainsi à argumenter, à expliquer et à partager leur opinion.

« Parce que le but d’un débat, c’est pas que tout le monde soit d’accord, sinon ce n’est plus un débat. C’est d’essayer de comprendre pourquoi telles ou telles personnes n’ont pas les mêmes idées », développe Lionel. Il aimerait qu’à l’issue de ses cours, les élèves comprennent que l’on peut avoir des idées différentes et vivre ensemble.

Il avoue tout de même que ces débats ne sont jamais reposants, car les sujets traités sont très complexes. Pour les professeurs, la mission la plus difficile est de pousser les élèves à développer un esprit critique, de s’interroger et de faire la différence entre l’émotion et le jugement.

19/10/2020 13:11mise à jour : 19/10/2020 14:24
  • 1.8M
  • 2.5K

1808 commentaires

  • Hala H.
    25/11/2020 08:38

    اللهم صل وسلم وبارك على سيدنا ونبينا محمد وعلى اله وصحبه اجمعين فداك بابي وامي يا رسول الله

  • Nakai T.
    25/11/2020 07:52

    Je panse qu'il faut que les citoyens français doivent continuer revendiquer la liberté d'expression et la liberté d'idées. Je ne suis pas français,mais j'ai étudié la liberté d'expression et la liberté d'idées en France.

  • Annick L.
    11/11/2020 12:45

    Que dire après tout ces commentaires que je partage totalement les félicitations adressées à ce jeune prof. Chapeau Mononsieur le professeur !

  • Mouhamed M.
    09/11/2020 18:02

    Chaque jour pour le salopard et un jour pour l'imbécile à le déséquilibré . Continue seulement

  • Said A.
    08/11/2020 21:32

    Il faut aussi leur expliquer à ces élèves que Sine a été viré par Charlie Hebdo pour avoir caricaturé le fils de Sarkozy se convertissant au judaïsme pour raison financière. Et évidemment leur expliquer les raisons de ce licenciement. Il faut aussi leur expliquer pourquoi Emmanuel Vals, 1er ministre et non pas juge a tout fait pour que Dieudonne soit banni et empêché de parole. Et enfin il faut bien sûr expliquer à ces élèves pourquoi tant d'hypocrisie.

  • Fatiha S.
    08/11/2020 07:51

    C’est seulement de la provocation n’est plus n’est moins Il ya plusieurs manière d’éducation et apprendre aux jeunes la liberté d’expression que de s’acharner sur la religion Muslimane

  • Bervyna F.
    08/11/2020 04:59

    Plus de blasphème en France 🤔 liberté d'expression ou manque de respect ?

  • Lina M.
    06/11/2020 21:24

    J'espère que les enseignants ne s'expriment pas tous aussi mal sinon c'est très inquiétant.

  • Muammer C.
    04/11/2020 05:41

    Effectivement je vais bien continuer a expliquer a mes enfants que ceci n'a rien a avoir avec la liberté d'expression. Que la population occidentale a tellement peu été libre et encore aujourd'hui ils sont des esclaves de leurs élites. Il ne faut pas leur en vouloir si ils nous insultent nos valeurs sans arrêt sous-couvert de liberté d'expression car c'est la seule liberté (en tout cas c'est ce qu'ils pensent puisqu'il ne peuvent pas caricaturer les juifs) qu'ils ont. Les français ont toujours évacué comme ça par l'insulte et aujourd'hui comme on leur désigne un responsable de leur situation alors leurs insultes se tourne vers les musulmans. Mais c'est pas de leur faute ils ne sont pas assez civilisé encore. Donc ça ne sert a rien de leur expliquer que leurs caricatures n'ont jamais abouti à rien d'autre que la colère des musulmans et qu'apart insulter notre prophète ils ne font rien d'autre. Il faut simplement avoir pitié de ce peuple qui pense qu'ils sont libres comme ça.

  • Sim E.
    03/11/2020 23:34

    Votre métier est d enseigner les programmes scolaires et non pas demander l avis d un enfant sur un sujet qui embrasse même les adultes .

  • Paul B.
    03/11/2020 15:46

    Et qui jugera la limite c’est sans fin

  • Hacimehmet E.
    03/11/2020 10:47

    Ses bien même très bien vôtres façon d'enseigner. Petite question dans vos cours d'histoire vous explique aussi pq les français on tuer presque 2 millions de personnes en Algérie des milliers aux Mali en Irak Syrie Afganistan en temps d'autres pays.ses juste une question au prof.

  • Chahrazade F.
    03/11/2020 06:20

    Ces français ont un esprit très étroit par rapport a la liberté d'expression. Ils ne vont pas plus loin que le bout de leur nez.

  • Dadou K.
    02/11/2020 21:42

    Très pragmatique ! Je pense que l'adolescence y est aussi pour quelque chose. Mais ne rien lâcher, expliquer aux élèves que cette liberté était chère payée..bonne continuation

  • Ilona L.
    02/11/2020 20:37

    Super merci bravo et vive la France

  • Ilona L.
    02/11/2020 20:36

    😉😉😉😉😉

  • ⴵⵎⴰⵔ ⵎ.
    02/11/2020 16:08

    Oui , mais sauf que les rabbins et les prêtres ne sont pas des prophètes.

  • Domi I.
    01/11/2020 18:05

    BRAVO

  • Alexandra K.
    01/11/2020 07:39

    Non au blasphème monsieur le prof tu as tellement d’exemples et de cas pour exprimer la liberté d’expression pourquoi vouloir créer un faux problème et blessé l’autre

  • Kanane A.
    01/11/2020 07:35

    Menteur, vous ne montrez que les carica anti islam, et en plus vous les affichez sur les mûrs des établissements gouvernementaux. Et vous mentez car vous sentez que vous avez fait qq chose de mal

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.