retour

Confinement : travailleuse du sexe, "Mimi" témoigne

"Mimi" a 26 ans, elle est travailleuse du sexe. Elle témoigne.

Confinement : les travailleuses du sexe durement touchées

Mimi, étudiante thaïlandaise résidant en France, raconte comment son quotidien de travailleuse du sexe a changé depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

« Depuis le confinement, les conditions de travail deviennent de plus en plus difficiles, et je vis dans la précarité totale » raconte « Mimi », 26 ans. Cette étudiante thaïlandaise en situation régulière est travailleuse du sexe depuis 5 ans à Paris. Contactée par Brut, elle raconte comment l'épidémie rend aujourd'hui son travail impossible. Pour se préserver, elle préfère rester anonyme.

« J’ai 0 euro pour payer le loyer »

Comme je suis une travailleuse du sexe d’origine asiatique, la précarité me frappe à cause du racisme qui vient du Covid-19. Mais ça existait même avant le confinement. Après le confinement, les conditions de travail sont devenues très difficiles.

Je dois rester chez moi, je ne peux plus accueillir n’importe qui, notamment les clients. C’est-à-dire que je suis contrainte d’arrêter mon activité. J’ai 0 euro pour payer le loyer. Je vis dans une précarité très effrayante. J’ai peur de me faire contaminer ou de contaminer les autres si je recommence mon travail.

« Les travailleuses du sexe vivent la stigmatisation, la précarité »

Beaucoup d’entre nous ne déclarent pas leur statut comme auto-entrepreneuse, parce qu’elles ont peur de perdre notre logement. Si je me déclare publiquement, professionnellement et fiscalement comme travailleuse du sexe, il y a un risque que les autorités publiques fassent une enquête sur mon lieu de travail. Et pour la stigmatisation, comme je suis étudiante, j’ai peur que tout le monde à mon école soit au courant de mon métier.

Toutes les aides proposées publiquement, officiellement pour les travailleurs et travailleuses, ne concernent pas du tout les travailleuses du sexe, qui vivent la stigmatisation, la précarité. Elles sont ignorées par les pouvoirs publics. Et ça va pas tenir plus longtemps.

20/04/2020 18:39
  • 2.9M
  • 3.4K
Brut - Le livre

1428 commentaires

  • Gade R.
    3 jours

    Hi

  • Daniel G.
    5 jours

    moi, je eux bien comprendre, mais elle est "travailleuse du sexe " et elle fait des études ????? j'en doute, car comment voulez-vous qu'elle fasse des études avec un français très mal prononcé

  • Daniel S.
    14/10/2020 08:40

    Je suis en train de t'écouter tu as bien raison c'est le plus vieux métier du monde voilà ça m'évite de les gens comme toi se font violer tu devrais avoir encore plus de maison close parce que la prostitution c'est le plus vieux métier du monde donc je partage avec toi continue tu as bien raison merci

  • Jean-charles G.
    13/10/2020 17:27

    parfait qu'elle fasses autre chose

  • Teddy T.
    11/10/2020 16:11

    Bon je peux comprendre c est revendication parcontre se que je comprend moin c est le gros plan sur c est seins pendant tout sont spitche

  • Gulou C.
    11/10/2020 12:27

    Yess suis là !! Kiss

  • Bros A.
    10/10/2020 08:09

    VAs faire des ménages pauvre merde !!!

  • Hamid A.
    08/10/2020 11:38

    ça fait vraiment pitié la pauvre que dieu lui guide un homme correcte pour fonder un foyer

  • Bola M.
    05/10/2020 02:24

    عايز وحده تكون جريئة جدا وتكون قويه وشخصيه فرفوشه ودلوعه نفضل مع بعض دايما انا وهى ويكون بنا ثقه ملهاش حدود بس تكون جاده بى معنا الكلمه

  • Patrick C.
    04/10/2020 15:15

    Bonsoir belle demoiselle vous habitez où actuellement il pas faire cela vous risquez de tomber sur des proxénètes il y a des associations

  • Thierry L.
    03/10/2020 21:51

    si tu le souhaite je te loge gratuitement ? et avec un salaire a vie ?

  • Christophe B.
    03/10/2020 17:12

    Même situation pour les dealers. Elle veut toucher les indemnités du chômage partiel ou quoi ? On marche sur la tête là ! 🤔

  • Isa B.
    02/10/2020 14:42

    Va faire des ménages

  • Jean M.
    01/10/2020 02:24

    Travailler normalement la majorité sa ne leurs convient pas. Alors allez dans les champs faire de la cueillette certainement pas. Désolé j'ai u assez de copine prostituées dans mon métier pour savoir que travailler comme tous le monde ne les intéresse pas du tout elles sont top habitués à leur train de vie ( je parle pour les libres bien sûr). .bonne nuit à tous

  • Isac B.
    28/09/2020 18:22

    Putasse

  • Youssef B.
    26/09/2020 11:13

    La prostitution n est pas un travail c est pas digne d une femme c est de l esclavage moderne c est tt

  • Fadila M.
    25/09/2020 15:58

    les travailleuses du sexce! c est pas un metier ca! et c est pas trop fatiguant! elle veux quoi etre inscrite a l urssaf! abuser! monde de fou!😟

  • Karim D.
    25/09/2020 07:15

    Mdr elle fait le tapin elle veut pas travailler comme tout le monde elle veut l argent facile cochonne qu elle ait vas travailler comme tout le monde arrête de dire c dur retourne en Chine alor chez toi la bas tu mangera du chien toujours a se plaindre c est gens la tffou

  • Freed B.
    23/09/2020 23:23

    Y a pas seulement le sex a l vie

  • Freed B.
    23/09/2020 23:23

    Page de publicité de sex

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.