Covid-19 : Mayotte vient de passer au stade 3 de l'épidémie

Le déconfinement est reporté au mieux au 18 mai. C'est le département d'outre-mer le plus touché par le Covid-19, et le confinement est difficile à faire appliquer à toute la population.

Mayotte est le département d'outre-mer le plus touché par le Covid-19

L’île vient de passer au stade 3 de l'épidémie, et il est difficile d'appliquer des mesures strictes de confinement.

Mayotte est passée le jeudi 30 avril au stade 3 de l'épidémie de Covid-19. C'est le département d'outre-mer le plus touché par le virus, et il y est très difficile d’appliquer des mesures strictes de confinement.

« Les familles vivent dans des maisons faites de tôles, souvent à six ou huit »

« Au début, le confinement était très respecté à Mayotte. Tout le monde était chez soi, même les familles les plus précaires », assure pourtant le journaliste Aurélien Février. Problème : demander à ces familles très pauvres de rester confinées ad vitam æternam est impossible. « Elles vivent dans des maisons faites de tôles, souvent à six ou huit dans une même pièce, à même le sol », explique le journaliste.

« Dans ma petite maison en tôles, on vit à six : moi, ma femme et mes enfants », acquiesce Taenli Abdou, Mahorais. « C'est très dur, poursuit le père de famille. Ça fait mal parce qu'il fait très, très chaud. Les enfants restent ici, à la maison. Ils ne vont pas à l'école, ni à l'école coranique. »

Un seul hôpital est en capacité d'accueillir les malades

Au 28 avril, l'ARS comptait 460 cas avérés de Covid-19 pour quatre décès, alors que l'épidémie est arrivée le 14 mars. 40 % des cas confirmés ont été détectés depuis le 21 avril. Le déconfinement est censé avoir lieu au mieux le 18 mai. Des mesures ont été prises afin de renforcer les services de réanimation de l’île, mais un seul hôpital est en capacité d'accueillir les malades.

« À Mayotte, la population est estimée à 400.000 habitants. Et il y a un hôpital centralisé sur Mamoudzou, la ville principale. Il a des dispensaires un peu partout sur l'île, mais il n'y a qu'un seul hôpital, qu'un seul service d'urgence, qu'un seul gros service d'urgence et qu'une seule réanimation », détaille l’infirmier Clément Pesqueira. « À l'hôpital, au niveau des soignants, ça va être la catastrophe, parce que ça peut aller très vite », craint Clément Pesqueira.

L'épidémie de Covid-19 n'est pas la seule à toucher Mayotte. Le département fait également face à une épidémie de dengue qui a déjà tué 12 personnes depuis le début de l'année.

avatar
Brut.
30 avril 2020 19:16