Elle troque une épingle à cheveux contre une maison

Après de multiples échanges, elle a réussi à troquer une épingle à cheveux contre une maison. Découvrez son histoire !

“Le troc, c’est vraiment unique, parce qu’avec un petit grain de folie et de la persévérance, tout le monde peut y arriver”

J’ai échangé avec des ados de 16 ans, avec des personnes de 50-60 ans, dans tout le pays, avec des prêtres, avec des profs, avec tout le monde.” En partant d’une épingle, par une série d'échanges d'objets de plus en plus chers, elle est devenue propriétaire d’une maison… Demi Skipper a lancé le Trade Me Project en mai 2020. Désormais, son aventure est suivie par des millions de personnes. “J’ai regardé autour de moi, dans ma maison, en me demandant quel était le plus petit objet et le plus gros. Alors, j’ai eu l’idée de l’épingle à cheveux contre la maison.Un supermarché du troc où tout est gratuit

Pour procéder à son tout premier troc, la jeune femme a posté des messages sur différents groupes Facebook jusqu’à recevoir une réponse. “Une femme a fini par me répondre.Elle m’a dit : “Super, on m’a offert une paire de boucles d’oreilles pour mon anniversaire. Je ne les ai jamais portées, elles sont dans leur emballage, je ne les porterai pas.” Ça a été mon tout premier échange”, explique Demi. Lors de ses trocs, elle se fixe deux règles de base : “la première, c’est que je ne dois pas dépenser d’argent. Le but, c’est de faire du troc, donc je dois toujours échanger un objet contre un autre objet. La deuxième, c’est de ne pas échanger avec quelqu’un que je connais.” Indigo : un réseau social basé sur l'entraide

avatar
Brut.