retour

Un supermarché du troc où tout est gratuit

Dans ce supermarché du troc, tout est gratuit. Pendant ce temps-là, au Smicval Market à Vayres en Gironde…

Échanger plutôt qu’acheter, un supermarché réhabilite le troc

À Vayres en Gironde, Nicolas Sénéchaud a créé le Smicval Market. Dans ce supermarché inversé, tout est gratuit.

“Ce qu’on voulait c’était redonner confiance et l’envie aux habitants à donner une seconde vie.”

Livres, métaux, déchets verts ou encore petit mobilier, au Smicval Market, rien ne se perd tout se troque. Ce supermarché, inédit en France, a ouvert en 2017 à la place d’une déchetterie affiliée aux 138 communes de la Gironde. Ici, les usagers déposent des objets dont ils ne se servent plus et peuvent en récupérer d’autres, gratuitement. La seconde main est donc au cœur du projet. Son fondateur, Nicolas Sénéchaud explique : “Ce qu’on voulait c’était redonner la confiance et l’envie aux habitants à donner une seconde vie aux objets dont ils n’ont plus l’utilité.

“On a baissé de 25 %, soit 1000 tonnes par an la production de déchets sur ce territoire.”

Chaque mois, les 210 000 habitants de Gironde produisent une quantité de déchets équivalente au poids de la Tour Eiffel. Parmi ces déchets, la moitié est valorisée et l’autre moitié définitivement détruite. Le but principal derrière le Smicval Market est donc de réduire considérablement la production de déchets des habitants du département. Un objectif en bonne voie pour Nicolas Sénéchaud qui confie : “On a baissé de 25 %, soit 1000 tonnes par an la production de déchets sur ce territoire.”

“On savait très bien que si on conciliait pas confiance, engagement, conviction sociale environnementale, on pouvait pas réussir économiquement.”

Ce supermarché inversé est financé de la même manière qu’une déchèterie, par le biais de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Quand ils s’y rendent, les usagers sont munis d’une carte d’accès qui leur donne accès à l’ensemble de l’équipement. Nicolas Sénéchaud explique la réussite du projet par la réponse qu’il apporte à la problématique tant sociale qu'environnementale de la réduction des déchets : “On savait très bien que si on conciliait pas confiance, engagement, conviction sociale environnementale, on pouvait pas réussir économiquement.

12/03/2021 19:03mise à jour : 12/03/2021 19:06
  • 2M
  • 1.7K

1252 commentaires

  • Catoche C.
    un jour

    Bravo 👍👍

  • Ruggi P.
    un jour

    j'adore

  • Miminett L.
    3 jours

    Ca devrait exister partout....on y viendra peut etre.

  • Pascale D.
    3 jours

    👍👍👍

  • Nicole V.
    3 jours

    Super idée !

  • Steva B.
    3 jours

    Et en Bretagne, ça existe ?

  • Steva B.
    3 jours

    Génial cette idée !

  • Kevin L.
    4 jours

    regarde

  • Poerava W.
    4 jours

    Nos communes devraient s'inspirer de ce système. Que de tout jeter à Paihoro.

  • Fanny L.
    7 jours

    pas loin de chez toi !

  • Christina B.
    15/04/2021 16:29

    Bonjour vous êtes à quel endroit merci de me répondre bien cordialement

  • Anne K.
    14/04/2021 23:17

    c'est génial

  • Caty M.
    11/04/2021 18:03

    Ça c'est génial! Si seulement ça pouvait exister dans la Drôme

  • Eddy C.
    09/04/2021 20:27

    : pourquoi pas...?

  • Olivier E.
    08/04/2021 19:26

    Super ce principe car ça me fait mal au cœur de jeter certains objets mais pas le choix on a pas ça chez nous, parfois je donne à Emmaus 👍 Les déchets verts ne sont pas récupérés par les gens ils sont recyclés ?

  • Aurélie L.
    06/04/2021 08:42

    tu connais ?

  • Daniel C.
    02/04/2021 10:18

    Bonjour Comment avoir la carte merci à bientôt.

  • Christian G.
    02/04/2021 07:03

    très bien ça devrait ce faire partout en France il y aurait peu etre moins de déchet

  • Philippe A.
    01/04/2021 14:36

    Je ne comprends pas le modèle économique. C'est de la pure philanthropie ?

  • Kari T.
    31/03/2021 13:33

    Un bon concept

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.