retour

En Guyane, l'épidémie de Covid-19 fait toujours des ravages

Pendant ce temps-là en Guyane, le nombre de cas de Covid-19 a doublé en une semaine. L'état d'urgence sanitaire a été prolongé dans le département jusqu'au 30 octobre.

En Guyane, l’épidémie de Covid-19 ne faiblit pas

Dans cette collectivité territoriale française frontalière du Brésil, le stade 3 de l'épidémie a été prononcé. En une semaine, le nombre de personnes atteintes du virus a doublé.

« En Guyane, on est à la fois la France et pas la France, on est aussi l'Amérique latine. On pâtit du fait qu'on est sur deux continents avec des règles différentes, des climats différents, des cinétiques différentes et donc on a déconfiné comme tout le monde et puis bim, à ce moment-là ça s'est mis à flamber au Brésil », alerte Loic Epelboin, médecin épidémiologiste au Centre hospitalier de Cayenne.

Des populations qui vivent à cheval entre la Guyane et le Brésil

Dans le même temps, la France se déconfine. Et les cas explosent en Guyane. « On est à côté d'un pays de plus de 200 millions d'habitants et dont le nombre de cas identifiés de Covid-19 est passé à 1 million. On a une sorte de géant à côté qui est positif », déplore le médecin épidémiologiste. La Guyane vient quant à elle de passer au stade 3 de l'épidémie de Covid-19. En une semaine, le nombre de personnes atteintes du virus a doublé.

Car en termes de protection contre le virus, la frontière géographique ne peut pas grand-chose. « On a des populations qui vivent à cheval depuis toujours sur les deux côtés de la frontière », explique Loic Epelboin. Conséquence directe du rebond de l’épidémie : le système de santé guyanais, déjà en souffrance, est totalement surmené.

L’aide de la réserve sanitaire

Après avoir combattu le Covid-19 à l’hôpital public de Strasbourg, l’infirmier anesthésiste Stéphane Humeau a rejoint la Guyane pour une mission d'un mois. « Comme on a reçu de l'aide de nombreux soignants, à Strasbourg, qui venaient d'un peu partout en France, et également de la réserve sanitaire, il était logique pour moi de proposer mon aide dans une situation plus aigüe, ailleurs », argumente l’infirmier.

Cet engagement ne date pas d'aujourd'hui : Stéphane Humeau est engagé à la réserve sanitaire depuis nombreuses années, et il est infirmier-pompier volontaire. « Les crises, il faut être prêt à y participer quand les gens ont besoin d'aide. Quand on choisit d'être dans le métier de la santé, c'est aussi un choix. C'est de vouloir s'occuper des autres, ce sont des valeurs qui nous meuvent et nous transportent. »

L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 octobre en Guyane

La réserve sanitaire est constituée de professionnels de santé volontaires et mobilisables par le ministère de la Santé. Actuellement, Stéphane Humeau travaille à Camopi, un village amérindien de la forêt amazonienne situé près de la frontière brésilienne. « Être volontaire pour la réserve sanitaire, c’est pour moi aussi un acte citoyen. On vient en appui, on ne vient pas tout réformer ou expliquer comment il faut qu'on fasse. On n'est pas des experts, on ne connaît pas la Guyane, on ne connaît pas la population locale », tempère l’infirmier anesthésiste.

D’autant que les conditions de travail n’ont rien à voir en France métropolitaine et en Guyane. « À Strasbourg je rentrais, j'avais mon lit, je dormais bien. Je n'avais pas de problème pour manger, tout allait bien. En Guyane, il faut gérer la fatigue différemment avec des conditions climatiques, avec d'autres modes de fatigue. » L'état d'urgence sanitaire en Guyane, comme à Mayotte, a été prolongé jusqu'au 30 octobre alors qu'il se terminera le 10 juillet en métropole.

Maud Le Rest

19/06/2020 17:13
  • 644.4K
  • 247

153 commentaires

  • Ludo T.
    26/07/2020 03:47

    Faux ,sur 24 tests testés par l'institut pasteur, 3sont bon!! Et le reste c'est: pièces jetées en l'air,pile ou face mais pas pour les labos qui eux ramassent nos pièces dans leur poche.

  • Delilah B.
    23/07/2020 22:40

    Elle ou la France # GOUVERNEMENT.

  • Mohamed K.
    03/07/2020 13:14

    La guerre entre Israël-Palestine, au Liban, en Afghanistan, au Yémen, en Irak, en Syrie, en Libye, en RD Congo,... depuis des années. Terrorisme au Mali, au Cameroun, au Burkina, au Nigéria, ... depuis des années. Les calamités naturelles sont progressives. La famine et la malnutrition ravagent les pays pauvres. Les épidémies se succèdent. Les inégalités, l'injustice, l'exploitation, les calomnies et les atrocités sont popularisées. Les souverainetés des pays faibles n'ont aucun poids à l'ONU. Basée sur l'inégalité, elle n'a jamais été une source de satisfaction. Les puissants abusent en permanence des faibles et sans justice. Près de trois-quart de la planète est exploité et humilié, en permance, par une minorité de puissances impérialistes, capitalistes, oligarchiques. Les dominés sont faibles et désunis, ils n'osent pas se defendre. La vie a peu de sens dans la misère permanente et dans l'humiliation permanente. La majeure partie de la planète est maintenue dans la misère, c'est incroyable mais vrai. Il n'y a pas d'autre alternative, sans le respect de la justice, de l'égalité et du mérite pour tous, il n'y aura ni paix ni bonheur. Ou, un monde juste et heureux pour tous. À défaut, l'enfer engloutira le monde entier. Par l'égoïsme, l'orgueil et la vanité, l'homme ne pense pas qu'il est une créature. Que vive un monde juste et égalitaire, la condition indispensable de notre survie!🥵☻🥰

  • Leila H.
    02/07/2020 05:49

    Salut Sylvain Ordonneau ça va de ton côté ?

  • Symurzinho B.
    01/07/2020 03:52

    Parfois je me demande est ce que la Guyane est de la France ?un endroit si jolie avec un climat tropical etc

  • Claire B.
    30/06/2020 10:52

    Et quels sont les étiquettes de vos maires ?? Votez RN si vous voulez que toute cette insécurité disparaisse!

  • Cora K.
    30/06/2020 07:15

    Au lieu de confiner la Guyane en même temps que la France, même si certes c'est "un département de la France", pourquoi ne pas avoir pris des mesures différentes pour eux ? On sait que chaque pays ont été touchés les uns après les autres, je ne comprends vraiment pas qu'on puisse manquer de discernement à ce point... 🤦🏻‍♀️

  • Jean P.
    29/06/2020 22:40

    Heureusement qu'il y a les cubains pour remonter le niveau

  • Marcelle L.
    27/06/2020 00:26

    Merci pour ce reportage !brut

  • Joachim W.
    26/06/2020 22:39

    Ces gens sont incroyablement riches de par leur dévouement aux autres! Je m’incline de respect. Le plus grand respect.

  • Stéphane D.
    26/06/2020 21:51

    Nous verrons tout ça sur la même planète diviser les terrain et ne pas apporter d’État à la demain tu besoins

  • Veronique G.
    25/06/2020 17:38

    plus de 3000 cas aujourd'hui en guyane 4 chambres en rea à st laurent du maroni ils sont en réflexion pour trouver une solution par contre sur cayenne on débloque 30 places et l'ouest on laisse.....

  • Eric L.
    24/06/2020 10:50

    Ça voudrait dire que la frontière avec le Brésil n'est pas maîtrisée par le gouvernement français ???? Y aurait il une immigration clandestine ???

  • Mimi O.
    24/06/2020 10:32

    🙏

  • Anaïs P.
    24/06/2020 07:29

    😢

  • Martine V.
    24/06/2020 04:19

    Bravo ! L'Ami ! Vivant en Guyane depuis 15 ans je ne peux qu'apprécier des Belles Personnes comme Vous.

  • Marion V.
    23/06/2020 08:13

    Courage à vous!

  • Jean P.
    22/06/2020 15:16

    La Guyane est pas la France colonie exploitée par ce pays avec ces forces soi-disant de l'ordre département avec des structures du moyen-âge et où tous les postes responsabilités est tenus par des blancs et ça se dit un pays démocratique qui se permet de donner des leçons au monde entier nettoyé devant votre porte

  • Stephane B.
    22/06/2020 11:25

    La Guyane c'est pas la France rendez leurs pays et cassez vous les français de merde

  • Anaelle C.
    22/06/2020 11:16

    va vraiment falloir que tu revienne toi ❤️❤️

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.