retour

Enquête : en Normandie, de grands félins exploités dans un "refuge"

Des grands félins forcés à être caressés et à être pris en photo avec des visiteurs qui payent 50 euros. Pendant ce temps-là dans un "refuge" en Normandie, les associations lancent l'alerte.

Normandie : de grands félins exploités dans un refuge

Dans le nord de la France, un refuge animalier à but non-lucratif fait payer les visiteurs pour du temps passé avec des fauves. Cette pratique, illégale, a été dénoncée par des associations.

En Normandie, un lieu qui se présente comme un refuge à but non-lucratif accueille 14 grands félins. Cet endroit est tenu par d’anciens artistes de cirque. « C’est quelqu’un qui avait une autorisation pour faire des spectacles itinérants et qui a arrêté les spectacles. Elle avait besoin d’un lieu pour garder ses animaux », indique Christophe Coret, président d’AVES France, une association pour la protection des espèces menacées

50 euros pour 10 minutes avec un félin

Officiellement, cet endroit n’est pas autorisé à faire payer le public. Le financement de ce lieu est censé reposer sur des dons via des parrainages. C’est même écrit à l’entrée du refuge : « Certificat de capacité pour la présentation au public des lions dans un établissement mobile et l’entretien des lions dans établissement non ouvert au public ».

Pourtant, il suffit de payer 50 euros cash pour passer 10 minutes avec les félins. En fin de journée, les bébés sont exténués. Mais les propriétaires encouragent les visiteurs à jouer avec eux et à les prendre en photo. « Ça fait mal au cœur de voir ces animaux qui ont été manipulés toute la journée », s’insurge Christophe Coret.

L’Office français de la biodiversité a depuis procédé à une saisie administrative des 14 félins. Les tigres et lions restent sous la tutelle de leurs propriétaires le temps de l’enquête. Ils ne peuvent être ni vendus, ni donnés.

Les associations inquiètes

AVES France et Four Paws dénoncent un élevage interdit et l'exploitation commerciale d’animaux non domestiques. « Ça nous inquiète d’autant plus de la ministre a annoncé l’interdiction des spectacles itinérants, mais nous a dit que les dresseurs pourraient garder leurs animaux s’ils se sédentarisaient », explique Christophe Coret. Les associations craignent la multiplication de lieux similaires.

La détention de certains animaux non domestiques par les particuliers est encadrée par la loi. La seule détention d’un animal sauvage constitue un élavée dit d’agrément, il doit être à but non lucratif. En ce qui concerne les gérants du refuge, ceux-ci nient les accusations de maltraitance et de profit. Ils évoquent une « maladresse ».

27/11/2020 19:52mise à jour : 30/11/2020 14:16
  • 947.8K
  • 747

179 commentaires

  • Rudy P.
    26/08/2021 15:24

    Caresse de tigre se présente comme un refuge pour les animaux qui ne peuvent pas être pris en charge dans les cirques ou les zoos, mais la réalité est toute autre. Les animaux s’y reproduisent, sont séparés de leur mère et élevés au biberon, première étape de l’imprégnation pour rendre les animaux dépendants des hommes. L’interaction avec le public, qu’on pourrait qualifier de business de selfies, est en réalité un second moyen d’habituer les jeunes animaux à être manipulés. Le public est trompé, puisqu’il pense aider l’association à prendre en charge des animaux, alors qu’il participe à l’imprégnation de félins qui seront remis dans l’industrie du divertissement lorsqu’ils seront trop grands pour les contacts avec le public. Les donateurs de l’association sont abusés, puisqu’ils croient soutenir un refuge alors qu’ils se rendent complices d’un trafic savamment mené depuis de nombreuses années.

  • Enrico E.
    20/02/2021 17:25

    Monstres infâmes. On a suivi plusieurs enquêtes et vidéos, des profiteurs.

  • Michèle E.
    11/01/2021 16:46

    Que d inconscience Pauvres bêtes innocentes

  • Pascale K.
    30/12/2020 12:06

    C'est une honte bande de cons

  • Martine K.
    29/12/2020 20:03

    Il faut les dénoncer auprès de la fondation Brigitte Bardot...

  • Anne V.
    29/12/2020 05:51

    C'est quoi encore cette exploitation lucrative sur le dos de ces pauvres bêtes de foire 🙄😳😲 homosapiens tu me désespères et ton avenir est vraiment compromis 😡👺

  • Jena D.
    28/12/2020 21:46

    désolé mais ces animaux ne devraient pas étre en captivité nul part ni aux zoo encore moins dans les cirques et chez des particuliers mais juste libres et sauvages dans leurs milieux naturel loin des hommes c est mieux pour eux.....

  • Hélène G.
    18/12/2020 08:55

    N'importe quoi, bien sûr que les visiteurs sont responsables en "utilisant" ce genre d'"activités"

  • Marie C.
    16/12/2020 11:09

    Cela doit cesser

  • Kilian B.
    11/12/2020 23:22

    Pour pas changer ces gens là

  • Romain D.
    11/12/2020 09:03

    Faut brûler le nord de la France avec tout c’est con 😂

  • Jérémy R.
    09/12/2020 07:35

    Le gouvernement interdit les cirques... faut être con quand même.

  • Jean P.
    05/12/2020 21:02

    Comme ta bêtise par rapport à ce refuge elle est gratuite aussi. Tu ne connais ni ces gens ni l’endroit ni la façon dont ils s’occupent de leurs félins. Alors en tant que défenseur de la cause animale, je préfère de loin des gens comme Brigitte et son mari qui adorent leurs animaux et font tout pour eux , que quelqu’un comme toi qui se met en avant sur son Facebook avec son chien à qui il a fait tailler les oreilles pour lui donner un air plus agressif et qui le « dresse »à mordre ou à tuer. On a vu dernièrement ce que ça pouvait donner ce genre de « dressage »... la compagne enceinte d’un maître de ton genre s’est faite dévorer par leur chien « dressé » au mordant... dommage que ce pauvre chien se soit trompé de cible... car c’est encore lui qui en paiera les frais : il sera euthanasié... merci la connerie des gens qui rendent agressifs des chiens qui à la naissance ne le sont pas... c’est plutôt de ces gens que devraient s’occuper Aves France et Brut car ils sont là les bourreaux. J’espère aussi qu’ils te demanderont de rendre des comptes sur le fait d’avoir fait tailler les oreilles de ton chien, ce qui est formellement interdit depuis très longtemps. A bon entendeur salut.

  • Vincent B.
    05/12/2020 12:27

    Ce débat m'épuise... D'un côté, des gens amoureux des animaux, qui pensent que leur bonheur est en captivité, sous chantilly et imprégné... De l'autre, des gens amoureux des animaux qui pensent que leur bonheur est dans la nature, réadapté et en liberté... Bref, choisissez!!!!

  • Vincent B.
    04/12/2020 20:52

    Audrey Dehais

  • Isabelle F.
    03/12/2020 20:37

    Honteux inadmissible que ses gens ne ccomprenne pad

  • Corinne M.
    03/12/2020 18:59

    ENCORE un reportage de 💩 qui accuse, empêche les propriétaires de continuer à pouvoir les nourrir 😪😪 sans s'occuper du devenir de ces animaux. Car en France il n'y a pas de grand centre d'accueil Ensuite quand je lis vos commentaires inutiles 😡 de DÉCÉRÉBRÉS manipulés 🤬 pas un ne se propose pour participer financièrement pour aider les animaux... PAUVRES nazes 🤮🤮🤮

  • Dean S.
    03/12/2020 09:46

    En tant qu'artiste, je me suis senti de plus en plus affecté par le terrible destin que beaucoup d'animaux doivent constamment endurer, et j'ai eu besoin de le mettre en chanson. Le clip video était un peu difficile à faire étant donné le contenu sensible, mais je suis heureux de m'être tenu à l'idée de montrer des choses qui ne vont pas selon moi. J'aimerais écouter vos réactions. https://www.facebook.com/itsatidalwave/videos/406398373836041

  • Jean P.
    02/12/2020 20:03

    Si tu avais un minimum d’intelligence tu te serais renseigné avant de commenter débilement un reportage tronqué, de mensonges et d’images qui n’ont même pas été prises là bas...

  • Jean P.
    02/12/2020 19:59

    Mdr. Complètement hors sujet. Le mec qui ne sait même pas écrire correctement français nous sort sa science ! Vraiment ptdr Qui te l’a soufflé ? Et c’est amusant depuis que je t’ai fait remarquer que t’es messages étaient cousus de fautes , il n’y en a plus... tu le les fais dicter? 😂😂😂

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.