retour

Guadeloupe : des coupures d'eau quotidiennes

Pendant ce temps-là, pour des milliers de Guadeloupéens, ne pas avoir accès à l'eau courante est devenu quotidien. Malgré les discours et les promesses, 60 % de l'eau est perdue avant d'arriver au robinet.

En Guadeloupe, les habitants épuisés par les coupures d’eau incessantes

Se laver ou faire la vaisselle est devenu un luxe, dans cette région française où 60 % de l’eau est perdue avant d’arriver au robinet. Mais rien ne bouge, d’après les gens sur place.

« Nous sommes une région française, et nous avons des coupures d’eau permanentes. Notre situation est catastrophique », alerte Ludovic Tolassy, porte-parole du mouvement citoyen MounGwadloup. Pour des milliers de Guadeloupéens, ne pas avoir accès à l’eau courante, comme tous les Français, c’est devenu quotidien. « Ces coupures peuvent durer un, plusieurs jours, voire plusieurs semaines dans certains secteurs, détaille Ludovic Tolassy. Tout ça est dû à un réseau qui n’a pas été entretenu depuis près d’un demi-siècle. Même boire de l’eau, s’hydrater - on vit dans un pays chaud - ça devient une grande problématique. Pour s’adapter, malheureusement, cela demande des mesures économiques, parce qu’il faut acheter des packs d’eau. »

1 milliard d’euros sont nécessaires

Mal entretenu, mal alimenté, mal géré et vétuste, le réseau d’eau est régulièrement coupé. 60 % de l’eau est perdue avant d’arriver au robinet, contre 20 % au niveau national. En Guadeloupe, 17 km de canalisations sont à refaire. 1 milliard d’euros sont nécessaires. Un problème qui dure et sur lequel des Européens alertaient déjà Emmanuel Macron en 2018.

En France, l’eau est une compétence des communes. Le rôle de l’État se limite à contrôler la qualité et à apporter un soutien financier. Pour le mouvement citoyen MounGwadloup, une partie de la responsabilité en revient donc aux élus locaux. « *On n’a pas de réponse ni à moyen, ni à court, ni à long terme. Nos élus censés nous représenter et défendre ce dossier ne font pas leur travail. La seule chose qu’ils ont montrée de 2014 à 2020, c’est leur incapacité à résoudre ce problème », déplore Ludovic Tolassy.

« Les élus ont laissé faire »

« Il y a une responsabilité de l’État, qui n’a pas joué son rôle sur le territoire de la Guadeloupe. Il y a une responsabilité des entreprises privées gestionnaires de l’eau, et il y a une responsabilité des élus, qui, eux aussi, ont laissé faire », assure Ferdinand Louisy, maire de Goyave. Sa commune de 7.500 habitants est régulièrement touchée par des coupures d’eau. Il en a fait son combat.

« Au niveau de ma commune, ça présente bien évidemment des risques sociaux. Il y a une tension sociale qui, au-delà d’être palpable, est évidente. Et puis, ça représente des risques sanitaires. Lorsque vous avez des établissements comme une école où il n’y a pas d’eau, que faire pour les enfants qui vont dans les toilettes au moment des récréations ? » s’interroge le maire.

« Les gens payent leurs factures et ils n’ont pas d’eau. C’est pas légal »

Pour lui, il faut changer la gestion du bien public qu’est l’eau, gérée actuellement de manière « capitaliste » : « C’est un service public qu’on leur demande, c’est pas un centre de profits, c’est pas une valorisation boursière. Et tant que l’eau sera gérée dans cette optique, on aura ce genre de résultats. » Ferdinand Louisy met actuellement en place deux mesures d’urgence : acheter de l’eau en bouteille et s’assurer de la distribution de l’eau potable d’une part, réparer toutes les casses d’autre part. Cela à place du syndicat qui était chargé de le faire.

Le maire ne décolère pas. « On fera en sorte que tous ceux qui avaient un rôle à jouer soient cités devant la justice pour rendre compte aux administrés de Goyave de leurs carences, de leurs défaillances. J’attends un soutien qui le permettra de rendre à la population son argent. L’argent qu’on est en train de dépenser pour autre chose alors qu’elle paye ses factures. Les gens payent leurs factures et ils n’ont pas d’eau. C’est pas légal. »

26/02/2020 19:43
  • 458.0k
  • 360

276 commentaires

  • Marie P.
    5 jours

    Vous avez qu’à vous révolter contre les békés au lieu de vous plaindre

  • Siham M.
    25/03/2020 21:31

    où va l’humanité 😞

  • Will K.
    23/03/2020 23:56

    Ça devrait ouvrir les yeux des métropolitains c'est ce qui pend au nez du monde si on ne change pas nos façons de faire, de produire...

  • Jc C.
    21/03/2020 07:47

    Les bekes sont dans le 16 ieme arrondissement à Paris ou à Neuilly , maintenant.. et le fric de l'esclavage leur a permis d'accéder au cercle du bloc bourgeois français, des grandes familles et c'est pour ça que leur cupidité héréditaire est soutenue par les gouvernements successifs .. Macron qui affirmait que le chlordecone n'est pas cancérigène, va leur permettre de vendre de l'eau en bouteille..

  • Rosalie M.
    20/03/2020 01:39

    C'est scandaleux...

  • Alfea S.
    19/03/2020 10:29

    Il faut comprendre: il ya 60 millions de personne en France métropolitaine contre 400miles environs en Martinique et autant en Guadeloupe. Vous croyez que ça intéresse un président? Faut pas rêver !

  • Sybille M.
    19/03/2020 01:13

    L eau c est la base. Il est temps de faire les choses

  • Mangubu J.
    18/03/2020 07:31

    Lá vous vous reconnaissez en tant que renoi ???? Hey , Macron il a lâcher 300 milliards pourquoi il ne lâché pas 1 barre pour vos besoins en eau ???? Les békés je ne les vois pas se plaindre de l’eau, ILS ONT N’EN RIEN À FOUTRE DE VOUS COMME VOUS VOUS EN AVEZ RIEN À FOUTRE DE NOUS LES AFRICAINS en majeur partis .

  • Marie F.
    15/03/2020 16:52

    Coupe t'a barbe ont dirait un terroriste

  • Edinson C.
    15/03/2020 03:38

    LE MAIRE DE GOYAVE LÀ 👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏👏

  • Lesven C.
    14/03/2020 18:42

    Triste réalité 😏

  • Liz K.
    10/03/2020 16:27

    non mais franchement.

  • Olivier B.
    08/03/2020 22:45

    Vive la Guadeloupe libre

  • Nina C.
    08/03/2020 10:25

    C honteux ,je suis en métropole et ça me désole pour vous

  • Jean-Marc T.
    05/03/2020 13:37

    RAF

  • Emma W.
    05/03/2020 11:14

    Les amis, allez au salon de l'agriculture, interpellez Mr Macron pour ce problème de manque d'eau, il va passer un coup de fil à qui? A lui même président de la France , pour ce problème d'eau en Guadeloupe....

  • Kalimiro B.
    04/03/2020 13:27

    Il n'est même pas au courant des problèmes de ces soi-disant citoyens

  • André G.
    04/03/2020 10:56

    Il y a quand même des gens en Guadeloupe qui veulent changer pour améliorer une carence qui nous andicape tous, malheureusement pour que ce problème soit résolu ,il faudrait que le maire de chaque commune prennent les mêmes résolutions.C'est un réseau et le problème soit être résolu en amont"donc a la source". Ça va prendre du temps...

  • Odette P.
    03/03/2020 20:59

    Je compagnie avec vous et souhaites que votre vidéo change quelques choses pour vous. Continuer. De le dire a tout Le monde c'est vraiment degeulasse de vous faire vivre ça je ferai des prières pour vous bye bonne chance🌴 🍀 🌿 🍁

  • Malik A.
    03/03/2020 20:57

    Les DOM-TOM sont les dernières colonies françaises

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.