retour

Guadeloupe : des coupures d'eau quotidiennes

Pendant ce temps-là, pour des milliers de Guadeloupéens, ne pas avoir accès à l'eau courante est devenu quotidien. Malgré les discours et les promesses, 60 % de l'eau est perdue avant d'arriver au robinet.

En Guadeloupe, les habitants épuisés par les coupures d’eau incessantes

Se laver ou faire la vaisselle est devenu un luxe, dans cette région française où 60 % de l’eau est perdue avant d’arriver au robinet. Mais rien ne bouge, d’après les gens sur place.

« Nous sommes une région française, et nous avons des coupures d’eau permanentes. Notre situation est catastrophique », alerte Ludovic Tolassy, porte-parole du mouvement citoyen MounGwadloup. Pour des milliers de Guadeloupéens, ne pas avoir accès à l’eau courante, comme tous les Français, c’est devenu quotidien. « Ces coupures peuvent durer un, plusieurs jours, voire plusieurs semaines dans certains secteurs, détaille Ludovic Tolassy. Tout ça est dû à un réseau qui n’a pas été entretenu depuis près d’un demi-siècle. Même boire de l’eau, s’hydrater - on vit dans un pays chaud - ça devient une grande problématique. Pour s’adapter, malheureusement, cela demande des mesures économiques, parce qu’il faut acheter des packs d’eau. »

1 milliard d’euros sont nécessaires

Mal entretenu, mal alimenté, mal géré et vétuste, le réseau d’eau est régulièrement coupé. 60 % de l’eau est perdue avant d’arriver au robinet, contre 20 % au niveau national. En Guadeloupe, 17 km de canalisations sont à refaire. 1 milliard d’euros sont nécessaires. Un problème qui dure et sur lequel des Européens alertaient déjà Emmanuel Macron en 2018.

En France, l’eau est une compétence des communes. Le rôle de l’État se limite à contrôler la qualité et à apporter un soutien financier. Pour le mouvement citoyen MounGwadloup, une partie de la responsabilité en revient donc aux élus locaux. « *On n’a pas de réponse ni à moyen, ni à court, ni à long terme. Nos élus censés nous représenter et défendre ce dossier ne font pas leur travail. La seule chose qu’ils ont montrée de 2014 à 2020, c’est leur incapacité à résoudre ce problème », déplore Ludovic Tolassy.

« Les élus ont laissé faire »

« Il y a une responsabilité de l’État, qui n’a pas joué son rôle sur le territoire de la Guadeloupe. Il y a une responsabilité des entreprises privées gestionnaires de l’eau, et il y a une responsabilité des élus, qui, eux aussi, ont laissé faire », assure Ferdinand Louisy, maire de Goyave. Sa commune de 7.500 habitants est régulièrement touchée par des coupures d’eau. Il en a fait son combat.

« Au niveau de ma commune, ça présente bien évidemment des risques sociaux. Il y a une tension sociale qui, au-delà d’être palpable, est évidente. Et puis, ça représente des risques sanitaires. Lorsque vous avez des établissements comme une école où il n’y a pas d’eau, que faire pour les enfants qui vont dans les toilettes au moment des récréations ? » s’interroge le maire.

« Les gens payent leurs factures et ils n’ont pas d’eau. C’est pas légal »

Pour lui, il faut changer la gestion du bien public qu’est l’eau, gérée actuellement de manière « capitaliste » : « C’est un service public qu’on leur demande, c’est pas un centre de profits, c’est pas une valorisation boursière. Et tant que l’eau sera gérée dans cette optique, on aura ce genre de résultats. » Ferdinand Louisy met actuellement en place deux mesures d’urgence : acheter de l’eau en bouteille et s’assurer de la distribution de l’eau potable d’une part, réparer toutes les casses d’autre part. Cela à place du syndicat qui était chargé de le faire.

Le maire ne décolère pas. « On fera en sorte que tous ceux qui avaient un rôle à jouer soient cités devant la justice pour rendre compte aux administrés de Goyave de leurs carences, de leurs défaillances. J’attends un soutien qui le permettra de rendre à la population son argent. L’argent qu’on est en train de dépenser pour autre chose alors qu’elle paye ses factures. Les gens payent leurs factures et ils n’ont pas d’eau. C’est pas légal. »

26/02/2020 19:43
  • 553.3k
  • 391

297 commentaires

  • Caroline D.
    26/06/2020 22:12

    Partagé !

  • Raphy C.
    09/06/2020 21:49

    Par exemple les construction non complète en remplissant les bois a côté pour annuler la taxe foncière. La mairie savait il demande pire en pire les guadeloupéens se coincent après

  • Raphy C.
    09/06/2020 21:47

    Je connais là. Je réponds simplement : la démographie guadeloupéen un peu trop. Les gestion d'eau trop vieux et trop déficit les gens payent moins au compte public. Le bombe de retardement.

  • Pascale L.
    02/06/2020 10:25

    Il s'en balance macron de nos soucis i

  • Kalonji L.
    01/06/2020 08:51

    Beh arrêtez de payer l'eau déjà, et allez chercher les "élus" et faites les boire de cette eau pour voir

  • Alexis M.
    30/05/2020 21:14

    et après ça finit en inondation car tu laisses le robinet ouvert

  • Doris S.
    30/05/2020 14:38

    Bon courage à ceux qui n'ont pas accès à l'eau potable

  • Francius C.
    28/05/2020 12:52

    Le gouvernement français veut que se soit ainsi ils soumettent une population à leurs bon(un retour à l'esclavage) vouloir .et vous avez des marionnettes de la république qui courbent l'échine et qui font leurs volontés. Vive Gwada 👊🏿

  • Maureen M.
    28/05/2020 10:56

    Juste pas possible chez nous...

  • Sylviane R.
    25/05/2020 20:31

    C payi zot, Zé a zot dè fè autorités lokal réglé sa. Pa konté a si la FRANCE!!!!!!

  • Fathia H.
    25/05/2020 16:36

    Notre île est elle deuvenue un pays du tiers monde??

  • Sergio R.
    24/05/2020 12:55

    J'ai l'impression que tout ça va finir comme en 2009. c'est incroyable, tant que tu ne révolte pas, personne ne te prends au sérieux...

  • Keekee D.
    24/05/2020 05:53

    Jusqu'à maintenant rien a été fait

  • Aramon A.
    22/05/2020 19:04

    Moi je me demande qu a fait monsieur hernandez il a été condamné et vit sa petite vie tranquillement

  • Lyna W.
    21/05/2020 20:57

    Merci Brut 🙏🏾

  • Charles C.
    20/05/2020 01:00

    Qui est en charge de la distribution de l’eau et à quel prix ?

  • Dusseault-Beauregard M.
    19/05/2020 22:27

    toi sava

  • Juju L.
    19/04/2020 16:19

    Legalisons la cannabis pour financer ou aider au financement la sphaigne également est une mousse qui peut retenir 7 litres d'eau dans un kilo de mousse

  • Nordine F.
    19/04/2020 15:56

    La guadeloupe un des meilleurs pays des caraibes quel gachis les couleurs du tableau sans cadre c est donc ca la vie

  • Solenn E.
    12/04/2020 05:59

    Les touristes ont plus accès à l’eau que les habitants .

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.