L'année 2020 en 4 minutes

2020, c'était ça. #pasmerci

Rétrospective de l’année 2020

L’année 2020 a été particulièrement mouvementée. De la pandémie de Covid-19 aux nombreux mouvements sociaux, c’est une année que nous ne sommes pas près d’oublier.

Le 1er janvier, alors que l’euphorie des fêtes était encore bien présente, on était loin de se douter que l’année 2020 serait l’une des plus marquantes de ce siècle. Le 11 janvier, le monde découvre des images de la ville de Wuhan, une province chinoise jusqu’à lors peu connue. Ces images marquent le début d’une pandémie meurtrière.

Disparition de Kobe Bryant, « Justice nulle part ! Polanski partout ! », 1er confinement

Alors que la pandémie provoquée par le coronavirus commence à prendre de l’ampleur, le monde pleure la disparition du basketteur Kobe Bryant. L’icône est morte dans un crash d’hélicoptère le 26 janvier. Sa fille de 13 ans, Gianni, et les sept autres personnes à bord de l'hélicoptère sont elles aussi tuées dans l’accident.

En février, à l’occasion de la cérémonie des Césars, Roman Polanski reçoit le prix du meilleur réalisateur pour le film J’accuse. Au vu des accusations de viols sur femmes et enfants qui le visent, des actrices et manifestantes s’opposent à cette récompense. « Justice nulle part ! Polanski partout ! », scandent-elles.

Le 16 mars 2020, Emmanuel Macron annonce le confinement général en France. « Nous sommes en guerre », répète le chef de l’État. Très présent lors de la première vague de Covid-19, le Premier ministre Édouard Philippe quittera le gouvernement en juillet et laissera la place à Jean Castex.

Georges Floyd, explosion de Beyrouth, victoire du PSG

Le 25 mai, les derniers mots de Georges Floyd « Je ne peux pas respirer. [Les policiers] vont me tuer », soulèvent une vague d’indignation. Partout dans le monde, des manifestations s’organisent pour dénoncer les violences policières.

En août 2020, une explosion survenue dans le port de Beyrouth fait plus de 200 morts et des milliers de blessés. Les Libanais, excédés, dénoncent la mauvaise gestion du gouvernement. Ils souhaitent une révolution.

Parmi les quelques rares événements joyeux en 2020, on peut noterla victoire du Paris Saint-Germain face au Bayern Munich lors de la Ligue des champions. Les Parisiens ont pu largement fêter cet exploit sur l’avenue des Champs Élysées.

Samuel Paty, élection présidentielle, levée du confinement

Le 16 octobre, quelques semaines après la rentrée des classes, la France est frappée par le terrorisme. Un professeur d’histoire-géographie, Samuel Paty, est tué et décapité. Il avait présenté à ses élèves les caricatures du prophète Mahomet de Charlie Hebdo dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression.

À la fin du mois d’octobre, la France est reconfinée pendant plusieurs semaines. Au même moment, l’élection présidentielle américaine bat son plein. En novembre, Joe Biden devient le 46e président des États-Unis.

Le même mois, dans l’Hexagone, les forces de l’ordre expulsent violemment des migrants. Les violences policières sont, une fois de plus, dénoncées. La fin de l’année est marquée par la disparition du footballeur Maradona. En décembre, Jean Castex annonce la levée du confinement et la reprise d’un système de couvre-feu pour les fêtes de Noël.

avatar
Brut.