retour

L'histoire de Lisa Montgomery, dont l'administration Trump a annoncé l'exécution

L'administration Trump a annoncé l'exécution de Lisa Montgomery, qui deviendrait la première femme exécutée par le gouvernement fédéral depuis 1953. Pour Brut, sa sœur Diane raconte son histoire.

Lisa Montgomery, la seule femme dans le couloir de la mort

Condamnée pour le meurtre d’une femme enceinte, Lisa Montgomery devrait être la première femme à être exécutée par le gouvernement fédéral américain depuis 70 ans.

L’exécution de Lisa Montgomery est prévue pour le 12 janvier 2021. Il s’agit de la seule femme dans le couloir de la mort condamnée par jugement fédéral aux États-Unis. Sa sentence à été prononcée en 2007.

Aujourd’hui, ses avocats et sa sœur demandent la grâce. Le motif : Lisa Montgomery souffre d'une grave maladie mentale due à des violences sexuelles et physiques répétées tout au long de sa vie.

De lourds traumatismes

« Quand les maltraitances ont commencé, je suis intervenue pour les subir à sa place. Et l'État du Kansas a fini par me retirer de la famille quand j’avais environ 8 ans. Mais Lisa n'a jamais eu cela, alors quand je suis partie, c'est elle qui a subi les violences », raconte Diane Mattingly, la sœur de Lisa Montgomery.

La condamnée aurait aussi été victime de trafic sexuel de la part de sa mère et victime de nombreux viols commis par son beau-père. « Il avait construit une pièce spéciale sur le côté de leur caravane afin que lui et ses amis puissent entrer et la violer sans que personne d'autre ne s'en aperçoive », rapporte Sandra Babcock, directrice du Cornell Center sur la peine de mort.

Lisa Montgomery souffre de nombreux traumatismes et suit aujourd’hui un lourd traitement : elle prend des médicaments psychotropes. « Il n'y a personne d'autre dans le couloir de la mort qui présente de tels antécédents de traumatisme », affirme Sandra Babcock.

« Elle a littéralement craqué »

En décembre 2004, Lisa Montgomery a étranglé Bobbie Jo Stinnett, alors enceinte de huit mois, et a arraché le bébé qu'elle portait de son ventre. L'enfant a ensuite été retrouvée saine et sauve par les autorités.

« Je suis de tout cœur avec la famille. Je sais qu'ils souffraient à l’époque et encore aujourd'hui. Il y a deux familles qui ont été détruites par cette situation et leur famille a été définitivement détruite par cette situation. Je comprends tout à fait », ajoute la directrice du Cornell Center sur la peine de mort.

Elle poursuit : « Mais le fait est qu'elle souffre d'une maladie mentale, et vous ajoutez les sévices sexuels, les violences psychologiques, les viols collectifs qui ont continué encore et encore, les violences physiques… Elle a littéralement craqué. »

Le retour des exécutions fédérales

En juillet 2020, l’administration Trump a repris les exécutions fédérales, après une parenthèse de 17 ans. Avant cela, trois personnes avaient été exécutées par le gouvernement fédéral au cours des 50 dernières années.

Entre juillet et novembre 2020, huit personnes ont été exécutées par le ministère américain de la Justice. Cinq autres sont condamnées à mourir avant que Joe Biden ne prenne ses fonctions, dont Lisa Montgomery. Ce que la sœur de Lisa Montgomery et ses avocats demandent aujourd’hui, c’est qu’elle soit laissée en prison le reste de sa vie.

14/12/2020 19:27mise à jour : 14/12/2020 20:03
  • 1.6M
  • 1.8K

1493 commentaires

  • Andilou-Diavarra L.
    24/01/2021 11:33

    Elle tue une femme enceinte et on devrait la plaindre parceque elle a eu '' une enfance difficile '' ?! J'aurais tué la moitié de l'humanité si c'est ça ! Bien fait pour son exécution ! Et sa sœur là '' je veux qu'elle soit là" , parce-que la famille de sa victime n'aimerai pas que la leur soit toujours avec eux avec son enfant peut-être !?

  • Pablo R.
    23/01/2021 16:44

    La meuf qui dit que les USA executent plus que tout autre gouvernement est tellement dans l'erreur elle a oublié la chine ? Les philippines ?

  • Caroline B.
    20/01/2021 20:51

    Pourquoi supplier pour qu'elle vive sa vie...si c'est pour la vivre en prison ? Je trouve que c'est bien plus cruelle de la laisser vivre la dedans que d'abréger sa vie, surtout si c'est pour vivre en ayant conscience de ce qu'elle a fait. Au contraire, ce serait plus une délivrance.

  • Jean M.
    20/01/2021 19:53

    Oui est alors,j'espère que Jésus nous aime va avoir du boulot le gonze !

  • Séverine C.
    20/01/2021 19:49

    Bon vent

  • Mina S.
    20/01/2021 08:58

    Surtout que ce n'était pas une gamine, elle avait 36 ans.. Éventré une femme. Monstrueux.

  • Le M.
    20/01/2021 08:21

    Mais oui, mais oui, j'ai subit deux viols à 19 et 20 ans, j'ai été massacrée de coups par un de mes ex pendant 4 ans et demi, alors je pensais justement que ça serait pas mal d'aller massacrer des gens, pour me faire passer les nerfs 🥴🥴🥴🥴 une tarée en moins sur la face de la terre. Désolée, mais là, pas de compassion...

  • Plou P.
    20/01/2021 08:15

    Est ce que la laisser vivre en prison jusqu'à la fin de sa vie , av visiblement conscience de ce qu'elle a fait aujourd'hui, pour une personne mentale malade est mieux , je ne pense pas ... Personnellement je préférais me faire euthanasier et ne plus avoir a souffrir davantage.

  • Jamila T.
    20/01/2021 07:18

    La violence qu'a subit cette femme dès son jeune âge, a fait d'elle une machine de crimes

  • Christie A.
    20/01/2021 00:53

    Contre la peine de mort. Enfermer une personne à vie est déjà une sentence terrible. Bon en France elle doit être appliquée au lieu de libéré au bout de quelques années seulement.

  • Michel C.
    20/01/2021 00:22

    No mercy! She did not have any for the victim.

  • Saïda L.
    19/01/2021 11:46

    La barbarie fait encore partie de ce monde soit disant "civilisé". Le gouvernement américain s'en fout complètement. Selon eux, leur logique, c'est un "cas social" parmi tant d'autres... Il y en a tellement d'autres... Selon eux, faut les réduire fortement, voire les condamner à mort. La justice ne fait pas réellement son job... Si c'était le cas, la femme et son bébé seraient en vie actuellement et cette femme Lisa Montgomery n'aurait pas été condamnée, mais suivie thérapeutiquequement. Paix à leur âme.

  • Andrea R.
    18/01/2021 19:11

    rest in peace lisa montgomery a fragile soul in a hostile and evil society amen the instigator of the murder of lisa and tramp a subversive sociopathic jester

  • Lago T.
    18/01/2021 16:22

    Exécutée " SOUS" l'administration ou "PAR" l'administration TRUMP ? Parce que , l'intention manifeste de nuire au Président TRUMP transparaît de façon évidente pour qui sait lire entre les lignes. Dommage.

  • Gérard C.
    18/01/2021 14:14

    C'est la mafia démocrate

  • Josiane A.
    18/01/2021 03:57

    Aucune pitié pour ce monstre.....

  • Mélanie F.
    18/01/2021 00:19

    Je dis non à la peine de mort. Que ce soit pour elle ou tout autre personne.

  • Kaw B.
    17/01/2021 22:17

    La peine de mort n'est pas une bonne réponse , la preuve il y a toujours autant de crimes et la peine de mort appliquée.. ça n'a jamais été la bonne réponse , et j'en doute que ça soulage les victimes...

  • Iosa L.
    17/01/2021 20:58

    Ouais mais remettons les choses en place, cette femme a tué une femme enceinte, puis la éventré pour lui voler l’enfant qu’elle portait dans son ventre

  • Camille P.
    17/01/2021 20:12

    Mais ce trump de merde n'a aucun problème à gracier ses copains 🤦‍♀️

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.