retour

L'hommage des éboueurs au personnel soignant

"Qu'on soit tous unis dans cette galère."

Des éboueurs rendent hommage au personnel soignant

Une vingtaine d'éboueurs sont venus de toute l'Essonne pour rendre hommage au personnel soignant de l'hôpital d'Antony.

« On tenait vraiment tous à vous remercier, je n’ai pas envie de chialer, j'ai déjà chialé avant de partir. On sait que c'est dur pour tout le monde, même ceux qui sont chez eux, alors s'il vous plaît, ne lâchez rien. Nous, on ne lâchera rien », a déclaré Fabien, éboueur, au personnel soignant de l'hôpital d'Antony le 8 avril. Le jeune homme a mobilisé près de 20 collègues venus de toute l'Essonne pour cet hommage. Voici la retranscription du discours de Fabien.

« Restez chez vous s'il vous plaît, qu'on soit tous unis dans cette galère »

Je sais que c'est dur pour vous, ça l'est pour nous aussi. Mais aujourd'hui, on est là, donc merci à tous. Ce direct sur Brut, c'est quelque chose qu'on prépare depuis la semaine dernière et qui nous tient à cœur. Ce n’est pas fait pour faire de la pub, c'est vraiment pour passer un message. Honnêtement, je suis super fier de le faire, je pense que tout le monde est fier de le faire.

Restez chez vous s'il vous plaît, qu'on soit tous unis dans cette galère. Ce qui est important, c'est que le personnel soignant, les commerçants, les éboueurs, la police, toutes les parties prenantes soient unies, sinon, on n'y arrivera jamais.

« Sourire, applaudir, crier, hurler, extérioriser »

C'est une idée qui venait de moi, on a vu plusieurs vidéos sur des éboueurs qui faisaient ça dans le sud de la France. On s'est dit : « Pourquoi on ne le ferait pas ? » Les chauffeurs étaient vraiment volontaires pour le faire, alors on s'est dit : « On organise ça. » Je leur ai rappelé que c'était avant tout pour eux, pour les remercier d'être présents au travail, au quotidien.

Mais aussi pour donner du sourire aux gens, ça leur permet de sortir, de sourire, d'applaudir, de crier, de hurler, ça permet d’extérioriser. Tout le monde est dans la difficulté, et ça fait du bien de voir qu'ils sont tous là pour se soutenir. Aujourd'hui, les éboueurs se font applaudir, hier, ils se faisaient huer pendant la collecte quand ils faisaient perdre du temps aux gens…

Mettre ses ordures dans des sacs pour ne pas contaminer les éboueurs

Ses ordures, il faut bien les mettre dans des sacs pour ne pas contaminer les éboueurs. On sait qu'il va y avoir du vrac, forcément, donc les gars, ils collectent le vrac. S'il y a du vrac, mettez-les bien dans des sacs fermés, quitte à ce que les sacs soient doublement fermés. Comme ça, au moins, il n'y a pas de risque qu'ils se déchirent, surtout quand ils les portent. Le mieux, c'est qu'il n'y ait pas de vrac, c'est qu'ils les mettent dans les bacs, qu'ils stockent leurs bacs au fur et à mesure.

Parce que plus on a de vrac, plus on a un risque de contamination. Nous, on n'a pas de masque. Aujourd'hui, on doit réserver des masques pour certains corps de métier, comme les mécaniciens. Ils ont du gel hydroalcoolique, des gants, tout ce qu'il faut, sauf des masques. Donc si vous voulez les protéger, mettez vos déchets dans des bacs fermés ou doublez les sacs, comme ça, on est sûr que ça n'explosera pas. Moins il y a de risques de manipulation, moins il y a de risques que les éboueurs soient contaminés par le Covid-19.

09/04/2020 06:30
  • 758.3K
  • 1K

0 commentaire

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    switch-check
    switch-x
    En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.