retour

La rentrée compliquée de Louise, porteuse de trisomie 21

Depuis 3 ans, la famille de Louise, porteuse de trisomie 21, se bat pour qu'elle puisse aller à l'école. Cette année encore, la rentrée a été compliquée.

Louise, petite fille porteuse de trisomie 21, subit de nombreuses discriminations

Cet été, un mini-club pour enfants a refusé son inscription. Pour Brut, ses parents racontent le quotidien difficile de leur fille.

Pour la troisième année consécutive, la rentrée en maternelle de Louise, porteuse de trisomie 21, est compliquée. En 2018, Brut avait déjà rencontré sa famille. « On ne savait pas qu’il y aurait encore des problèmes après », déplore Caroline Boudet, la mère de la petite fille.

« Ses institutrices, ses AVS la voient évoluer »

Entre-temps, Louise a continué l’école. « Même s’il y a eu des moments de découragement, de doute, malgré tout, je suis vraiment contente qu’on n’ait pas lâché et que Louise continue l’école dite ordinaire, parce qu’elle a fait d’énormes progrès. Non seulement on le voit, mais ses institutrices, ses AVS l’ont vu aussi, la voient évoluer. Elle est vraiment tirée par le haut par les autres enfants », se réjouit Caroline Boudet.

Les autres enfants ont fini par inclure Louise à la vie scolaire, malgré sa différence. « Au début, elle devait être un peu stressée, elle tirait un peu les cheveux, un peu trop. Les autres ont fini par comprendre pourquoi elle le faisait. C’est exactement ça l’inclusion. Tout le monde a fini par s’adapter. Et elle a arrêté de tirer les cheveux assez rapidement, parce qu’elle a compris que ça n’allait pas aller », raconte Rémy Bellet, le père de Louise.

15 heures par semaine d’accompagnement, une durée insuffisante

En maternelle, Louise est assistée par une auxiliaire de vie scolaire 15 heures par semaine. Mais c’est insuffisant pour couvrir les 24 heures d’école hebdomadaires. Et la petite fille, ainsi que sa famille, continuent de subir des discriminations. Caroline Boudet se rappelle : « Cet été, on est partis en famille en vacances dans un camping qui proposait un mini-club pour les enfants de 3 à 11 ans. J’avais envoyé un mail deux mois auparavant pour savoir si le handicap de Louise ne posait pas de problème, mais on ne m’avait jamais répondu. »

Quand la personne en charge des inscriptions voit Louise, elle dit d’abord à sa mère qu’il n’y aucun problème. Mais très vite, elle change d’attitude. « J’ai vu que tout changeait dans sa tête, qu’elle commençait à me dire : “En fait, ça va être compliqué parce que votre fille, elle est pas propre, et puis si jamais elle se met en danger, et puis on n’a pas assez d’animateurs et puis, je sais pas…” Je l’ai vue avoir peur, paniquer et faire machine arrière. »

« Vous vous dites : “C’est injuste, c’est pas normal, c’est pas comme ça que ça devrait se passer. Je ne devrais pas avoir en permanence à justifier qu’on devrait faire des choses avec Louise parce qu’elle a un handicap.” »

Caroline et Rémy ont été contactés par Sophie Cluzel

Après avoir témoigné sur Twitter, Caroline et Rémy ont été contactés par la secrétaire d’État chargée des personnes en situation de handicap, Sophie Cluzel. Elle leur a assuré que des rencontres avec l'hôtellerie de plein air allaient être organisées pour ne pas que cela se reproduise.

« Le message que je veux faire passer depuis que Louise est née, c’est qu’il faut avoir un regard différent sur le handicap, un regard qui n’est pas limitant. J’aimerais que toutes les personnes qui un jour se sont dit : “Ah, celle-là, elle pourra pas faire ci” ou “Lui, tiens, il a une tête bizarre, il a l’air bête” se demandent : “Et si en fait, c’était mon regard qui empêchait les gens de pleinement devenir ce qu’ils sont ?” »

02/09/2020 09:17mise à jour : 02/09/2020 09:19
  • 966.6K
  • 816

401 commentaires

  • Lyka T.
    20/05/2021 02:39

    😍😍

  • Allisone B.
    24/04/2021 16:38

    Moi c pareil mon fils a une AVS mais elle es en arrêt sois disant personnes pour la remplacer DC je sentrain de gueule et de faire des Pier et des main pour qu'il en ai eu courage

  • Maël S.
    24/04/2021 16:28

    Petit coeur !

  • Agnes C.
    23/04/2021 17:20

    Ils faut continuer à vous battre tout enfant à une place quel que soit son handicap

  • Sarah R.
    13/04/2021 14:18

    Tiot lapin ❤

  • Laure D.
    13/04/2021 10:20

    Elle est trop mignonne

  • Nini B.
    28/03/2021 13:27

    C est certain le milieu normal fait évoluer les enfants car les autres les tirent vers le haut. Chacun a son potentiel, il faut juste trouver le moyen de le développer et le mettre en valeur

  • Sandrine M.
    13/03/2021 04:35

    Je ne comprend pas quand 2021 cela soit soit encore un problème.

  • Nora D.
    02/03/2021 07:31

    C’est une petite fille comme les autres

  • Amande C.
    13/02/2021 14:35

    Le président promettait des Aesh !! Ou sont elles? Celle de mon fils est en arrêt depuis plus de 3 mois et pas remplacée!! Les enfants en situation de handicap tel que Louise ou même un enfant autiste à besoin d’une arshi sur tout le temps scolaire!!! Quand à l’inclusion... quand il grandissent c’est de plus en plus difficile.

  • Isa B.
    12/02/2021 22:44

    Eh bien. Il paraît qu'en France, je suis française, les gens ont beaucoup évolué.....En effet😖😖. C'était déjà comme cela pour moi, il y a 60 ans.

  • Pascale C.
    11/02/2021 05:15

    Oui le regard des autres quel plaie belle vie à votre magnifique petite Louise

  • Cécile C.
    09/02/2021 09:14

    J'avais dans ma classe du cp une petite fille handicapé elle s appelait Sophie je m'en souviens comme ci cetait hier le professeur nous avait demandé de jouer avec elle chose qu on avait fait j adorais être avec elle et puis au moment où j'écris je me dis je me souviens que d elle dans cette classe lol et puis cette dame du centre elle aurait dû essayer et puis si ça n allait pas voir ensuite c'est dommage! Pourtant elles sont comme les autres si 20 élèves font ça elles suivent . C'est triste qu aujourd'hui on ne les intergrent pas essayons au moins!

  • Boudj S.
    08/02/2021 11:52

    Bien sûr qu’elle a sa place à l’école pourquoi elle aurait pas sa place à l’école cette petite n’importe quoi les gens sont vraiment cons en trisomique quoi qu’il arrive il évolue et adultes il se débrouille même seul

  • Boudj S.
    08/02/2021 11:49

    Franchement il vaut mieux avoir un trisomique à l’école que un handicapé qui ne parle pas et qui fait que de taper c Est camarades

  • Catherine M.
    07/02/2021 21:58

    Elle les manifique le regard des autres on s'en fout

  • Laetitia G.
    05/02/2021 22:13

    Ah nonnn au contraire sa place est à l'école et non en institution À cet âge là les enfants peuvent être parfois durs mais tellement moteur en entraide. Il est important que les différences soient partagées en maternelles.. Après les parents qui ne sont pas d'accord bah mettez vos enfants en privé ! Chaque enfant est différent une pathologie ne doit pas être un frein ! Je suis pour l'école pour tous handicap ou pas. C'est à nous parent de faire notre rôle de parents et d'expliquer qu'il y a des enfants qui ont des difficultés peu importe lesquelles et qu'il faut être respectueux et aider.. (merci ma maman pour l'éducation reçue.) Je perpétue cela et que du bonheur de voir que cela paye. Parents arrêtez vos préjugés... S'il vous plait

  • Viviane L.
    04/02/2021 16:17

    Petite puce

  • Arielle P.
    01/02/2021 04:45

    Bonjour Louise ipc chatou super école été gros bisous arielle prudhomme

  • Cyndie C.
    02/11/2020 16:52

    c'est la petite Louise du livre que tu m'as prêté !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.