Maghla dénonce le harcèlement sexuel envers les streameuses

Sur Twitter, la streameuse Maghla dénonce le harcèlement sexuel qu’elle subit au quotidien de nombreux hommes sur Internet, dans un thread qu’elle a publié.

Deepfake, Roleplay, montages photos, commentaires…


Sur Twitter, la streameuse Maghla dénonce le harcèlement sexuel qu’elle vit au quotidien. Elle est connue pour animer des directs en jouant à des jeux vidéos ou en interagissant avec sa communauté sur la plateforme Twitch. Elle révèle sur les réseaux sociaux qu’il existe de nombreuses discussions sur Discord, ou encore Reddit, dédiées aux streameuses où des utilisateurs postent des montages photos, vidéos accompagnés de commentaires sexuels, violents et dégradants. Certains vont même jusqu’à faire ce qu’on appelle du "RP", du role play, des jeux de rôle où ils se font passer pour elle dans des scénarios à caractère sexuel. Tous les jours, des clips de ses lives sont sauvegardées et détournées. Elle a également trouvé des forums alimentés quotidiennement de vidéos d’hommes se masturbant sur ses photos, allant même jusqu’à réaliser des deepfakes à l’aide d’intelligences artificielles pour ajouter son visage sur d’autres corps, sur des nudes, etc. Des centaines de pages et de channels de ce genre existent sur Internet.
Des streamers lancent un outil de modération sur Twitch


À cela s’ajoutent la réception quotidienne de messages privés, de "dick pics" et une modération constante de ses lives où elle est souvent contrainte de bannir des utilisateurs. Épuisée par la situation, Maghla explique dans un message en ligne qu’elle se force à porter des vêtements amples, dans la peur d’être harcelée sexuellement si elle osait montrer ne serait ce qu’un “bout de peau”. Ce qu’elle vit, elle l'explique, est le quotidien de beaucoup de streameuses, qui n’osent pas toujours s’exprimer sur le sujet. AVA Mind a tweeté des montages similaires d’elle circulant sur les réseaux. Cet été, elle dénonçait déjà le harcèlement qu’elle subit et avait diffusé un message vocal qu’elle avait reçu. Elle, ainsi que la streameuse Shironamie, ont annoncé vouloir porter plainte contre un homme les menaçant de viol.
Ce compte Instagram recense les témoignages de femmes victimes de harcèlement de rue


avatar
Brut.