Comment disparaître de Google ? Brut a testé

Peut-on disparaître de Google ? Notre journaliste Mina Soundiram a voulu supprimer des informations en ligne référencées par le moteur de recherche. Pour comprendre si cela est réellement possible, elle s'est tournée vers l'avocat Étienne Deshoulières.

“La vraie raison juridique à faire valoir, c’est le droit à l’oubli”


“Est-ce que c’est possible de disparaître entièrement de Google ? Alors, on ne peut pas répondre par oui ou par non, aussi simplement”, explique Étienne Deshoulières, avocat. Pour Brut, la journaliste Mina Soundiram a essayé de supprimer le contenu d'un article à son sujet, publié en ligne sur un site, et visible via le moteur de recherche Google. “Je n’ai aucun moyen de contacter le site. Du coup, j’ai fait la démarche auprès de Google. J’ai tapé ‘Comment disparaître de Google ?’ et je suis tombée sur un formulaire à remplir. (…) Je dois cocher le genre d’information que je souhaite supprimer. Mais aucune proposition ne me convient vraiment, alors je coche la case ‘contenus me concernant sur des sites dont les pratiques en matière de suppression de contenu sont abusives’, vu que je n’ai aucun moyen de contacter le site… pour moi c’est abusif. On me demande ensuite d’entrer mes données personnelles, nom, prénom, adresse-mail et les liens des contenus que je veux supprimer”, énumère la journaliste.
C'est quoi, le métavers ?


Quelques jours plus tard, elle reçoit un mail de Google lui expliquant que sa demande a été refusée. Mais pour Étienne Deshoulières, spécialisé en propriété intellectuelle et nouvelles technologies, il y existe bien d'autres leviers actionnables pour protéger son identité sur le moteur de recherche. “Imaginez que vous vous présentez à une élection municipale et qu’un journal mentionne votre nom comme étant candidat à l’élection municipale ; dans ce cas-là, c’est un objectif immédiat d'intérêt général d’information du public, vous n’allez pas pouvoir demander au journal de supprimer votre nom et votre prénom. En revanche, vous avez eu un événement de votre vie personnelle passée, (…) on vous googlise et on tombe sur des informations qui ne sont pas forcément à votre avantage, eh bien, dans ce cas-là, vous pouvez demander une suppression de ces informations. (…) La vraie raison juridique à faire valoir, c’est le droit à l’oubli, c’est-à-dire le fait que le droit à vos données personnelles prime, passé un certain temps, sur le droit à l’information du public.”
3 conseils pour reprendre le contrôle de ses données personnelles


Une protection des données qui s’applique aussi sur les réseaux sociaux et leurs profils. “C’est le droit des données personnelles européen qui s’applique en France, qui sera applicable à Facebook s’agissant d’un utilisateur européen. Et donc, vous pouvez faire valoir vos droits sur Facebook, Twitter, comme vous pouvez le faire valoir sur une plateforme française”, ajoute l’avocat. Mais ce service de déréférencement a un coût: “Vous pouvez faire une demande directement auprès des plateformes, donc ça, c’est gratuit. Ensuite, si vous n’y arrivez pas, il faut voir un avocat. Et dans ce cas-là, nous, dans mon cabinet d’avocats, une demande de suppression des données personnelles, c’est 300 €.”
Comment réduire son empreinte numérique ?


avatar
Brut.