Quand les vœux des présidents ont un air de déjà-vu

On ne veut pas vous spoiler les vœux d'Emmanuel Macron, mais l'année 2022 aura été difficile et ça ira mieux en 2023.

Chaque 31, le même discours ?


“L’année s’achève, elle a été rude.” Chaque 31 décembre, lors du passage à la nouvelle année, les présidents présentent leurs vœux sur la télévision française. Pourtant, chaque prise de parole semble se ressembler, comme celle de Nicolas Sarkozy. En 2010, il déclare “L’année qui s’achève a été difficile pour tous, 2010 sera une année de renouveau”. Un an plus tard, il dit : “L’année 2010 s’achève, je sais qu’elle fut rude. L’année 2011 s’annonce porteuse d’espérance.”
Le discours des présidents français en Algérie


Son successeur, François Hollande, a suivi également le même schéma. “2013 a été intense et difficile. 2014, ce sera aussi l’année de décisions fortes.” Il déclare plus tard: “2014 fut une année rude. 2015 doit être une année d’audace, d’action et de solidarité.”
Les naufrages d'exilés se répètent, les discours des dirigeants aussi


avatar
Brut.