Rencontre avec le Spider-Man français

En soutien aux grévistes, le "Spiderman français" Alain Robert a escaladé la tour Total à La Défense sans aucun système de sécurité.

Rencontre avec Alain Robert, le Spider-Man français

Il a escaladé la tour Total à La Défense en soutien aux grévistes contre la réforme des retraites : c’est Alain Robert, le célèbre Spider-Man français.

Le 13 janvier 2020, à La Défense, Alain Robert, alias le le Spider-Man français, a escaladé en 52 minutes les 187 mètres de la tour Total en signe de soutien à la grève contre la réforme des retraites. Il explique ses motivations : « La plupart des travailleurs, de salariés n’ont pas forcément un job qu’ils aiment particulièrement. Donc finalement, quand ils ont eu ces 40 années à galérer, à aller au charbon comme disait Renaud, ils ont envie de vivre décemment. »

Un spécialiste de l’escalade de gratte-ciels

Alain Robert est un spécialiste de l’escalade de gratte-ciels. Il réalise ces prouesses depuis le début des années 90. Il est ainsi mondialement connu, et reconnu. Il a même créé son entreprise pour faire sponsoriser ses exploits par des entreprises ou des associations. Mais pas de quoi, selon lui, s’assurer une retraite correcte si la réforme est maintenue.

« J’ai 57 ans, donc techniquement, l’âge de la retraite n’est pas très loin. Mais c’est vrai que ma seule façon de gagner de l’argent c’est de grimper sans corde, ce qui est très dangereux. On va dire que si demain, l’âge de la retraite, on le met à 64 ans, il faut que je grimpe en solitaire jusqu’à 64 ans. Si on le met à 67 ans, c’est pareil. Ou alors je deviendrai SDF. »

« Je n’ai plus la patate que j’avais il y a 20 ans »

Interpellé par la police après avoir grimpé la tour, Alain Robert a vite été libéré, sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. « Je ne sentais pas du tout l’extrémité de mes dix doigts, j’avais l’impression d’avoir des bouts de bois. Comme la surface est quand même verticale, même si cette tour n’est pas extrêmement difficile, elle est quand même un peu difficile . Et puis bon, moi, j’ai 57 ans ! À 57 ans, je n’ai plus la patate que j’avais il y a 20 ans. »

avatar
Brut.