TikTok : cette enseignante explique comment enseigner à distance

Faire classe à distance avec des maternelles, ça change tout. Arielle Fodor partage sur TikTok son nouveau quotidien et les défis qu'elle doit relever.

TikTok : cette enseignante parle des difficultés des cours à distance

Il est difficile d’enseigner à distance, notamment pour les enseignants de maternelles. Sur Tiktok, une institutrice parle des difficultés qu’elle rencontre en faisant cours dans ces conditions.

Pas facile de capter l’attention de jeunes enfants sur Zoom… Arielle Fodor est une enseignante originaire de la Californie. Cette utilisatrice de TikTok profite de l’application pour partager ses impressions sur l’enseignement à distance en pleine pandémie de Covid-19. Elle aborde l’un de ses plus gros problèmes : entretenir la motivation de ses jeunes élèves.

Faire preuve d’innovation

« C'est complètement nouveau, et nous entendons sans cesse dire : "Oh, les enseignants construisent l'avion en le pilotant". Et oui, c'est ce que l'on ressent », confie Arielle. Elle explique : « Quand on est sur Zoom, on passe à côté de tellement de choses parce que les enfants sont aussi entourés de leur famille et qu'ils sont chez eux, dans leur propre espace. En gros, on est une émission de télévision pour eux. »

Les enseignants doivent donc faire preuve de créativité et bannir les leçons monotones. Un rythme plus soutenu qu’à l’accoutumée est de rigueur pour maintenir l’attention des élèves. Arielle, elle, a une technique bien à elle : elle se sert d’une marionnette nommée « Popcorn le lion ». Dès qu’elle sent qu’elle perd son petit public, elle se lance dans une histoire et met en scène une pièce de théâtre.

Les aléas de la communication sur Zoom

Dans une journée d’école virtuelle, de nombreux problèmes techniques peuvent survenir. Parfois, les micros sont accidentellement coupés, d’autres fois, les élèves se déconnectent, ou le micro est trop fort, le son est haché. Tous ces aléas sont un vrai frein à la communication, un élément pourtant essentiel en maternelle. Mais Arielle refuse de se décourager.

« Une chose que nous ne voulons pas étouffer chez les enfants de maternelle, c'est leur amour naturel pour l'apprentissage. Sur Zoom, il y a un réel danger. Ils s'ennuient. Ils associent l'école au fait de se dire : "Oh, je ne veux pas me mettre sur l'ordinateur." Je veux dire, personne n’aime ça », déplore l’institutrice.

Elle poursuit : « On garde à l'esprit que ce qui leur arrive à la maternelle va souvent donner le ton de leur parcours scolaire dans les années à venir. Nous devons continuer à encourager cette créativité et cette curiosité afin de ne pas leur donner l’impression que l'apprentissage est ennuyeux, parce que c’est ce qui arrive souvent plus tard. »

« Un lien d'entente et d'expérience partagée »

Arielle fait partie d’une communauté de professeurs d’école sur le réseau social TikTok. Ils s’encouragent mutuellement et tentent de mener une vie « normale » malgré la pandémie de Covid-19. « Nous avons très vite créé ce lien d'entente et d'expérience partagée. Dans un monde actuel où on se sent très isolé et à une époque où il semble que personne ne comprenne vraiment ce que nous vivons, ce lien a été très, très important », raconte l’institutrice.

Elle conseille à ses confrères de se tenir prêts à tout imprévu et de prendre soin d’eux. Elle leur recommande aussi de tisser des relations avec les parents d’élèves. 

avatar
Brut.
28 septembre 2020 14:07