retour

Violées, elles témoignent sur les réseaux sociaux

"Je veux donner du courage aux autres, même si moi, ça me fait du mal d'en parler." Sur les réseaux sociaux, comme Marie, des victimes de viol prennent la parole à visage découvert.

Des femmes victimes de viol témoignent sur les réseaux sociaux

Elles ont décidé de parler à visage découvert pour faire prendre conscience de l’ampleur du phénomène.

Marie avait 15 ans quand elle a été violée par son compagnon, âgé de 18 ans. « Une nuit, je me suis réveillée, et ce garçon avait baissé mon pantalon. Il était en train de me pénétrer pendant mon sommeil. On n'avait jamais eu de discussion sur le consentement dans cette situation. Je ne me souviens plus trop de cette scène car je suis vraiment sortie de mon corps. Je n’ai pas pu dire non parce que je n'arrivais pas à parler. J'étais pétrifiée », se souvient la jeune femme.

Des témoignages sous le hashtag #vousnenousferezplustaire

Sur les réseaux sociaux, comme Marie, des victimes de viol prennent la parole à visage découvert. « C'est le moment de créer une révolution de parole pour qu'on arrête de parler à notre place, estime Marie. Je veux aider les autres et donner du courage aux autres. Même si moi, ça me fait du mal d'en parler, si ça peut aider les autres, c'est mon but. »

Cette vague de témoignages est née sur TikTok fin avril, d'abord aux États-Unis. Face caméra, de jeunes victimes racontent le viol qu'elles ont subi en reprenant les paroles de chansons populaires. Anna Toumazoff, créatrice du compte Instagram @memespourcoolkidsfeministes, a relayé ces témoignages et appelé les Françaises à parler sous le hashtag #vousnenousferezplustaire.

« Beaucoup de jeunes qui ont grandi avec les réseaux sociaux utilisent leur propre image »

« On voit ces personnes qui sourient, puis pleurent, puis affichent une expression de détermination. C'est extrêmement important de voir tout cet éventail d'émotions, parce que ça correspond à différentes phases chez les victimes », estime Anna Toumazoff.

« #MeToo, c'était vraiment pour dire ce qui se passe, qu’il y a beaucoup d'agressions, qu’il y a beaucoup de viols dans la société. Mais c'était de l'écrit. Là, beaucoup de personnes jeunes qui ont grandi avec les réseaux sociaux utilisent leur propre image, qui était savamment construite. C'est une nouvelle mise en danger. Je pense que c’est une nouvelle vague parce que ça prend une autre dimension », analyse l’instagrammeuse.

« Certaines personnes découvraient cette réalité »

Depuis qu’elle a commencé à collecter des témoignages, Anna Toumazoff a reçu plus de 2.000 messages. « Certaines personnes découvraient cette réalité. Beaucoup de garçons pleuraient en voyant les stories », constate-t-elle. D’autres la remerciaient, d’autres encore sortaient du déni en voyant affluer les récits glaçants des victimes.

Aujourd’hui en France, plusieurs associations viennent en aide aux victimes de viol. Le premier numéro vert – gratuit et anonyme – est celui du Collectif féministe contre le viol, « Viols Femmes Informations », au 0800 05 95 95. Il y a quelques mois, la journaliste Giulia Foïs, autrice d’un livre où elle raconte son viol, conseillait vivement aux victimes d’appeler ce numéro.

« Appelle-les quand t'es prête. Il ne se passera rien de juridique, il se passera rien de policier à ce stade. Tu auras des personnes qui sont formées, qui sont prêtes à t'entendre et qui pourront te guider dans cette prise de parole, qui pourront t'orienter vers les bonnes personnes. Je te jure que ça fait un bien fou de sentir qu'on n'est plus seule. Et tu n'es pas seule. On est plein. »

20/05/2020 18:34mise à jour : 20/05/2020 18:36
  • 5.1m
  • 2.3k

1892 commentaires

  • Hermann T.
    15 heures

    N'importe quoi ! Que faisais-tu dans une chambre avec un garçon ? '' Je suis juste sortie de mon corps ?!!!?? Pff,

  • Aek B.
    25/07/2020 12:07

    Approcher le briquet au feu et vous voulez que la chambre ne s'embrase pas. C'est que du baratin et de l'hypocrisie. Elle dort Pres d'un homme pas d'une Statue. Arreter vos canneries

  • Fredo P.
    17/07/2020 10:33

    Tu dors avec un mec ...tu es en couple pas..c est n importe quoi cette histoire...c est pour faire mousser les féministes arrêter de nous prendre la tête avec vos conneries féministes!!!

  • Alexandre R.
    05/07/2020 19:08

    Courage les femmes 😘😘😘😘😘

  • Chantal D.
    04/07/2020 14:57

    Mais que faisait-elle dans un lit avec un garçon ?

  • Jessica G.
    13/06/2020 22:21

    Je suis complètement choqué par le nombre de commentaires qui jugent cette jeune femme. Une femme est LIBRE de faire ce qu’elle veut, que ce soit de son corps ou autres. Ni vous ni moi, ne connaissons SA vie. Peu importe si elle a reçu l’accord ou non de ses parents pour dormir avec ce mec. Vous vous rendez compte que, vous la juger alors qu’elle s’est fait violer! J’ai vu défiler des commentaires ignobles! « Je ne cautionne pas le viol, mais dormir à 15 ans avec un mec de 18 ans c’est un peu chercher la merde» ou bien « Tes parents t’ont laissé dormir avec ton mec à seulement 15 ans? ». Je suis dégoûté par ce genre d’être humain. Au lieu de juger cette femme! Commencer par apprendre à vos garçons, vos ados, a tous ses jeunes/ vieux et autres, de NE PAS TOUCHER UNE FEMME SANS SON ACCORD. Et si elle ne répond pas, si elle se laisse faire, ce n'est pas un « oui »! Ne rien dire ce n'est pas donner son accord. Apprenez à respecter la femme. Nous sommes en 2020 bordel! qu’est ce qui ne toune pas rond... Dans quel monde est ce que je vie... 😐

  • Amin N.
    13/06/2020 14:28

    Avec toutes les structures qui existent : associations, psychologues, psychiatres etc...pourquoi absolument venir balancer les problèmes si personnels ? Si ce que le garçon a fait est punissable il y a la justice et tous pleins d'aides aux victimes. Ce tribunal médiatique ou tous ces gens qui viennent balancer leur version sans que cela soit vérifié par des professionnels est terrible.

  • Denis C.
    09/06/2020 14:40

    Je comprends pas. T'es en couple avec un mec (on se fout de la différence d'âge), tu dors avec lui, et il te viole ?!? En effet, vu comme ça, ça élargi sérieusement l'éventail du viol.

  • Eric S.
    09/06/2020 11:03

    Le consentement n'est pas une option il est indispensable !

  • Sissis P.
    09/06/2020 10:23

    l'âge de la fille et du mec sont incompatible. la fille n'avait pas à fleurter à la base avec plus âgé et un jeune majeur en plus lorsqu'elle est mineur en premier c'est une erreur, après l'on a pas a dormir avec un majeur quand on est mineur, où l'on va? on a ce que l'on mérite.

  • Puma J.
    09/06/2020 06:28

    Pourquoi a 14 ou 15 ans dormir avec un mec de 18ans dans le même lit ???????? Je ne comprend pas. Trop vieux certainement. Enfin, ceci ne change rien à l'action de viol par ce garçon. Courage à toutes et tous.

  • عنتره ا.
    09/06/2020 06:04

    🤣

  • Christelle M.
    09/06/2020 05:52

    Bravo ma belle avec du courage continue je lâche rien il faut le mettre en prison

  • Stephane L.
    09/06/2020 05:15

    Moi j'ai été accusé de tentative viol pour avoir mis la main sur le genou d'une femme, je peux vous dire qu'elle a été reçu au commissariat et moi protéger de ce même commissariat.... si on laisse faire certaines personne tous les hommes seront mis en prison....

  • Stephane L.
    09/06/2020 05:03

    l’être humain éprouve les effets de l’instinct à des degrés divers. Plus un individu est évolué, moins il en subit la domination. Ainsi les enfants sont plus instinctifs que les adultes, les primitifs le sont davantage que les civilisés, les femmes davantage que les hommes. Les uns agissent sous l’impulsion du moment, les autres étudient et composent leurs gestes. L’intelligence et l’instinct, en effet, sont des principes d’action nettement différents ; et l’une augmente, semble-t-il, quand l’autre diminue.

  • Guillaume D.
    09/06/2020 02:35

    Autant ça me viendrais jamais à l'esprit de "faire" quoique ce soit avec une fille/femme qui dort. Donc oui "éduqué vos fils!!! (Ce genre de mec on un grain à la place du cerveau) Autant prendre une kekette en dormant et ce rendre compte au bout de 5 min qu'il y a "un truc chelou" j'ai envie de dire que le meuf est sous drogue (cannabis, alcool et autre). Donc éduquer vos filles aussi... Prendre un pétard, boire du vin entre copine ok. Mais malheureusement quand on est dans des "regroupements" de jeunes, oui faut faire attention. Cela n'excuse pas la 1er attention... Mais un minimum de bon sens. On ce met pas la tête à l'envers au point de "rien sentir" quand on est 3 meuf pour 15 gars dans une soirée....

  • Andy G.
    08/06/2020 23:30

    En même temps dormir dans le même lit avec un mec et tout c aussi chercher la petite bête

  • Norè U.
    08/06/2020 22:54

    Tavais qua pa dormir avec lui. Fallait dormir chez toi. A 15 ans tu dors avec un garçon. Et mtn tu viens pleurer

  • Stephane L.
    08/06/2020 22:36

    Tu étais quand même sa copine mais si tu avais porter plainte tout de suite c'est dommage il aurait pu prendre 10 ans, tu aurais pu bousiller sa vie tu as loupé le coche, mais tu peux toujours te rattraper... Tu couches et tu déposes plainte mais surtout va pas sous la douche avant faut des preuves...

  • Angels C.
    08/06/2020 22:36

    J'ai vécu une chose similaire, cela fera bientôt 10 ans et je ne dis pas ça pour attirer l'attention. Mais malheureusement, ce genre d'acte se passent tout les jours et on ne peut rien faire mise à part en parler et espérer que la justice fasse enfin son boulot. Mon père est au courant, ma petite amie aussi mais la justice de nos jours imaginent qu'on affabule pour attirer l'attention, moi, on ne m'a pas cru, mise à part mon père et ma petite amie et de rares membres de ma famille quand ils l'ont apprit par de mauvaises langues des alentours. Les femmes comme nous devraient être plus écoutés et qu'on nous croit. J'espère qu'un jour, on aura une justice pour ces événements qui nous suivent jusqu'à la fin de notre vie

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.