retour

Il utilise les abeilles et l’IA pour lutter contre la pollution

Grâce aux abeilles et à l’IA, ce chercheur est capable d’étudier l'environnement et d’agir contre la pollution. Cette vidéo a été produite en partenariat avec une marque

“Sur certains projets, on a réduit de 5 fois la concentration de certains pesticides”

“Elles vont chercher du nectar qui donnera du miel. Et puis elles vont chercher du pollen.” Lorsqu’elles quittent la ruche, les abeilles ont pour mission de ramener de la nourriture à l’ensemble de la colonie.

“Les abeilles se posent sur les fleurs et, sur chaque fleur, vous avez des petits grains de pollen qui vont se coincer dans leurs poils. Ensuite, elles vont agglutiner ces petits grains et les mettre sous forme de pelotes”.

En rentrant à la colonie, les abeilles vont dans des petits trous où elles déposent une partie des grains de pollen récoltés jusqu’alors coincés dans leurs pattes postérieures. Ces petits grains, c’est ce que récolte et étudie le Dr Bach Kim Nguyen, fondateur de BeeOdiversity.

“Chaque grain de pollen correspond à une espèce végétale”. Kim se sert des échantillons obtenus pour mesurer la pollution et étudier la biodiversité de l’environnement. Pour cela, il analyse minutieusement chaque trace de pollen au laboratoire.

“Ça nous permet d'identifier des espèces invasives et remarquables, de quantifier le nombre d’espèces dans l’environnement et donc de donner les recommandations les plus pertinentes pour améliorer la biodiversité végétale”.

Nourrice, gardienne, butineuse… Dans sa courte vie, une abeille passe par 8 métiers successifs et se transforme à chaque fois pour mieux réaliser ses tâches. Apiculteur, Julien retrace pour Brut la vie bien organisée des abeilles.

“On a pu identifier plus de 500 pesticides différentes”

“En identifiant plus de 500 pesticides différents sur le terrain, on va ensuite pouvoir agir avec les meilleures parties prenantes en fonction de ce qui aura été détecté ou pas.”

Cette solution permet ensuite aux entreprises, institutions publiques et municipalité de connaître leur impact sur l’environnement et d’agir contre la pollution. "On a cette volonté, grâce à l'intelligence artificielle, de donner l'accès à l'information à toutes les parties prenantes, y compris les citoyens.”

“Grâce à l'intelligence artificielle, on peut modéliser ce qui se passerait dans votre jardin ou ce qui se passe dans votre jardin en matière de biodiversité ou en matière de pollution” explique le fondateur de BeeOdiversity.

“L’idée, c’est de se dire que dans 20 ans, on pourra se retourner, regarder nos petits-enfants et dire qu’on est fiers d’avoir améliorer la qualité de l’environnement”.

En France, des apiculteurs se mobilisent et trouvent des solutions pour sauver les abeilles.

05/05/2022 09:31
  • 52.8K
  • 69

42 commentaires

  • Thibault L.
    07/05/2022 23:12

    Merci Macron d'avoir reautoriser les nucléotides ! Toujours aussi green dans les actes

  • Thierry T.
    07/05/2022 22:38

    Payé pour poster cela !

  • Evelyne R.
    07/05/2022 09:51

    Ce document me paraît bien optimiste en relation avec l'emploi des pesticides !!!

  • Françoise C.
    07/05/2022 09:35

    Extraordinaire..Félicitations

  • Nathalie Z.
    07/05/2022 05:06

    Merveilleuses abeilles 😊

  • Jose C.
    06/05/2022 23:42

    H

  • Amadou T.
    06/05/2022 18:20

    Les abeilles 🐝 🐝 sauvent des vies à notre tour de les sauver

  • Yvon C.
    06/05/2022 12:05

    I A =Intelligence Animale ! 🤠😇

  • Pascal C.
    06/05/2022 09:21

    Houlà partenariat avec Microsoft ! 🤔

  • Sen O.
    06/05/2022 09:21

    on doit respecter cette terre avec tout ces habitants 🥰🥰🥰

  • Yasaka Y.
    06/05/2022 09:18

    Un grand merci pour tout ce travail

  • Kneuss P.
    06/05/2022 07:47

    . Pour le Mars

  • Annick S.
    06/05/2022 07:24

    Edifiant!

  • Thanh T.
    06/05/2022 02:18

    2000 người theo dõj thậ.t 99,99% giá chỉ 150K LH Zalo: 0838 728888 👣🕺🤾‍♀️

  • Blanca M.
    06/05/2022 02:09

    Super

  • Didier V.
    05/05/2022 19:10

    Vive les abeilles.

  • Jean-Jacques L.
    05/05/2022 16:29

    Travail remarquable et très utile pour la suite. Mais n'oubliez pas que si les abeilles disparaissent c'est aussi de la faute des croisements que l'on a fait depuis les années 80 pour augmenter la production de miel. Du coup pour avoir une ruche "rentable" il faut changer les reines (fragiles) très souvent. (C'est Renault Billancourt en 1960 : cadence et production) C'est un business et les ruches sont des usines...

  • Farouk H.
    05/05/2022 15:51

    BONJOUR, NON RIEN.

  • Blandine M.
    05/05/2022 15:37

    Sur ma terrasse j’ai toujours des fleurs pour les petites travailleuses🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝🐝

  • Jack B.
    05/05/2022 14:35

    À FAIRE AU NIVEAU MONDIAL QUELS PAYS LE FONT ET VONT LE FAIRE AU NIVEAU NATIONAL............

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.