Ils transforment des mégots de cigarette en cendriers

Transformer des mégots en cendriers de rue, c’est possible. En 5 ans, l’entreprise MéGO! en a déjà recyclé plus de 150 millions.

“On part d’un déchet toxique pour arriver à un produit sensuel, design”

Mon objectif, c’est de vous montrer comment on passe d’un mégot de cigarette, déchet toxique et polluant qui n’a rien à faire par terre, pour en faire des lames de mobilier urbain. Ici, il s’agit d’un cendrier qu’on va installer dans quelques jours.“ À Bourg-Blanc, près de Brest, l’entreprise de Bastien a recyclé 150 millions de mégots de cigarette depuis 2017. Pour Brut, il explique comment cela fonctionne. “Le rôle de MéGO!, c’est de sensibiliser, positionner des cendriers didactiques, amener les fumeurs aux cendriers. Les mégots sont ensuite collectés et acheminés sur notre installation.” Ils recyclent du plastique façon barbe à papa

Un mégot de cigarette, c’est un déchet sale, crasseux, qui pollue, qui est marron. On part d’un déchet toxique, qui sent mauvais, et notre objectif, c’est d’en faire de plus en plus un produit sensuel, design et qui sert au quotidien pour informer, sensibiliser.” Un seul mégot de cigarette pollue 500 litres d’eau et met une quinzaine d’années à se dégrader. Pour Bastien, il est nécessaire d’agir. “On jette continuellement des millions de mégots de cigarette par terre, dans les parcs, sur les plages, sur les trottoirs. Qu’est-ce qui se passe ? Ils finissent directement dans les lacs, les rivières.” Déchets: ce qu'il faudrait faire

avatar
Brut.