Implant cérébral Neuralink : bientôt des tests sur les humains ?

C'est ce qu’a annoncé le milliardaire américain, Elon Musk, qui estime que son projet d’implant dans le cerveau, Neuralink, pourrait être testé sur des humains dans les 6 prochains mois.

70 % des primates seraient morts pendant les expérimentations


La taille de l’implant serait d'environ la taille d'une pièce de monnaie. La puce serait reliée aux différentes parties par des fils vingt fois plus fins qu’un cheveu humain. Les capteurs enregistrent ensuite les signaux électriques pour les relayer vers l'implant principal. En ce qui concerne l’expérimentation, en 2021, l'entreprise avait montré un singe jouant au jeu vidéo Pong en bougeant les yeux. Une expérience critiquée puisqu'une association américaine de défense des animaux avait déposé plainte pour “maltraitance”. Selon le Comité des médecins pour une médecine responsable, un groupe de défense des droits des animaux, 70 % des primates seraient morts pendant les expérimentations.
Retour sur le parcours d’Elon Musk


La question de l'éthique et de l’utilisation des données personnelles est soulevée par de nombreux scientifiques. Le directeur de la société SpaceX et Tesla, Elon Musk, a lui défendu son projet sur Twitter. Il a déclaré sur le réseau social : "Nous sommes maintenant convaincus que le dispositif Neuralink est prêt pour les humains." Pour que cela soit possible, il faudra l'approbation de l'agence américaine des médicaments. Ce dispositif permettrait, selon le chef d'entreprise spécialisé dans la tech, de réaliser des progrès dans le secteur de la santé : le dispositif d'implants pourrait redonner de la mobilité aux personnes paralysées, leur permettant d’interagir avec leurs proches et d’utiliser, par exemple, un bras mécanique.
Les 10 tweets les plus WTF d'Elon Musk


avatar
Brut.