Sur Instagram, Romain démonte les clichés sur son handicap

Romain a 35 ans. En 2012, il est devenu tétraplégique après un accident de ski. Sur Instagram, "Roro le costaud" démonte les clichés sur son handicap. Brut l'a rencontré.

Cinq clichés sur le handicap, par Romain

« Roro le costaud » a 35 ans. Romain, de son véritable nom, est handicapé. En 2012, il a été victime d’un accident de ski en Haute-Savoie. Depuis, il est tétraplégique. Pour Brut, il démonte cinq clichés sur le handicap.

Une personne handicapée ne peut pas conduire

« Dans le handicap, on peut tout faire à partir du moment où on adapte les choses », assure Romain. Lui, qui utilisait les plateformes de covoiturage, a souvent été confronté à la surprise des passagers qui découvraient son handicap.

« Les gens se disaient : “Ah merde, il est en fauteuil roulant. Mais attends, c’est lui qui va me conduire ?” », raconte-t-il. Finalement, en le voyant conduire, les passagers se détendaient.

Une personne handicapée ne peut pas faire de sport

Romain fait de la course à pied, et ça étonne beaucoup. Ce pompier était très sportif avant son accident. D’ailleurs, le sport était l’une de ses plus grandes préoccupations durant sa période de rééducation. « Soit je fais de la musculation dans une salle, soit je fais de l’athlétisme », assure-t-il.

Il utilise un fauteuil d'athlétisme pour pratiquer la course à pied, et va du 100 mètres au marathon. Romain utilise aussi un appareil, semblable à un vélo, appelé handbike, qui selepédale avec les mains. Toutefois, « Roro le costaud » admet que tous les sports ne peuvent pas s’adapter aux tétraplégiques. Par exemple, il ne peut pas faire de saut en longueur.

Une personne handicapée ne peut pas travailler

« Je suis un pompier a roulettes », s’amuse Romain. Le jeune homme a parfois été victime de préjugés à ses débuts, juste après son accident. « Ma tête va très bien, ce sont mes jambes qui ne fonctionnent pas », rappelle-t-il. Aujourd’hui, il travaille au centre d’appel des sapeurs-pompiers. Un rôle très gratifiant pour lui.

« Il a fallu que je me fasse au fait de ne plus monter dans les camions de pompiers. Ça a été compliqué pour moi. Depuis 12 ans, j’étais dans le monde des pompiers et je ne me voyais pas faire autre chose », se rappelle-t-il. Rester au sein des pompiers a été salvateur pour lui.

Une personne handicapée ne peut pas avoir de vie amoureuse

Après son accident, Romain a eu des doutes quant à son pouvoir de séduction. Il s’est inscrit sur un site de rencontres, sans passer par les sites spécialisés pour les handicapés : « J’ai voulu être comme Monsieur tout-le-monde. » Finalement, son handicap n’a pas été un frein à la séduction, ni à la sexualité. Il a abordé le sujet très vite, dès le début de la discussion.

Une personne handicapée ne peut pas avoir de vie de famille

Le handicap de Romain n’est pas un frein à l’éducation de sa fille. D’ailleurs, cette dernière l’a toujours connu en fauteuil. « Elle a appris l'autorité avec un papa assis », explique-t-il. La naissance de sa fille a été une source de motivation pour sa rééducation, il voulait y assister. Il s’est alors promis de dépasser ses limites pour que sa fille puisse faire comme tout le monde.

« On a grandi en même temps finalement, parce qu’au moment où elle est venue au monde, ça ne faisait pas longtemps que j’étais né de ma deuxième vie », déclare-t-il. Romain et sa fille ont une relation très fusionnelle. Si son handicap le prive de nombreuses choses, le jeune père confie aussi que « *grâce à lui, [il] bouffe la vie à pleines dents ».

avatar
Brut.
29 novembre 2020 10:22