Une vie : Demba Ba

C'est grâce à lui que tous les joueurs du match PSG-Basaksehir ont quitté le terrain après le commentaire raciste d'un arbitre. Ce combat, il le mène depuis longtemps. Voici l'histoire de Demba Ba.

Demba Ba : sa lutte contre le racisme dans le football

Cela fait plusieurs années que le footballeur Demba Ba mène un combat contre le racisme dans le milieu du football. Récemment, son intervention lors d’un match a été très médiatisée.

Demba Ba naît en 1985 dans les Hauts-de-Seine dans une famille d’origine sénégalaise. Il est le benjamin d’une famille de six enfants et grandit au Havre. À 7 ans, il commence à jouer au football dans le club du Mont Gaillard. Après plusieurs déconvenues avec différents clubs, il intègre finalement le FC Rouen en 2005.

Ses différents clubs

À 22 ans, il est sélectionné pour la première fois dans l’équipe nationale sénégalaise. Il marque un but dès son premier match. En 2011, il rejoint le championnat anglais de Premier League. Il joue d'abord pour West Ham, puis à Newcastle, avant de rejoindre Chelsea le 3 janvier 2013.

Le club remporte la Ligue Europa quelques mois plus tard. En avril 2014, il marque pour Chelsea le but de la victoire face au PSG. Cela entraîne l’élimination du club parisien en quart de finale de la Ligue des Champions. Demba Ba quitte finalement Chelsea lors du mercato estival 2014 - 2015 pour rejoindre le club turc de Beşiktaş.

« J'espère que tous les joueurs noirs vont quitter ce championnat »

En 2018, lors d’un match pour le Shanghai Shenhua, en Chine, il est victime d’insultes racistes de la part d’un joueur adverse. Ce dernier est sanctionné par six matchs de suspension et une forte amende. En janvier 2019, il retourne en Turquie sous le maillot du Başakşehir.

En 2019, des cris de singe visent l’attaquant de l’Inter, Romelu Lukaku. Des supporters ultra du club justifient ces insultes comme un moyen de « rendre les adversaires nerveux ». Demba Ba réagit sur Twitter : « À ce stade, j'espère que tous les joueurs noirs vont quitter ce championnat. Cela n'arrêtera pas la stupidité et la haine, mais au moins, elles ne viseront pas d'autres races. »

Au mois d’août 2020, il interpelle les footballeurs sur le sort des Ouïghours. En octobre dernier, lors d’une interview accordée au Parisien sur des solutions pour éradiquer le racisme dans le foot, il déclare :

« Avant d'être un problème footballistique, c'est un problème sociétal. Les plus grosses instances du monde ne daignent pas le combattre. Si des manifestations de racisme dans un stade se reproduisent, il faut que les 22 acteurs quittent le terrain. C'est aux joueurs de prendre leurs responsabilités ! »

Le match PSG- Başakşehir du 8 décembre

Ce 8 décembre, quelques minutes après le lancement du match PSG- Başakşehir, le 4e arbitre du match s’adresse à l’arbitre central dans sa langue natale (le roumain) en utilisant le terme « negru », soit « le noir ». Il désigne ainsi Pierre Achille Webo, l’entraîneur adjoint du club turc. Sans attendre, Demba Ba se lève du banc et réagit.

« Vous ne dites jamais “ce gars blanc”’, vous dites “ce gars”. Donc pourquoi quand vous désignez un gars noir, vous dites “ce gars noir” ? », s’exclame-t-il. Sous son impulsion, tous les joueurs des deux équipes décident de quitter le terrain, mettant fin à la rencontre.

avatar
Brut.
9 décembre 2020 17:04