retour

C'est quoi la "clause Molière ?"

Obliger les travailleurs à parler français sur un chantier ? Voici ce qu'est la "clause Molière", une mesure controversée que vient d'adopter l'Île-de-France.

13/03/2017 00:00
  • 86.5k
  • 72

62 commentaires

  • Amaury D.
    22/03/2017 12:27

    le pauvre molière il doit bondir où il est ;(

  • Guy C.
    17/03/2017 08:43

    quand le chef de chantier dit: "envoie la purée", l'important est de comprendre :"fait couler le béton"...(jargon professionnel à mon époque)

  • Frederique R.
    16/03/2017 11:57

    Oui lorsque les Kabyles sont venus pour construire le métro, on ne leur a pas demandé de s'exprimer dans la langue de Molière ... Pff, le ridicule ne tue plus, s'ils veulent contrôler les chantiers alors il faut le dire clairement ...

  • Jean J.
    16/03/2017 08:54

    Parfait. Alors que les employeurs organisent des cours de francais gratuits sur leur lieu de travail et pendant leurs heures de travail.

  • Delphine G.
    15/03/2017 20:25

    Hey hey hey ! Les cols blancs d'IBM fini l'english au boulot zou !

  • Saida B.
    15/03/2017 07:45

    Les charges 30% moins cher ailleurs....c'est ça le problème de la France.

  • Sido N.
    14/03/2017 22:47

    Laissez Molière et les travailleurs tranquilles.

  • Félix F.
    14/03/2017 22:27

    Qu'est-ce qu'on en a vraiment à faire de savoir si on parle français sur les chantiers publics ? Les ouvriers vont à leur boulot et ils le font, les députés ne peuvent pas en dire autant ; pourquoi on commence pas par régler ça ?

  • Martine D.
    14/03/2017 22:03

    En effet! S'il faut combattre le dumpiing, c'est à la politique européenne qu'il faut s'attaquer. Je crains d'ailleurs que les engagements européens ne fassent sauter cette clause dont la compétence devrait être nationale et non régionale : elle est contraire à la libre circulation des travailleurs. Or une directive européenne supplante une disposition nationale... à plus forte raison une régionale!

  • David P.
    14/03/2017 18:35

    En suisse, on a pas ce problème la langue sur les chantiers ça dépend de la marque de bières. Bizarrement la Sagres est à la mode

  • Emi D.
    14/03/2017 18:25

    Alors l'ingénieur expat' au Japon, on l'oblige à parler japonais ? Bizarre, j'ai comme idée qu'il doit parler anglais. On va vraiment finir par devenir très très cons ! Et puis après quoi ? On exigera "sans accent"?

  • Antoine D.
    14/03/2017 17:52

    ah voilà c'est ça

  • Lagartha L.
    14/03/2017 17:11

    C est un problème de pognon qui ne rentrent pas dans nos caisse d état. Pour le reste un problème humain des étranger qui viennent travailler en France, pour moins cher et qui en plus son exploité par leur patron dans de très dures conditions . . Pour le trucs du français bien sur il y a besoin dune base afin de communiquer un minimum et comprendre les consignes mais on juge un ouvrier a son SEUL TRAVAIL c est pour ca qu'il edt là et non pour réciter des poèmes

  • Taha A.
    14/03/2017 16:36

    lol on vient d''en parler

  • Domitille G.
    14/03/2017 16:33

    ALORS QUE JE SUIS CONSTAMMENT AGACEE PAR LES MEDIAS, LES CHANTEURS FRANCAIS! LES PUBLICITES QUI PARLENT EN ANGLAIS ALORS QUE NOTRE LANGUE EST SI RICHE! VARIEE! QUI ETAIT LA REINE DU LANGAGE DANS LES COURS EUROPEENNES! DANS LES AMBASSADES "ON" DEMANDE AUX TRAVAILLEURS EMIGRES DE PARLER FRANCAIS!!! UN COMBLE!!!!! BEAUCOUP DE NOS IMMEUBLES, NOS RUES, NOS PONTS, ET J'EN PASSE ONT ETE CONSTRUITS PAR DES ITALIENS, ESPAGNOLS, PORTUGUAIS, POLONAIS, PAR DES NORDS-AFRICAINS, MAIS QUELS SONT LES CONS QUI ONT PONDU CELA??????

  • Daniel S.
    14/03/2017 14:28

    MES ONS FAIT QUOI ??? ??? ??? !!!

  • Marc P.
    14/03/2017 12:38

    completement con ça... Mais ou vont ils trouver cela !!!

  • Gérard B.
    14/03/2017 12:30

    Ca marche aussi pour les clubs de foot et de rugby ?

  • Pierre-Loup D.
    14/03/2017 11:29

    ...

  • Guinevère D.
    14/03/2017 10:39

    Donc, en gros, un sourd-muet, même s'il signe en LSF, il est carrément mal barré