retour

Félix Noblia teste des pratiques agricoles alternatives

Une agriculture sans pesticides de synthèse ni labour, des vaches au pâturage… Pour cet agriculteur, un changement de pratiques agricoles s’impose. Voilà les techniques qu’il expérimente au Pays Basque.

Un agriculteur du Pays Basque expérimente des nouvelles techniques d’agroécologie

Félix Noblia, un agriculteur du Pays Basque, veut faire avancer les choses en terme de pratiques agricoles. Il expérimente de nombreux modèles afin de régler les problématiques de réchauffement climatique. Voilà comment il s’y prend.

Dans le sud-ouest de la France, Félix Noblia expérimente de nombreuses pratiques agricoles qui pourraient régler certaines problématiques de réchauffement climatique. Les techniques d'agroécologie utilisées sont la valorisation des sols, l'association des cultures et l'élevage en pâturage.

L’une de ces pratiques, le « pâturage tournant dynamique », consiste à découper une îlot en de nombreuses parcelles afin de pouvoir déplacer ses vaches. Cela permet d’avoir une viande riche en Oméga 3, d'améliorer la biodiversité avec des prairies permanentes et une meilleure infiltration d’eau dans le sol.

Le choix de Félix Noblia en tant qu’agriculteur est « d’arriver à essayer de concilier l'agriculture biologique avec les pratiques de conservation et de régénération des sols ». Alors que l’atelier d’élevage est parfaitement maîtrisé, il est très « complexe » de ne pas travailler les sols en respectant le « cahier des charges de l’agriculture biologique ».

Ce cahier indique qu’il ne faut pas utiliser d’engrais de synthèse et de pesticides. Cependant, l’agriculteur rencontre de nombreux dilemmes : « On a des difficultés pour gérer l’enherbement, pour avoir suffisamment de fertilité pour faire pousser les plantes. Avoir un système qui concilie tout ça pour produire des calories alimentaires en améliorant la planète, en stockant du carbone, en préservant les ressources en eau, en améliorant la biodiversité et en amenant de la santé dans les assiettes, c'est du travail. »

Afin de régler les problématiques de réchauffement climatique, il est important de coupler le « modèle d’agriculture de conservation des sols » et le « modèle bio ». Toutefois, peu d’agriculteurs français se consacrent à cette expérimentation.

Face à l’urgence, Félix Noblia souhaite contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique : « Si on rapporte ça à des surfaces très importantes, le changement de pratiques agricoles peut régler les problématiques de réchauffement climatique »

28/09/2019 08:31
  • 3.1m
  • 2.4k

1025 commentaires

  • Stéphan.B V.
    21/05/2020 05:58

    https://www.facebook.com/groups/414759429088920/?ref=share

  • Germaine A.
    12/05/2020 20:54

    H

  • Poulailler D.
    08/05/2020 21:58

    Et bien monsieur bravo à vous il faut mettre votre ouvrage a la France entière et surtout arrêter d'en faire trop juste qu'il faut pour nourrir les gens pas en faire beaucoup sa ne sert à rien après c'est du gaspillage alimentaire et pas trop cher pour que l'homme puisse manger à sa faim et éviter de jeter la nourriture comme aujourd'hui c'est un affreux de ne plus pouvoir acheter une un bonne nourriture en France il faut toujours acheter étrangers car la France a des prix trop élèver ,si les prix sont responsables ont peut tous acheter Français et les étrangers garderons leurs marchandises c'est a vous tous de savoir ce que vous voulez , vous vendez ailleurs car vous gagnez plus d'argent mais vous pleurez quand vous ne pouvez plus vendre à l'étranger ,les Français resterons toujours ici donc vous serez toujours gagnant avec nous réfléchissez à cette proposition trop en vouloir c'est un jour tout perdre

  • Sebastien P.
    03/05/2020 11:23

    Merci 😊 pour ce reportage, comme quoi on peut changer les choses et surtout travailler avec la nature et restituer au future éleveurs ou cultivateur dès sol vivants et la transmission aux génération future. Bravo Monsieur !

  • Sandra S.
    17/04/2020 18:31

    Cet agriculteur a tout compris, bravo Monsieur. J’espère que d‘autres agriculteurs prendront exemple sur votre façon de travailler👍

  • Christel C.
    10/04/2020 16:32

    pour toi ça !

  • Ka R.
    28/03/2020 09:05

    ça va vous plaire 🙂 bonne journée!

  • Nathalie C.
    26/03/2020 08:34

    Bravo et respect

  • Lorenzo D.
    25/03/2020 20:58

    Bravo monsieur J aime votre volonté de changer et d avancer dans votre savoir faire agricole

  • Michel R.
    17/03/2020 21:26

    BRAVO MILLE FOIS BRAVO

  • Annabelle T.
    13/03/2020 20:13

    Fabuleux bravo merci a vous

  • Ma R.
    10/03/2020 22:56

    Peu importe que ça existe depuis des siecles. Les agriculteurs ont été poussé vets l'agriculture conventionnelle de par les formations agricoles ( et oui sans formation en France le savoir n'est pas reconnu malheureusement !) Et appuyé par les politiques agricoles et la croissance mondiale de plus en plus forte. Le fait que des jeunes (et moins jeune 🙊) "re"decouvre ces techniques et les développent pour tenter de repondre aux enjeux de notre époque ( a savoir repondre a la demande mondiale tout en préservant le sols et la biodiversite) cest super! En esperant que ca redonne envie a nos agriculteurs foi, vigueur et passion et aux consommateurs confiance et partage! 🌱

  • O'lee J.
    10/03/2020 12:53

    GÉNIAL...!!!😍🥰🥰👌

  • Emma B.
    09/03/2020 14:33

    c grave interessant

  • Patrick F.
    09/03/2020 01:35

    Il faut dire qu'il y a pas grand chose a traité,à par les vaches! Toujours et encore des bonimenteurs.

  • Sylvain D.
    08/03/2020 15:49

    bientôt 🤷‍♂️

  • Gweg D.
    08/03/2020 11:16

    Wow, quelle innovation... Ca a fonctionné comme ca pendant des centaines d'années.. Paye ta decouverte

  • Guislaine B.
    08/03/2020 10:50

    Intéressant !

  • Germaine A.
    08/03/2020 08:16

    Bis: Qui nait....

  • Germaine A.
    08/03/2020 08:13

    Les prairies naturelles sont celles d'antan et le bétail se portait très bien Et les gens auSsi !!!! Pour le jardin ma queStion eSt de savoir comment on peut semer des graines sur un fouillis d'herbes ??? Et Si quelques unes arrivent malgré tout à germer comment vont elles émerger du sol Ou ne pas être étouffées( Car l'arrachage manuel serait toUT auSsi dangereux pour la fêlé plante Qui n'ait et Si l'on attend Elle risque d'être étouffée; de plus Si la surface eSt importante cela va devenir galère !!!! Comment réussir donc. ?????

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.