Ce que Beyoncé représente et ce que cela dit de notre époque

Féminisme, Black Lives Matter, icône pop… Voici ce que Beyoncé représente. Et ce que cela dit de notre époque.

“C’est l’une des très rares figures noires à être aussi célèbre”


Beyoncé, l’une des artistes afro-américaines les plus connues dans le monde, fait l’objet de conférences à l’École normale supérieure, à Paris. Mais comment une icône de la pop culture a pu devenir un sujet d’étude? Keivan Djavadzadeh, maître de conférences à Paris 8, l’explique. “Lorsque Beyonce se déclare féministe en 2013, c’est alors l’une des seules figures médiatiques, en tout cas de cette envergure, à le faire. Et ça contribue à changer un peu l’image du féminisme, qui, à l’époque, est très largement associé à la blanchité, voire aussi peut-être à un mouvement bourgeois.”
Une vie : Beyoncé


“Donc on s’imagine que le féminisme, il faut être une femme, blanche, qui a fait des études, qui a parfois peut-être aussi un certain niveau de revenus. Et donc ça change à partir de Beyoncé où l’on se rend compte, finalement, comme dirait Bell Hooks, que ‘le féminisme est pour tout le monde’”, ajoute l’universitaire. “Une essayiste et journaliste africaine-américaine, Joan Morgan, appelle le ‘féminisme hip-hop’, à savoir, un mouvement féministe qui n’oppose pas la culture hip-hop et le féminisme, et qui essaie de proposer d’autres modèles d’identification, y compris des modèles d’identification imparfaits.”
7 discours féministes qui ont marqué la décennie


Lemonade, l’Amérique découvre que Beyoncé est noire


À travers l’album-concept et film Lemonade, Beyoncé évoque l’adultère de son compagnon Jay Z, mais également le sujet de la communauté noire. “Selon une blague bien connue à l’époque, l’Amérique découvre que Beyoncé est noire. Et donc qu’évidemment elle se sent concernée par ce nouveau mouvement social qui a déjà quelques années, qui prend de l’ampleur aux États-Unis : Black Lives Matter”, raconte Keivan Djavadzadeh. “Elle va visibiliser cette question, que ce soit dans l’iconographie, que ce soit des hommages au Black Panther Party, avec des prestations scéniques où elle lève le poing, que ce soit dans des clips, notamment dans le film Lemonade, où elle fait venir les mères de personnes noires qui sont mortes ou décédées de violences policières. Donc Beyoncé va donner de la visibilité au mouvement, va contribuer à le faire exister dans l’espace médiatique.”
L'histoire de Black Lives Matter


Son dernier album, Renaissance, va aussi revendiquer et mettre en avant les styles musicaux d’origines noires. Pourtant, elle reste une des seules artistes à avoir atteint cette notoriété dans la culture pop. “Elle est en tout cas sur un modèle de réussite noire, il y a toute une tradition du capitalisme noir, de l’entreprenariat noir aux États-Unis. C’est l’une des très rares figures noires à être aussi célèbre, à avoir un succès aussi important. En France, on n’a pas cette figure, on n’a pas une Beyoncé en France, et il suffit de penser au traitement que reçoit Aya Nakamura, son traitement ou l’absence d’intérêt des médias généralistes pour Aya Nakamura, pour mesurer le chemin qu’il reste à parcourir en France sur ces questions”, conclut Keivan Djavadzadeh.
Noirs, ils racontent la réalité de leur quotidien aux États-Unis


avatar
Brut.