retour

Comment les saumons remontent les rivières

De toutes les migrations du règne animal, c'est sans doute l'une des plus extrêmes. Voilà l'incroyable périple des saumons.

Pourquoi et comment les saumons remontent les rivières ?

Parmi toutes les migrations existant à travers le règne animal, celle qu'effectuent les saumons est parmi les plus célèbres et les plus extrêmes. Voici pourquoi et comment les saumons remontent les rivières.

Les saumons migrent pour une raison bien spécifique : ils cherchent à déposer leurs œufs à l'endroit exact où ils sont eux-mêmes nés. Les scientifiques pensent qu’ils agissent ainsi, car leur propre existence indique que ce lieu de naissance est propice à la survie de jeunes saumons. Mais cela implique de remonter à contre-courant jusqu'à plusieurs milliers de kilomètres de rivière depuis l'océan et d'affronter les obstacles et les prédateurs.

Après avoir passé plusieurs années dans l'océan, où il est devenu suffisamment fort pour le voyage, le saumon entame sa migration, généralement entre septembre et novembre. Une espèce part de l'Atlantique vers l'intérieur des côtes nord-américaines et européennes et sept autres partent du Pacifique vers l'intérieur des cotes asiatiques et nord-américaines.

Pour le saumon, la première étape du voyage est de retrouver son estuaire d'origine, l'endroit où la rivière où il est né rejoint la mer. Pour cela, il utilise la magnétoréception : un sens qui lui permet de détecter le champ magnétique terrestre et de s'orienter en fonction. Une fois qu'il a réussi à retrouver et à rejoindre l'estuaire, le saumon est prêt à remonter la rivière.

Une migration qui implique des modifications physiques

Mais entre-temps, alors que le saumon se rapprochait de l'eau douce et que la salinité de l'eau chutait, son métabolisme et sa morphologie ont changé. Une partie de son énergie est désormais dédiée à la production d’œufs ou de sperme. La mâchoire du saumon mâle prend une forme de crochet et il gagne des dents pointues, pour défendre ses futurs petits. Chez certaines espèces, le mâle développe aussi des bosses sur le dos, afin de le rendre plus visible depuis la surface et que les prédateurs s'attaquent ainsi davantage aux mâles qu'aux saumons femelles, plus importantes pour la reproduction.

Enfin, son sens de l'odorat s'affine : c'est grâce à lui qu'il va retrouver son lieu de naissance. Car au moment où un saumon descend la rivière où il est né pour gagner l'océan, les odeurs de la rivière et de ses affluents s'impriment dans son cerveau. Il possède ainsi une « carte » d'odeurs qui lui permet de s'orienter en remontant la rivière. Mais c'est l'étape la plus dangereuse du voyage : le saumon cesse de se nourrir et avance sans s'arrêter.

Un parcours semé d’embûches attend les saumons

Sur le chemin : des rapides et des chutes d'eau, que le saumon doit dépasser en faisant des bonds allant jusqu'à 3,5 mètres. Mais aussi des prédateurs, venus spécialement vers la rivière pour profiter de la migration des saumons : les ours. De nombreux saumons ne survivent donc pas au voyage.

Une fois arrivées, les femelles consacrent ce qui leur reste d'énergie à la construction de « nids » dans lesquels elles déposent leurs œufs que les mâles vont ensuite féconder. La plupart des saumons vont ensuite dépérir et mourir, un processus naturel après la reproduction. En se décomposant, leur corps va libérer des quantités importantes de nutriments, qui vont enrichir la rivière et ses alentours. Dans les nids, les œufs éclosent, libérant des petits qui vont devoir se débrouiller seuls pour grandir et rejoindre l'océan afin de recommencer le cycle.

27/08/2019 16:22mise à jour : 27/08/2019 16:29
  • 1.8m
  • 346

249 commentaires

  • Lauréana L.
    20/10/2019 07:15

    Élisabeth , Gilbert, on est les meilleurs 🐟🐟

  • Evelyne H.
    24/09/2019 17:51

    Super j'ai appris beaucoup de plus très joli

  • Fatima B.
    21/09/2019 09:56

    Trop beau....

  • Sylvie E.
    21/09/2019 04:07

    Merci pour cette vidéo très enrichissante .

  • Mya M.
    19/09/2019 19:14

    Je l’ai vu en Colombie britannique c’est magnifique

  • Pascale R.
    18/09/2019 18:51

    la pêche aux saumons Canada 🇨🇦 ou EcoSse

  • Simone S.
    15/09/2019 18:58

    Merci pour ce reportage

  • Gastault A.
    15/09/2019 13:57

    Whoua !!!!!!!

  • Corentin R.
    15/09/2019 02:56

    look je suis tombé sur le derrière comment la migration des saumons ce passe . Vraiment encore un reportage au top merci

  • Sedlareg R.
    14/09/2019 19:16

    Fantastique!

  • Mamie K.
    14/09/2019 10:29

    c'est vraiment fantastique

  • Elisa C.
    14/09/2019 07:15

    le saumon, la rivière

  • Sylvie P.
    13/09/2019 01:11

    triste

  • Nicole M.
    11/09/2019 09:29

    La nature est drôlement faîte !!!! nous avons tous nôtre chemin de vie !!!! tout est écrit d'avance même si nous ne le savons pas !!!! va ou tu veux meure ou tu dois !!!!!

  • Justine J.
    11/09/2019 08:12

    rpz ton patronus 😂✋ a)

  • Nathalie D.
    11/09/2019 06:55

    Encore faut il qu'il y ai une rivière à remonter, de préférence non polluée, pas de barrage, et surtout de l'eau pas trop chaude....

  • Jean C.
    09/09/2019 17:40

    La pétition de l'Association pour la Conservation du Cadre de vie d'Oloron et du Bager : https://www.foret-bager.fr/p%C3%A9tition/ La page pour adhérer à la défense du saumon et de toute une riche biodiversité : https://www.foret-bager.fr/adh%C3%A9sion/ merci encore

  • Jean C.
    09/09/2019 17:37

    Nous avons créé une association dans les Pyrénées Atlantiques à Oloron l'ACCOB. Il s'agit d'une assoc pour défendre la biodiversité très riche dans la forêt du Bager d'Oloron qui est traversée par une rivière, le Gave d'Ossau qui forme ensuite le Gave d'Oloron. Sur le lieu que nous défendons, forêt classée, et donc précisément en ce lieu, les saumons viennent pondre au mois de décembre. Il s'agit de la dernière rivière de la Nouvelle Aquitaine où se reproduisent selon les années de 50% à 70 % des saumons. Un projet de quasiment 300 hectares de carrières pourrait réduire à néant le saumon si le lit venait à être colmaté par les fines. Notre lutte permettra d'empêcher cette destruction ainsi que les loutres, euproctes, desman, écrevice à pattes blanches, etc...Nous avons besoin de vous tous qui regardez cette magnifique vidéo pour nous aider. Comment ? en signant la pétition en ligne sur notre site internet, en cliquant sur "j'aime" la page Facebbok, en adhérent à notre association pour être encore plus nombreux, ou encore en faisant un petit don. Notre site : https://www.foret-oloron.fr/ merci pour votre coup de pouce chers lecteurs. Ensemble, nous sauverons la dernière rivière à saumons du sud de la France, merci d'avance. https://www.foret-bager.fr/

  • Jean C.
    09/09/2019 17:23

    Félicitation pour cette vidéo qui résume les longues explications que nous essayons de communiquer auprès de nous, je m'explique :

  • Margaux G.
    09/09/2019 11:27

    pour vos kholles